Anna Faris se lâche dans ses mémoires.

Dans son livre intitulé Unqualified (qui vient de sortir), l'actrice écrit à propos de ses "relations amoureuses, les désastreuses et les réconfortantes", évoque sa jeunesse à Edmonds, dans l'État de Washington, et sa vie à Hollywood. Anna ne cache rien et raconte des histoires sur ses ex-maris, Ben Indra et Chris Pratt (qui a écrit la préface), et elle a même ajouté des photos embarrassantes inédites.

E! News a sélectionné quelques grands moments d'Unqualified pour vous :

1. Sur le fait de perdre sa virginité

Anna a perdu sa virginité à 17 ans, un an après s'être "soûlée" et avoir eu son premier baiser lors d'une fête dans un hôtel. À l'époque, elle était encore au lycée et sortait avec Chad Burke, un étudiant plus âgé de l'université de l'État de Washington. "On était dans la maison d'une fraternité, en train de boire du Jungle Juice dans nos gobelets rouges, quand soudain Chad m'a tenu les mains, m'a regardé dans les yeux et m'a dit : « Anna, je veux te faire perdre ta virginité »", se souvient-elle. Anna a fait de même, mais lui a répondu qu'elle voulait attendre après son 17e anniversaire. "Je ne sais pas pourquoi cette date était importante à mes yeux, mais mon anniversaire était 10 jours plus tard, donc je me suis dit qu'on n'avait pas beaucoup à attendre." Mais, quelques jours après son anniversaire, elle a "commencé à faire une hémorragie" du vagin et elle a perdu environ la moitié de son sang en trois jours. "J'avais un horrible kyste sur mon ovaire droit, du genre poilu avec des dents, c'était vraiment dégueu." Après une semaine d'hospitalisation, elle a dû guérir. Résultat, en janvier, Anna a dit à son copain qu'elle voulait perdre sa virginité à l'heure du déjeuner. "C'est ce qui s'est passé. Et ce fut horrible."

Anna Faris, Books

Dutton

"C'était très moyen. Je n'ai pas joui, ça, c'est sûr, mais personne ne jouit la première fois. À ce moment-là de ma vie, je ne m'étais jamais masturbée. Je n'avais jamais exploré cette partie de moi-même, donc je ne pouvais pas aider Chad à me faire prendre mon pied. Mais je n'étais pas là pour le plaisir sexuel", se souvient-elle. "J'étais juste dingue de ce mec, et à l'époque, je pensais que pour le garder, je devais lui donner ma cha*** à l'heure du déjeuner chez ses parents." Il faudra "de nombreuses années de sexe" à Anna avant qu'elle se sente à l'aise et sûre d'elle. "Si je n'avais pas été aussi mal à l'aise avec mon corps, j'aurais été une fille très facile. J'étais obsédée par l'idée d'être sexuelle, et je voulais que les hommes me désirent. Mais en même temps, j'avais honte de mon corps, surtout de mes seins (ou de leur absence), et je n'étais pas sûre de mes prouesses sexuelles."

Anna ajoute qu'elle a couché avec cinq hommes en tout et qu'elle a épousé deux d'entre eux.

2. Sur le fait de se marier… deux fois

Anna croit au mariage, mais contrairement à certaines femmes, l'actrice de 40 ans n'a pas passé sa vie à planifier le grand jour. "Je n'en fais pas toute une histoire. Les rituels modernes du mariage, la demande en mariage surprise, le cortège nuptial, toutes ces démonstrations me mettent mal à l'aise. Je sais. Je suis une rabat-joie. Mais beaucoup de femmes remettent en cause ces rituels archaïques, non ? Comment ne pas le faire ? Ben comme Chris a demandé ma main à mon père, et à chaque fois, il a trouvé ça très respectueux, mais pas « nécessaire parce que c'est la décision de ma fille »", explique l'actrice. "J'ai trouvé ça cool de sa part."

Anna Faris, Chris Pratt, Take Me Home Tonight

Relativity Media

Anna, qui a rencontré Ben sur le tournage de Lovers Lane, un film d'horreur de 1999, révèle qu'il l'a demandée en mariage alors qu'ils allaient déjeuner, leur ami Alex les accompagnant. "On est entrés dans une boutique de montres anciennes qui avait également beaucoup de bijoux. Ben a regardé les alliances et m'a dit : « Tu aimes laquelle ? »" Anna a répondu qu'elle voulait simplement "manger mexicain", mais Ben a insisté pour qu'elle regarde à nouveau les alliances. "J'ai pointé du doigt une alliance vintage de style victorien et j'ai dit : « Je ne sais pas. Celle-ci est plutôt sympa »", précise Anna. Ben l'a achetée et a mis un genou à terre. "Et là, je crois avoir dit précisément : « Non, non, non, non, non. Ce n'est pas comme ça que ça doit se passer. » Alex était là, et on est partis manger des burritos. Je ne savais même pas si je voulais épouser Ben, mais je ne voulais pas m'engager devant Alex et le bijoutier."

