Catherine Zeta-Jones, Michael Douglas

Kevin Mazur/Getty Images for Robin Hood

Catherine Zeta-Jones a révélé comment les accusations de comportement sexuel déplacé lancées contre son mari, Michael Douglas, avaient touché sa famille.

La star de Queen America s'est confiée au Times U.K. sur la façon dont le mouvement #MeToo était entré dans son foyer et avait failli détruire sa famille. "Mes enfants et moi avons été très anéantis par ces accusations", a déclaré Zeta-Jones. "Et je ne savais plus où placer mes valeurs morales."

En janvier, Susan Braudy est revenue dans l'émission Today sur la fois où l'acteur oscarisé se serait masturbé devant elle. Elle a déclaré dans l'émission que Douglas avait "utilisé un langage sexuel déplacé à plusieurs reprises" et qu'il l'avait "harcelée" alors qu'elle était employée par sa société de production. Par la suite, Douglas a nié les accusations contre lui. Il a déclaré à Deadline à l'époque : "C'est un mensonge complet, une invention, il n'y a pas une once de vérité."

L'actrice de Chicago a ajouté : "Cette femme sortie de nulle part a accusé mon mari. J'ai eu une longue conversation avec lui, les enfants présents dans la pièce, et j'ai dit : « Tu te rends compte que si d'autres t'accusent... », je lui ai posé la question de façon indirecte."

Le couple a deux enfants : Dylan Douglas, 18 ans, qui vient d'entrer à l'université de Brown, et une fille de 15 ans, Carys Douglas.

Des accusations "dégoûtantes" pour Zeta-Jones, surtout au summum du mouvement #MeToo, quelques mois après l'annonce des accusations contre le producteur déshonoré Harvey Weinstein. "Cela m'a placée dans une position difficile", a-t-elle déclaré.

Douglas a assuré à sa famille que les accusations contre lui étaient fausses, et il l'a affirmé "en nous disant que cette femme ne tenait aucune preuve et que l'avenir allait lui donner raison. Et, évidemment, c'est ce qui s'est passé", a expliqué Zeta-Jones avant de poursuivre : "Elle n'avait rien pour soutenir ces accusations. À chaque fois que l'on fait une accusation qui n'est pas justifiée, le mouvement repart 20 ans en arrière."

Catherine Zeta-Jones, Michael Douglas

Instagram

Elle a travaillé avec Weinstein sur certains films, dont Chicago, qui lui a valu de décrocher un Oscar. Elle a révélé au Times comment elle avait réagi au déluge d'accusations contre Weinstein au tout début. "Je me sentais mal parce qu'on sentait qu'il se passait des choses mais on se disait : "Ça ne me touche pas", mais c'est quelque chose qu'on continue de porter en tant que femme. Je suis féministe et je pense vraiment qu'on devrait se protéger les unes les autres", a-t-elle déclaré.

Zeta-Jones a ajouté qu'être mariée à Michael Douglas l'avait rendue "moins vulnérable" mais pas nécessairement "intouchable" envers Weinstein parce que, comme elle le dit : "Un prédateur reste un prédateur, non ?"

Elle n'a pas peur de parler franchement des hauts et des bas dans son mariage avec Douglas, non plus. "Dieu sait que nous avons eu des hauts et des bas dans notre mariage, mais je ne jette pas l'éponge aussi facilement envers quoi que ce soit", a-t-elle expliqué. "Je ne suis pas comme ça."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.