Esquire, Brad Pitt

Esquire

Brad Pitt était là pour soutenir Angelina Jolie quand elle a subi une double mastectomie, et il est resté à ses côtés pendant son rétablissement.

Mais il n'a pas toujours été le père de famille exemplaire qu'il est aujourd'hui. Dans une interview accordée au magazine Esquire pour son numéro de juin/juillet, la star de World War Z a révélé qu'il se droguait il y a quelques années, mais qu'il avait décidé de tout arrêter pour avancer dans la vie.

"Pendant longtemps, je me disais que j'avais subi trop de dégâts... à cause des drogues", a-t-il déclaré. "J'étais à la dérive. Un type qui avait l'impression de vivre dans un aspirateur et qui voulait voir des choses, être inspiré. J'ai suivi l'autre voie. J'ai passé des années à déco--er. Mais je m'en suis lassé et j'ai senti que je gâchais mes chances."

"Puis", a déclaré Pitt, "il y a environ 10 ans", il a fait "un changement conscient".

"C'était une épiphanie... une décision de ne pas gaspiller mes opportunités", a-t-il déclaré. "Je me suis dit : «Lève-toi». Parce que sinon, à quoi bon ?"

Maintenant, l'acteur de 49 ans, père de six enfants, est fier de la direction qu'a pris sa vie. "J'ai quelques amis proches, et j'ai ma famille et je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie", a-t-il avoué. "Je fais des choses. Je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie."

"J'ai toujours pensé que si j'avais des enfants, je voudrais faire les choses en grand", a-t-il expliqué. "Je voulais que ce soit la pagaille à la maison... Il y a tout le temps du bruit chez nous, que ce soit des rires, des cris, des pleurs ou des coups. J'adore. J'adore. Quand ils ne sont pas là, je déteste. Je déteste. C'est sympa d'être dans une chambre d'hôtel une journée : «Oh, super, je peux enfin lire le journal». Mais le lendemain, toute cette cacophonie, cette vie me manquent."

Ça a l'air d'être fun, d'habiter chez les Jolie-Pitt !

  • Share
  • Tweet
  • Share