DERNIÈRE MINUTE

Meghan Markle et le prince Harry sont mariés : toutes les photos et tous les détails sur le mariage royal

Après six mois de fiançailles, le duc et la duchesse de Sussex se sont mariés en la chapelle Saint-Georges
par Zach Johnson | Traduit par David Kerlogot | mai 19, 2018 12:54Tags
photos
Les invités au mariage royal de Meghan Markle et du prince Harry
Ian West/PA Wire
AP Photo/Tim Ireland

Quelques heures avant le mariage, la reine Elizabeth II a conféré des titres royaux au couple. D'après le palais de Buckingham, Harry est désormais le duc de Sussex, le comte de Dumbarton et le baron de Kilkeel, tandis que Meghan est désormais Son Altesse royale la duchesse de Sussex, depuis la fin de la cérémonie.

Harry et Meghan ont invité 2 640 membres du public au château de Windsor pour assister à leur arrivée : 1 200 personnes venues de tout le Royaume-Uni ; 200 personnes d'organisations caritatives liées au couple ; 100 étudiants d'écoles de la région ; 610 membres de la communauté du château de Windsor ; et 530 membres de la famille royale et du Crown Estate, le domaine royal.

Patrick J. Adams, la princesse Anne, la princesse Beatrice, David Beckham, Victoria Beckham, Troian Bellisario, James Blunt, Cressida Bonas, Priyanka Chopra, Amal Clooney, George Clooney, Chelsy Davy, Princess Eugenie, Sarah Ferguson, Janina Gavankar, Tom Hardy, Gabriel Macht, Kate Middleton, Pippa Middleton, Misha Nonoo, Prince Philip, Abigail Spencer, Gina Torres, Serena Williams et Oprah Winfrey étaient quelques-uns des invités célèbres.

Le frère d'Harry, le prince William, a été son témoin, tandis que Meghan n'avait aucun témoin. "Elle a un très petit cercle de très bonnes amies et elle ne voulait pas choisir l'une aux dépens des autres. Elles se sont toutes beaucoup impliquées pour l'aider à se préparer pour le grand jour et seront là les jours précédents", avait précisé un porte-parole le mois dernier. "Elle est très heureuse d'avoir leur soutien."

Le cortège nuptial a été annoncé mercredi. La princesse Charlotte, 3 ans, Florence van Cutsem, 3 ans, Remi Litt, 6 ans, Rylan Litt, 7 ans, Ivy Mulroney, 4 ans, et Zalie Warren, 2 ans, ont servi de demoiselles d'honneur tandis que le prince George, 4 ans, Jasper Dyer, 6 ans, Brian Mulroney, 7 ans, et John Mulroney, 7 ans, étaient les garçons d'honneur.

Andrew Matthews/PA Wire
BEN STANSALL/AFP/Getty Images
Jane Barlow/PA Wire

Justin Welby, l'archevêque de Canterbury, a officié pendant les vœux de mariage du couple ; le doyen de Windsor, le révérend David Conner, s'est occupé de l'office ; et Monseigneur Michael Bruce Curry, le 27e évêque-président de l'Église épiscopale des États-Unis, a prononcé le sermon (Meghan a été baptisée par l'Église d'Angleterre en mars, deux mois avant le mariage).

L'évêque américain a commencé son discours en citant les mots du leader des droits civiques aux États-Unis, Martin Luther King, Jr. : "Nous devons découvrir le pouvoir de l'amour, le pouvoir rédempteur de l'amour. Et quand nous aurons fait cela, nous pourrons faire de ce vieux monde un monde nouveau. L'amour est la seule voie."

"L'amour est pouvoir. Ne le sous-estimez pas. Ne faites jamais de sentimentalisme", a-t-il déclaré au public présent. "L'amour est pouvoir. L'amour peut aider et guérir quand rien d'autre ne le peut. L'amour a le pouvoir de vous relever et de vous libérer quand rien d'autre ne le peut." Ce pouvoir était visible pendant tout cet office, a-t-il dit en ajoutant : "Deux jeunes gens sont tombés amoureux et nous sommes tous venus."

Après le sermon, une chorale de gospel a repris "Stand by Me", le standard de Ben E. King.

Des membres de la famille de la regrettée princesse Diana étaient présents, et Lady Jane Fellowes a fait une lecture. Le palais de Kensington avait déjà précisé qu'Harry et Meghan "étaient honorés" qu'elle représente sa famille et qu'on célèbre "la mémoire de la princesse disparue, le jour du mariage".

Après avoir prononcé leurs vœux de mariage, les deux époux ont échangé leurs alliances en or.

