• Share
  • Tweet
  • Share

La vie de Brad Pitt ne pourrait pas être plus différente qu'elle n'était il y a un an. Les choses ont bien changé entre mars 2016 et mars 2017.

En mars 2016, Angelina Jolie venait de se faire faire un nouveau tatouage au Cambodge, un symbole de son attachement à son mari de près de deux ans. La seule menace qui pesait sur Brad était l'énorme canular que George Clooneylui préparait ; il avait été outé comme le deuxième géniteur possible des enfants de Melissa Etheridge après David Crosby il y a 20 ans ; et Jennifer Garnerl'avait mentionné dans Vanity Fair, en comparant sa séparation à Ben Affleck au divorce de Brad et Jennifer Aniston en 2005.

De plus, personne ne s'intéressait vraiment où se trouvait Brad il y a un an, estimant que le père de six enfants en était au même point.

On est bien loin d'aujourd'hui, quand on sait que l'acteur travaille sur une sculpture dans l'atelier de l'artiste britannique Thomas Houseago à Los Angeles, parfois pendant des heures d'affilée.

Apparemment, il ferait ça en écoutant des chansons tristes, comme n'importe quelle personne normale qui subirait le contrecoup d'une séparation douloureuse.

Mais comme on le sait tous aujourd'hui, en un an, la vie de l'acteur a fait un 180 degrés.

Personne n'aurait pu le prédire, quand Brad a continué à travailler normalement, en tournant le thriller d'espionnage Alliés avec Marion Cotillard et Lizzie Caplan en Angleterre en avril dernier, se tracassant au sujet de la politique américaine et mondiale comme nous tous, et en posant en couverture du magazine T du New York Times qui, avec le recul, nous montrait son alliance au premier-plan.

Le magazine est paru le 11 septembre et Angelina a demandé le divorce le 19 septembre.

Et elle ne s'est pas arrêtée là. Elle a également demandé la garde principale de leurs enfants, ce qui a été perçue comme une onde choc pour tous ceux qui voyaient dans l'association "Jolie-Pitt" plus qu'un simple nom.

Brad Pitt, Pax, Shiloh, Maddox, Jolie-Pitt

ROBYN BECK/AFP/Getty Images

Au bout de quelques jours, le département des services aux enfants et aux familles du comté de Los Angeles et le FBI ont mené une enquête sur Brad Pitt à propos d'une confrontation qu'il aurait eue avec son fils Maddox (non précisée par les autorités, puis détaillée par la suite) à bord d'un jet privé lors d'un voyage d'Europe à Los Angeles (d'où l'investigation fédérale), et, tout d'un coup, le rideau a été tiré sur l'apparente vie parfaite de Brangelina.

Du moins en tant que parents, si ce n'est en tant que couple. (Le tournage du très déprimant Vue sur mer aurait marqué n'importe quel couple, aussi heureux soit-il.)

By the Sea Trailer, Angelina Jolie, Brad Pitt

Mais, tout d'un coup, Brad, à travers ses avocats, a dû commencer à se défendre devant les tribunaux, à gérer l'embarras de se voir reprocher d'être un mauvais parent aux yeux du public et à essayer d'arranger la situation avec ses enfants, en particulier avec son fils de 15 ans Maddox. 

Angelina s'était retirée dans une villa louée de Malibu avec Maddox, Zahara, Shiloh, Pax, Knox et Vivienne, tandis que Brad restait éloigné. On nous a expliqué que l'acteur, qui avait l'habitude d'être un père très présent et qui "cherchait à leur donner de la stabilité", était "profondément bouleversé" mais espérait qu'Angelina et lui trouveraient rapidement une solution pour la garde de leurs enfants.

Brad avait alors décidé d'éviter un retour trop hâtif sous le feu des projecteurs, avec la sortie aux États-Unis le 28 septembre du documentaire Voyage of Time : au fil de la vie, dont il est le narrateur, un film de Terrence Malick qui sortira chez nous le 4 mai.