Ben a fait de nouveau sa demande, environ six ou sept mois plus tard. Les acteurs ont dîné et bu des verres au Mondrian Hotel, et Ben a suggéré de louer une chambre pour la nuit. Ce qu'Anna ignorait, c'est qu'il avait recouvert le lit de pétales de rose. "Quand nous sommes montés, il a mis un genou à terre et m'a dit toutes les belles choses qu'on peut dire quand on demande quelqu'un en mariage. C'est là que j'ai dit oui", précise l'actrice. "Je me souviens m'être dit à ce moment-là que je ne voulais pas le dire à mes parents."

"Avec le recul, j'aurais dû étudier ça de plus près", reconnaît Anna.

Les choses furent différentes avec Chris. En 2009, ils sont partis à Bali pour le mariage d'un ami. Chris avait déjà demandé Anna en mariage, et après avoir compris qu'il y avait une "option mariage" en louant une chambre, ils ont décidé de sauter le pas. "Ce fut une magnifique cérémonie, avec juste nous deux. On avait déjà dit à nos parents respectifs qu'on risquait de se marier, et on avait promis d'organiser aussi une fête à la maison", écrit Anna. "Ça nous a pris trois ans pour la concrétiser, et on a fini par organiser une énorme fête de mariage, ce qu'on voulait éviter, mais ce fut tout de même incroyable. On a accueilli 70 personnes dans un chalet dans l'État de Washington. Mon père a présidé la cérémonie, et ce fut exactement comme on voulait."

Anna Faris, The House Bunny

Columbia Pictures

3. Sur le fait de divorcer

Anna a demandé le divorce à Ben en avril 2007, à cause de différences irréconciliables. Vers la fin, elle a réalisé qu'ils s'étaient mariés trop rapidement avant d'apprendre à se connaître. "J'ai eu l'impression d'avoir barré quelque chose d'une liste", écrit-elle. "Vivre ensemble, c'est fait. Se marier, c'est fait."

Peu de temps après avoir entamé une procédure de divorce, Ben et Anna ont passé deux semaines de vacances dans la campagne anglaise. "C'était génial, même si on cherchait des sujets de discussion tous les jours", reconnaît Anna. "C'est comme si je venais de réaliser, après près d'une décennie, que nous n'avions presque rien en commun."

4. Sur le fait de retrouver l'amour

Anna et Chris se sont rencontrés sur le tournage d'Une soirée d'enfer, une comédie de 2007 (sortie quatre ans après avoir été tournée). "Quand j'ai rencontré Chris pour la première fois, ce qui m'a le plus frappée, c'était sa capacité à être heureux et à gérer même la pire journée", écrit l'actrice. Mais à l'époque, Anna était encore mariée, donc elle n'était "pas disponible". Après la visite de Ben pendant le tournage, Topher Grace l'a prise à part et lui a demandé : "Anna, qu'est-ce que tu fous avec ce type ?" D'après Anna, cette question osée a été comme "une vague d'eau au visage qui fait du bien".

Anna Faris, Chris Pratt, Guardians of the Galaxy Vol. 2 Premiere

Jesse Grant/Getty Images for Disney

Même si elle était la bonne amie de Chris, Anna ne pouvait plus nier que ses sentiments à son égard étaient plus amoureux que platoniques. "J'avais besoin de quelqu'un pour m'accompagner et me montrer autre chose que la relation que je connaissais", écrit-elle. Même s'ils n'avaient pas de relations physiques, "je ne pouvais pas nier qu'il se passait quelque chose entre nous... j'étais dingue de lui et je me sentais désarmée à un moment dans ma vie où je voulais me sentir forte et comprendre ma valeur." Donc, après sa conversation avec Topher, Anna a téléphoné à Ben et lui a dit que c'était fini. "Peu de temps après, j'ai frappé à la porte de Chris en mode : « Salut. Je suis prête à te la donner. »" Les choses sont allées très vite entre les deux acteurs. "Le vrai problème, c'est que dès que Chris et moi sommes sortis ensemble, j'ai voulu l'épouser", reconnaît-elle. Une fois qu'ils ont commencé à avoir des relations sexuelles, "ce fut torride comme jamais je n'avais connu".

Anna regrette néanmoins la façon dont son premier mariage s'est terminé. "D'accord, je peux claironner que je n'ai pas ba*** avec Chris avant de quitter Ben, mais qu'est-ce qu'il y a à célébrer ? Ça ne fait pas de moi un héros. Après tout, je voulais vraiment partir. Et j'avais des sentiments, même si je ne me les avouais pas", admet Anna. "Donc, même si je ne l'ai pas trompé, je ne suis pas complètement innocente non plus."