Six jours avant la cérémonie, The Mail on Sunday a découvert la paparazzade de Thomas Markle, le père de Meghan, quelques mois avant son mariage. Il a fini par regretter sa participation à cette tromperie en précisant qu'il avait très peu profité de la vente de ses photos soi-disant volées. Samantha Grant, la demi-sœur de Meghan, qui ne la voit plus depuis des années, a déclaré avoir encouragé son père à agir ainsi.

Thomas Markle, qui devait accompagner Meghan jusqu'à l'autel, a expliqué lundi à TMZ qu'il venait d'avoir une crise cardiaque et qu'il ne pourrait donc plus quitter le Mexique pour se rendre au Royaume-Uni et participer au grand jour de sa fille. Un porte-parole du palais a déclaré : "C'est un moment très personnel pour Mlle Markle à quelques jours de son mariage. Le prince Harry et elle demandent à nouveau que l'on fasse preuve de compréhension et de respect envers M. Markle pendant cette période difficile."

Jeudi, Meghan a donné des nouvelles de la santé de son père, en précisant ce que cela changeait par rapport à la cérémonie : "Malheureusement, mon père n'assistera pas à notre mariage. J'ai toujours tenu à mon père et j'espère qu'on pourra lui laisser de l'espace pour qu'il puisse se concentrer sur sa santé", avant d'ajouter " Je voudrais remercier tous ceux qui m'ont envoyé de généreux messages de soutien."

Meghan a demandé au père d'Harry, le prince Charles, de l'accompagner jusqu'à l'autel du Quire.

La cérémonie s'est achevée avec "God Save the Queen", l'hymne national britannique, avant qu'Harry et Meghan ne quittent la chapelle. Les jeunes mariés ont alors échangé leur premier baiser en public sur les marches, au son de "This Little Light of Mine".

lire
Faites la connaissance du duc et de la duchesse de Sussex : la signification des nouveaux titres du prince Harry et de Meghan Markle
Jonathan Brady/ - WPA Pool/Getty Images
DOMINIC LIPINSKI/AFP/Getty Images
Danny Lawson - WPA Pool/Getty Images

Alexi Lubomirski, qui a photographié les portraits de fiançailles du couple, s'occupe des portraits de mariage (qui seront publiés la semaine prochaine). Pendant ce temps, la fleuriste Philippa Craddock et la boulangère Claire Ptak ont travaillé sans interruption pour s'assurer que tout soit parfait.

Après la procession du carrosse, les 600 invités assisteront à la première réception au St. George's Hall ; les jeunes mariés rejoindront leurs familles et amis une fois arrivés. Plus tard dans la soirée, Charles organisera une réception plus intime pour 200 invités à la Frogmore House.

Si l'histoire d'amour du couple royal est bien documentée, ses débuts ont longtemps été secrets. En novembre 2016, Harry avait publié un communiqué défendant Meghan contre le "sexisme et le racisme" sur les réseaux sociaux, et ce faisant, avait confirmé qu'il était bien en couple avec l'actrice américaine. Il l'a demandée en mariage un an plus tard, lors d'une "soirée normale" dans leur cottage, selon ses propres dires au cours d'un entretien avec la BBC. En fait, Meghan faisait un poulet rôti, quand il a mis un genou à terre pour lui demander sa main. "Elle ne m'a même pas laissé finir. Elle a répondu : « Est-ce que je peux dire oui ? Est-ce que je peux dire oui ? »", s'est souvenu Harry. "Et moi : « Est-ce que je peux te donner la bague ? » Et elle : « Oh, oui ! La bague ! » Ce fut un très joli moment ; rien que tous les deux." Meghan a parlé d'une demande en mariage "très romantique".

Présentés grâce à une amie commune, ils se sont rencontrés lors d'un "rendez-vous arrangé" en juillet 2016. "Comme je viens des États-Unis, je n'ai pas grandi avec la même connaissance de la famille royale", a expliqué Meghan à la BBC. "Si je comprends maintenant l'intérêt mondial, je ne savais pas grand-chose sur lui. Alors la seule chose que je lui ai demandé quand elle m'a dit qu'elle voulait nous présenter, c'est... J'avais une seule question. J'ai dit : « Est-ce qu'il est gentil ? » Parce que s'il n'était pas gentil, ça n'aurait pas eu beaucoup de sens. Donc on s'est vus, on a bu un verre et très rapidement, on s'est dit : « Qu'est-ce qu'on fait demain ? On devrait se revoir. »" Harry a déclaré qu'il "n'avait jamais entendu parler" de Meghan avant leur premier rendez-vous. "J'ai été agréablement surpris quand je suis rentré dans la pièce et que je l'ai vue. Et elle était assise là", se souvient-il émerveillé. "Je me souviens m'être dit : « J'ai intérêt à assurer, à m'asseoir et avoir une bonne conversation. »"