Dans le même temps, Brad avait choisi d'ignorer les spéculations selon lesquelles Marion Cotillard et lui auraient eu une aventure sur le tournage d'Alliés, mais l'actrice, enceinte à ce moment-là de son deuxième enfant avec Guillaume Canet, s'était sentie obligée de mettre les points sur les i dans cette affaire. "... à tous les médias et les haters qui ont tendance à juger très vite, je vous souhaite un prompt rétablissement", a-t-elle écrit sur Instagram. "Enfin, je souhaite à Angelina et Brad, deux personnes pour qui j'ai un profond respect, de trouver la paix dans ce moment tumultueux."

Si les autorités avaient fini par déterminer qu'il n'y avait aucune preuve de comportement à problème de Brad Pitt dans l'avion, Angelina avait obtenu la garde temporaire exclusive de leurs enfants, et l'acteur avait eu droit de leur rendre visite sous le contrôle d'un psychologue. Angelina et lui ont également accepté de suivre une thérapie individuelle et de couple. Brad a demandé de se soumettre volontairement à des tests d'alcool et de drogues, mais la cour n'en a pas fait la demande.

Brad n'avait vu ses enfants que deux fois (Maddox n'était pas présent la première fois), soit un total de quatre heures, au cours du mois qui avait suivi la procédure de divorce entamée par Angelina. Le FBI cherchait encore des preuves à ce moment-là, avait rapporté NBC News. Le 19 octobre, Maddox avait retrouvé son père en présence d'un psy, une source nous précisant que l'actrice avait souhaité que leurs enfants s'impliquent totalement avec leurs deux parents.

La dernière fois que la famille de huit était réunie au grand complet, c'était 10 semaines avant la demande de divorce, quand Brad et Angie avaient emmené leur progéniture manger des pancakes au Griddle Cafe de West Hollywood pour les 8 ans de Knox et Vivienne.

Julia Roberts, Brad Pitt

Eric Charbonneau/Invision for A24/AP Images

Angelina en compagnie de ses enfants se faisait rare en octobre dernier, mais Brad a quasiment disparu pendant que les questions autour de la garde des enfants et de son divorce étaient discutées, même si une source avait expliqué à E! News que l'acteur avait été aperçu au Wolfgang Puck de l'hôtel Bel-Air ces dernières semaines, et qu'il passait du temps seul au bar de l'hôtel. Vers la fin du mois, l'enquête des services sociaux (DCSF) avait été étendue après l'apparition d'une nouvelle accusation, requérant d'étudier les habitudes comportementales suspectes de Brad.

L'acteur était réapparu en novembre, quelques jours après avoir fait lui aussi une demande de garde partagée des enfants le 4 du mois (bien que les deux stars aient signé la garde exclusive temporaire d'Angie pendant qu'ils cherchaient une solution à long terme).

Brad avait d'abord coprésenté une projection de Moonlight avec son amie de longue date Julia Roberts, le cofondateur de Plan B Entertainment étant très fier du film indépendant (qui a remporté depuis l'Oscar du meilleur film).

Le 9 novembre, E! News avait confirmé que Brad avait été exonéré par les services sociaux des charges qui pesaient contre lui dans cette affaire, le soir-même où il assistait à une soirée en faveur de son film Alliés à Los Angeles, avant de répondre aux questions des fans au sujet du film lors d'un live stream sur Facebook. Quand on lui avait demandé s'il avait mal à la main à force de signer autant d'autographes, il avait répondu : "Non, c'est vraiment sympa. Tout le monde a été très gentil. C'est vraiment agréable d'être soutenu."

Brad Pitt

Color China Photo via AP

Quelques semaines plus tard, il assistait à l'avant-première d'Alliés en Angleterre.

Brad avait très logiquement évité toute interview en profondeur, et c'est toujours le cas quatre mois plus tard, mais il a accueilli gentiment le public et les fans à travers le monde, en signant des autographes et en posant pour des photos sur le tapis rouge.

Brad Pitt

Oscar Gonzalez/NurPhoto via Getty Images

Il semblerait que pendant qu'Angelina était aux États-Unis avec leurs enfants, Brad ait passé Thanksgiving en France dans le château familial de Miraval, en s'occupant de leur vignoble et de leur business d'huile d'olive.