Anna Faris, Chris Pratt, Mom

Robert Voets/Warner Bros. Entertainment Inc.

5. Sur le fait de recourir à la chirurgie esthétique

Après son premier divorce, Anna a été choisie pour jouer le rôle d'une ancienne Playmate dans Super Blonde en 2008. C'est vers cette époque que l'actrice a décidé de se faire des injections dans les lèvres. Mais, après qu'un ami lui a gentiment expliqué que ça se voyait trop, elle a arrêté progressivement. Anna qualifie sa moue anormalement généreuse d'"erreur", simplement parce que "ce n'était pas le bon choix pour moi".

Par contre, Anna ne regrette pas ses implants mammaires. Chris a soutenu sa décision de se faire opérer en lui disant : "Chérie, j'aime ton corps quoi que tu fasses." Dix ans plus tard, Anna est toujours "heureuse" d'avoir eu recours à ce geste chirurgical. "Je suis heureuse d'avoir attendu d'avoir 30 ans. C'est un choix personnel, et je ne le recommenderais pas à tout le monde. Mais ça m'embête que des femmes soient vivement critiquées par d'autres à cause de ce genre de choix", explique l'actrice de Mom. "Je ne sais pas pourquoi on est si dures entre nous à ce sujet."

Anna Faris, Jack Pratt, Hollywood Walk of Fame

Capture Pix/REX/Shutterstock

6. Sur le fait de devenir une cible des tabloïdes

Avant que le couple n'annonce sa séparation cet été, il avait travaillé dur pour maintenir cette image de perfection. "Il y a un bout de temps, Chris m'avait demandé si je sentais la pression du fait d'être dans une relation amoureuse très médiatisée, et je lui avais dit oui. Le fait qu'il me pose la question m'a fait dire qu'il ressentait probablement la même chose", écrit l'actrice. "On s'est dit que l'attaque était la meilleure des défenses. Donc, au lieu de ne jamais parler de notre relation en public, on postait des photos loufoques. On a essayé de laisser le public entrer dans nos vies jusqu'à un certain point."

Tout a "changé" après que Chris a tourné Passengers avec Jennifer Lawrence en 2016. "Avant même leur rencontre, mon agent m'a dit de nulle part : « Écoute, Anna, ils vont avoir plein de paparazzis autour d'eux. Il va y avoir des photos d'eux en train de rigoler ensemble sur le plateau. Des histoires les concernant vont circuler, et il faut que tu t'y prépares »", se souvient-elle. À l'époque, "je ne pensais pas que ça me dérangerait. Mais quand ça a vraiment commencé et que des magazines ont commencé à propager des rumeurs, ça m'a vraiment blessée." Anna avait évoqué ses sentiments au cours de certaines interviews et sur son podcast, mais les rumeurs ont persisté. "Jennifer et moi sommes vraiment amies, et elle s'excusait, même si elle n'avait pas besoin de le faire puisqu'elle n'avait rien fait de mal. Elle est géniale, mais bien sûr, ça fait mal et c'est embarrassant quand des gens vous disent que votre mari vous trompe, même si ce n'était pas vrai." Quand de telles rumeurs refusent de se dissiper, elle ajoute dans Unqualified : "Vous vous sentez quand même comme une idiote."

7. Sur le fait de devenir maman

Anna et Chris ont essayé d'avoir un enfant pendant un an, et l'actrice est tombée enceinte à 35 ans. Leur fils, Jack, est né prématuré, à 30 semaines et un jour. Il a été transporté d'urgence au centre de réanimation néonatale, où il est resté pendant près d'un mois. Le quatrième jour, le médecin a discuté avec les parents en leur expliquant que Jack saignait énormément du cerveau et qu'il risquait d'être handicapé dans son développement. "Chris et moi avons fait ce que nous pouvions, à savoir nous tenir la main, garder espoir et faire face à la situation ensemble."

"Je me suis sentie incroyablement proche de Chris dans ces moments-là", écrit l'actrice. "C'était tellement inattendu, et on savait qu'on risquait d'élever un enfant complètement différent de ce à quoi on s'attendait, et je me sentais très chanceuse d'avoir un partenaire qui pourrait être à la hauteur avec moi." Aujourd'hui, leur fils est "plein d'émerveillement et espiègle". Jack "a quelques problèmes physiques, ses jambes sont tendues et semblent souvent rembourrées, résultat, il marche souvent sur la pointe des pieds. Il porte des lunettes et doit porter un bandeau 20 minutes par jour pour renforcer sa vue. Mais étant donné qu'il s'agit de ses plus grosses difficultés", Anna explique : "on trouve qu'on a beaucoup de chance."

  • Share
  • Tweet
  • Share