• Share
  • Tweet
  • Share

Justin Timberlake a présenté Saturday Night Live, la célèbre émission américaine à sketchs, pour la cinquième fois… et il nous a prouvé qu'on ne pouvait jamais abuser des bonnes choses.

Après avoir dansé sur scène, l'interprète de "Suit & Tie" a déclaré qu'il était fier de rejoindre "le Club des cinq", un groupe sélect de stars ayant présenté l'émission au moins cinq fois. 

"C'est vraiment passionnant de présenter cinq fois", a déclaré Timberlake au cours de son monologue. "Vous revoyez de vieux amis. Vous essayez de nouvelles choses. Vous décevez inévitablement tout le monde, vu la pression qu'on vous met… Merci, l'Internet !"

Et c'est là que les stars ont commencé à sortir de partout.

Timberlake a quitté la scène pour se rendre à ce fameux "Club des cinq", où il a croisé d'autres stars ayant présenté l'émission cinq fois. Chevy Chase, Steve Martin, Alec Baldwin, Candice Bergen et Tom Hanks sont arrivés un par un pour lui souhaiter la bienvenue. L'ex-membre de l'équipe de Saturday Night Live, Dan Aykroyd, était relégué au rôle de barman du club privé, vu qu'il n'a présenté l'émission qu'une seule fois, et Martin Short, autre membre de l'équipe, était serveur, vu qu'il n'a présenté que trois fois.

Bien que Timberlake ait commencé l'émission avec une imitation d'Elton John en train de chanter et de jouer du piano aux fausses funérailles de Hugo Chavez, le président vénézuélien récemment décédé, l'un de ses meilleurs sketchs de la soirée a été "It's a Date", dans lequel il a repris son célèbre "D*ck in a Box" avec Andy Samberg pour obtenir l'affection d'une jeune femme (Vanessa Bayer) au cours d'un jeu télévisé.

"Voici comment se déroulerait notre journée… d'abord, on irait faire du shopping, ouh au centre commercial, on t'allongerait doucement et s'occuperait de ton cas. On se caresserait sur tes fesses. Romantique", ont entonné Samberg et Timberlake en duo.

Steve Martin et Dan Akroyd leur ont aussi prêté main forte en incarnant, une fois encore, "les types fous et dingues", vêtus de pantalons loufoques, essayant de séduire la jeune femme avec des remarques salaces.

On a également retrouvé Samberg dans le sketch "Maine Justice", où Timberlake joue un shérif de la Nouvelle-Orléans et Jason Sudeikis, un juge qui préside l'affaire de Samberg.

Puis, dans une parodie des films romantiques, Timberlake rencontre et tombe amoureux d'une "brunette adorable" (Nasim Pedrad) qui a tout ce qu'il faut, même un pénis. 

Et dans "Caligula", Timberlake joue l'empereur romain, obsédé sexuel et ivrogne, qui essaie de devenir sobre.

"La semaine dernière, je me suis réveillé avec mon pénis dans la bouche d'un lion mort, et je ne vous dis pas où était le pénis du lion", a admis Timberlake au groupe. "C'est là que je me suis dit : «Demain, j'arrête.»" 

Dans "Veganville", Timberlake est arrivé déguisé en tofu et a repris le titre de Rihanna, "We Found Love" et de Trinidad James, "All Good Everything", en changeant les paroles pour des trucs plus végétaliens. Il s'est même adonné au Harlem Shake au passage.

Le chanteur-danseur-acteur multi-talentueux était également l'invité musical de l'émission. Il a chanté "Mirrors" et "Suit & Tie", pour lequel Jay-Z, invité surprise de la soirée, l'a rejoint sur scène.

Quand il a chanté "Suit & Tie", Timberlake a changé les paroles de la chanson, de "j'ai eu un hit et j'en ai fait une habitude", pour "t'as du succès, les rappeurs en font tout un plat", qui semblait faire suite aux remarques de Kanye West pendant son concert londonien.

(E! et Saturday Night Live font partie de la famille de NBCUniversal.)

Alors, dites-nous, qu'avez-vous pensé du cinquième Saturday Night Live de Timberlake ?

Lâchez-vous dans la rubrique commentaires.