Jay-Z et Kanye West font des progrès, doucement mais sûrement.

Dans une interview abordant des sujets très variés avec le New York Times Style Magazine, Jay-Z a parlé à cœur ouvert de leur amitié fracturée, disant qu'il espérait résoudre leurs problèmes le moment venu. Ensemble, les rappeurs ont fait l'album de 2011 Watch the Throne et se sont ensuite embarqués dans une tournée commune en Europe et en Amérique du Nord. L'an dernier, cependant, West a révélé qu'ils se disputaient en coulisse lors d'une diatribe sur scène à Sacramento, critiquant tout le monde de Beyoncé à Mark Zuckerberg. Le rappeur a terminé son concert après quatre chansons, et deux jours plus tard, West est entré à l'hôpital pour un séjour de huit jours.

(West souffrait d'épuisement et de manque de sommeil.)

Jay-Z a abordé leur querelle dans son album nominé aux Grammys 4:44, alors que West est resté loin du feu des projecteurs la plupart de l'année. Le rappeur a parlé à West "l'autre jour, juste pour lui dire qu'il reste un frère". Jay-Z a ajouté : "J'adore Kanye. Vraiment. Notre relation est compliquée."

Pourquoi — et comment — est-elle devenue si compliquée ?

Jay Z, T The New York Times Style Magazine

T, The New York Times Style Magazine

"Vous savez, Kanye a commencé dans le métier sous mon label. Donc j'ai toujours été comme son grand frère. On est tous les deux des artistes", a expliqué Jay-Z. "Il y a toujours une rivalité sous-jacente entre frères. On aime et respecte l'art de l'autre. Tout le monde veut être le meilleur du monde. Vous me suivez ? Et puis il y a beaucoup d'autres facteurs. Mais on restera toujours amis."

Même s'ils oublient leur ego, ne vous attendez pas à ce qu'ils se comportent en meilleurs amis de sitôt. D'ailleurs, Jay-Z a confirmé que leur relation était toujours tendue. "Mais ça arrive. Sur le long terme, j'espère, quand on aura 89 ans, qu'on repensera à ces six mois et qu'on en rira. Vous voyez ? Il va y avoir des complications dans la relation qu'on devra gérer. Et la seule façon de les gérer, c'est d'avoir un dialogue et de dire : « Voilà les choses qui me mettent mal à l'aise. Voilà les choses que je ne peux pas accepter. Voilà ce que je ressens. » Je suis sûr qu'il pense que je lui ai fait des choses aussi", a dit Jay-Z. "Je suis loin d'être parfait, vous savez."

Malgré leurs différends, le rappeur interprète de "Story of O.J." a admis que West était un musicien "hautement évolué". "Je crois qu'il a démarré avec plus de compassion que moi. Vous me suivez ? Je ne sais pas s'il a vécu le niveau de… Je veux dire, j'ai dû survivre grâce à mes instincts. Je suis là, parce que j'ai grandi de façon différente", a dit le natif de Brooklyn de 47 ans. "Et je m'en suis sorti."

"Mon premier album est sorti quand j'avais 26 ans, donc j'étais déjà un artiste différent. Beaucoup de gens sortent des albums quand ils n'ont que 17 ou 18 ans. Donc leur sujet est celui d'un jeune de cet âge. Sauf si vous êtes Nas, cultivé comme lui, il était bien plus avancé avec l'album qu'il a écrit. Donc j'ai grandi de façon différente. Mais West est quelqu'un plein de compassion. Et souvent, il s'attire des ennuis en essayant d'aider les autres. Donc je peux m'identifier à ça. C'est juste qu'il s'est passé certaines choses qui sont inacceptables à mes yeux", a partagé Jay-Z avec The New York Times. "Et il faut juste qu'on en parle. Mais il y a une véritable affection entre nous."

  • Share
  • Tweet
  • Share