• Share
  • Tweet
  • Share

Le Prince Harry vient de confirmer officiellement sa relation avec Meghan Markle, tout en condamnant ceux qui injurient et harcèlent l'actrice sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué de presse publié mardi par le palais de Kensington, le prince a reconnu avoir toujours été un personnage public.

"Depuis tout petit, le prince Harry a toujours été conscient de l'accueil chaleureux qu'il a rencontré de la part du public", peut-on lire en préambule. "Il sait combien il a de la chance d'être soutenu par autant de personnes et qu'il mène une vie heureuse et privilégiée."

"Il est également au fait de la curiosité autour de sa vie privée. Il n'a jamais été à l'aise avec ça, mais il a essayé d'apprendre à faire face au niveau d'intérêt suscité par sa personne dans les médias", poursuit le communiqué. "Il est rarement intervenu légalement concernant des histoires fictives régulièrement diffusées à son sujet et il a travaillé dur pour développer une relation professionnelle avec les médias, qui s'intéressent à son travail et aux sujets qui le préoccupent."

"Mais la semaine passée, une ligne a été franchie. Sa petit amie, Meghan Markle, a fait l'objet d'une vague d'insultes et de harcèlement", poursuit le palais. "Certaines de ces attaques ont été très publiques, comme la diffamation en couverture d'un quotidien national ; les sous-entendus racistes de commentaires ; et le sexisme et le racisme évident de trolls sur les réseaux sociaux et de commentaires sur des sites Internet."

Prince Harry, Meghan Markle

Getty Images

"D'autres attaques ont été cachées au public, comme la bataille juridique pour empêcher la publication d'histoires diffamatoires dans les journaux ; sa mère obligée de se frayer un chemin au milieu des photographes pour atteindre la porte d'entrée de sa maison ; les tentatives illégales des journalistes et photographes de pénétrer chez elle et les appels à la police qui ont suivi ; les pots-de-vin importants offert par les journaux à son ex-petit ami ; les sollicitations de presque tous ses amis, collègues, et membre de sa famille."

"Le prince Harry s'inquiète pour la sécurité de Mlle Markle et il est très déçu de ne pas avoir pu la protéger", ajoute le palais. "Il n'est pas normal qu'après une relation de quelques mois, Mlle Markle doive faire face à une telle tempête médiatique."

"Il sait qu'on va lui rétorquer que « c'est le prix à payer pour elle » et que « ça fait partie du jeu ». Il n'est pas du tout d'accord", précise le palais. "Ce n'est pas un jeu, c'est sa vie et la sienne."

Le prince "a demandé que ce communiqué soit publié dans l'espoir que la presse qui est à l'origine de cette histoire fasse une pause et prenne du recul avant que la situation n'empire", explique le palais. "Il sait que ce genre de communication n'est pas d'usage, mais il espère que des gens de bonne foi comprendront pourquoi il a cru bon d'en parler publiquement."

Meghan Markle n'a fait pour l'instant aucun commentaire.

Les rumeurs de romance entre le prince et l'actrice de Suits : Avocats sur mesure ont commencé à se répandre fin octobre. La star aurait rencontré le prince Charles, et des sources évoquent même de possibles fiançailles.

"Ça ne me surprendrait pas qu'il pense à se fiancer, car il y pense depuis un moment, mais leur relation n'en est pas encore à ce stade", explique une source à E! News. "C'est du Harry tout craché. Le problème avec Harry, c'est que lorsqu'il tombe amoureux, il ne fait pas les choses à moitié. Il y va à fond."

Les deux tourtereaux en pincent "sérieusement" l'un pour l'autre, précise notre source avant d'ajouter : "Tout le monde est enchanté pour Harry."