Jonathan Brady/PA Wire
PA Images/INSTARimages.com

À cause de leur emploi du temps chargé, Harry a suggéré à Meghan de le rejoindre pour un safari en Afrique pour un autre rendez-vous galant. "Ça faisait vraiment du bien de rencontrer quelqu'un qui n'est pas forcément de votre milieu, [qui] ne sait pas grand-chose sur moi [et] dont je ne sais pas grand-chose non plus. On a pu commencer presque de zéro au début et apprendre à se connaître petit à petit, avant de passer la vitesse supérieure entre les deux rendez-vous, puis de partir en vacances ensemble au milieu de nulle part et de partager une tente et tout ce qui va avec. C'était fantastique", a reconnu le prince. "Ce fut absolument incroyable d'apprendre à la connaître aussi vite."

Pour protéger leur vie privée, Harry a expliqué : "On a dû inverser le principe des rencards." Très souvent, le couple passait "de douces nuits devant la télévision", en mangeant dans son cottage, "plutôt que de dîner à l'extérieur et d'être vu en public". Cette expérience "nous a donné d'autres opportunités", a précisé Harry. "Ça nous a rapprochés beaucoup plus en beaucoup moins de temps."

Le couple était ensemble depuis un peu plus d'un an et demi quand Harry a demandé Meghan en mariage. L'intéressée ne veut pas parler d'"histoire d'amour express", malgré les apparences, considérant qu'ils ont eu "cinq à six mois" de relation privée. Et bien qu'elle terminait de tourner la série Suits : avocats sur mesure, elle a ajouté : "On n'est jamais restés plus de deux semaines sans se voir, même si on était dans une relation longue distance. On a fait en sorte que ça marche."

Meghan a précisé : "Très rapidement, quand on a su qu'on allait rester ensemble, on a compris qu'il fallait investir du temps, de l'énergie et tout le reste pour que ça fonctionne." Une fois que les médias ont été au courant de la relation, tout a changé. "Je n'avais pas compris tout ce que ça impliquait", a reconnu Meghan. "Je pense qu'aucun de nous ne l'avait réalisé."

Jonathan Brady/PA Wire
Jonathan Brady - WPA Pool/Getty Images
Dominic Lipinski - WPA Pool/Getty Images

"Je crois que nous étions tous les deux complètement surpris par l'état de notre relation au bout de cinq, six mois", a expliqué Harry. "On peut avoir autant de conversations qu'on veut et se préparer autant que possible, mais nous n'étions pas préparés pour ce qui a suivi."

Meghan a donné sa version : "On croit à tort que j'allais me sentir à l'aise parce que j'ai travaillé dans le show-business. Mais bien que cela faisait déjà six ans que je faisais ma série et que j'avais déjà travaillé avant, je n'avais jamais fait partie des tabloïds. Je n'avais jamais fait partie de la culture pop à ce point et je menais une vie assez tranquille." Pour gérer ce changement, elle a décidé de ne rien lire sur elle, en bien ou en mal. "Ça n'a pas d'intérêt." Au lieu de cela, Meghan a expliqué qu'Harry et elle ont "concentré toute leur énergie à prendre soin de leur relation".
Danny Lawson/PA Wire
Sean Gallup/Getty Images
La carrière d'actrice de Meghan est derrière elle, et elle a décidé de se consacrer à des œuvres caritatives dans ses nouvelles fonctions. "Je ne vois pas ça comme abandonner quoi que ce soit", a-t-elle assuré à la BBC. "Je vois juste ça comme un changement."
L'interview des deux futurs époux par la BBC, qui a eu lieu quelques heures après l'annonce de leurs fiançailles, était la première fois qu'ils parlaient en détail de leur histoire d'amour.

"Nous formons un couple. Nous sommes amoureux. Je suis sûre que viendra le moment où nous devrons nous présenter et raconter notre histoire, mais j'espère que les gens comprendront que c'est notre moment. C'est à nous. C'est ce qui fait que c'est si spécial, c'est juste à nous", avait déclaré Meghan deux mois plus tôt à Vanity Fair. "Mais nous sommes heureux. Personnellement, j'adore les belles histoires d'amour."

Gareth Fuller/PA Wire
Ian West/PA Wire