Peu de temps après des vacances qui ont semblé assez solitaires, l'équipe d'avocats de l'acteur aurait demandé une audience extraordinaire afin que la cours mette sous scellé tous les documents et toutes les procédures relatifs à la garde de ses enfants, en espérant enfin mettre un terme au déballage de leur linge sale (du fait d'Angelina, selon lui) en maintenant que cette publicité ne pourrait que blesser les enfants à long terme.

La demande d'audience faite en urgence avait été refusée, et, au milieu d'une série de dépositions, l'actrice avait également exigé que Brad fasse des tests de drogues quatre fois par mois, s'il souhaitait voir ses enfants régulièrement.

Brad avait eu l'occasion de les voir pendant les vacances de fin d'année pour échanger les cadeaux de Noël, et à peine deux semaines plus tard, Jolie avait accepté que cette affaire soit sous scellé, mais non sans ajouter dans les documents de la cour que son ex était "terrifié à l'idée que le public apprenne la vérité".

Brad Pitt, 2017 Golden Globes

Paul Drinkwater/NBC

Pas étonnant que Brad ait eu l'air si touché en apparaissant à la surprise générale le 8 janvier lors des Golden Globes pour remettre le prix du Meilleur film dramatique à Moonlight, et le public a fait un triomphe à l'acteur.

Si personne ne s'est plaint de son apparence physique, l'acteur avait l'air encore plus jeune que jamais pour un homme de 52 ans, même s'il semblait amaigri.

Apparemment de bonne humeur, une semaine plus tard, on l'avait retrouvé aux côtés de Sting, Chris Cornell et Zach Galifianakis lors de la soirée caritative ROCK4EB! à Los Angeles ; quelques nuits plus tard, l'acteur aurait organisé une fête privée dans une suite à l'hôtel Casa Del Mar de Santa Monica, portant des ballons blancs et dorés pour les donner aux enfants.

Brad Pitt, Chris Cornell, Zach Galifianakis

Randy Shropshire/Getty Images for EBMRF

Pendant ce temps, les histoires autour de la garde des enfants refaisait surface : d'après un article, l'acteur aurait souhaité que ses enfants aillent dans une école normale à Los Angeles, mais Angelina lui aurait résisté, préférant que leur progéniture aille de pays en pays comme elle en a l'habitude. Puis une source avait nié lors d'une interview avec Entertainment Tonight le fait que Brad serait parti faire une cure de désintox dans un centre huppé. Une autre rumeur voulait que Brad sorte avec Kate Hudson, une histoire avec laquelle son frère, Oliver Hudson, s'est bien amusé sur les réseaux sociaux.

Mi-février, Angelina avait commenté pour la première fois sa séparation, lors d'une conférence de presse au Cambodge pour la promo de son film en tant que réalisatrice, reconnaissant que Brad était toujours un bon père, non sans avoir marqué une longue pause avant de répondre.

On aurait pu penser que des remarques comme "au final, on est une famille" viendrait de Brad, mais il garde toujours le silence alors qu'il se fait à sa nouvelle vie de célibataire (une première depuis plus de 17 ans), de père qui voit ses enfants pas aussi souvent qu'il le souhaiterait et qui doit encore gérer son image publique.

Brad n'était pas aux Oscars, savourant la victoire de Moonlight à distance, et la plupart du temps, hormis quand il a été photographié se dirigeant vers l'atelier d'artiste lundi, il a évité prudemment les paparazzis à Los Angeles, où il réside pour être proche de ses enfants. Il n'a été vu que quelques fois en train de faire ses courses ou d'aller à des réunions dans la région de Santa Monica.

Son cercle d'amis est très restreint, et s'il est toujours ami avec son ex-femme Jennifer Aniston, leur rapprochement récent ne semble pas être aussi important qu'on l'a cru au début.

Son prochain film, War Machine, basé sur un ouvrage non romanesque autour de la politique et des affaires des États-Unis et de leurs implications dans des conflits, est fini et devrait sortir le 26 mai sur Netflix. Hormis cela, on ignore quand on reverra publiquement Brad.

Peut-être quand il estimera que sa sculpture est finie.