Ellen Pompeo

Joe Scarnici/Getty Images for Refinery29

Ellen Pompeo, qui a une famille métisse, estime que sa compassion vient de sa capacité à résister aux critiques à caractère raciste.

L'actrice de Grey's Anatomy et son mari Chris Ivery, qui est noir, ont deux filles, Stella, 9 ans, Sienna, 4 ans, et un fils Eli, qui aura 2 ans ce mois-ci. Au fil des années, l'actrice s'est exprimée contre le racisme et le manque de diversité à Hollywood.

"Ellen, avec tous les hauts et les bas que vous avez connus, les gens qui vous traitent de « garce blanche », ceux qui vous disent de ne pas faire le poing du black power, et le fait d'avoir épousé un homme noir, ce qui a sûrement dû poser problème à un moment donné, ça peut créer un énorme manque de confiance en soi, et beaucoup d'instabilité chez une personne", lui a dit Jada Pinkett Smith lors d'une interview dans son émission Red Table Talk sur Facebook, qui sera diffusée le 10 décembre. "Mais j'ai vu que ça n'avait fait que renforcer votre caractère."

Ellen lui a répondu : "J'ai été traumatisée très jeune. Ma mère est décédée quand j'avais 4 ans. Je pense que lorsqu'on subit un traumatisme quel qu'il soit, surtout quand on est enfant, je pense qu'on apprend la compassion, et ça fait de vous quelqu'un de plus charitable. Au fond, la compassion est un bon entraînement."

En 2016, l'actrice avait créé une polémique en ligne en utilisant des emojis noirs sur Twitter. Le buzz s'était intensifié après qu'Ellen a noté qu'elle est "une femme blanche avec un homme noir et des enfants noirs".

"Ne soyez pas un rageux, je le fais parce que le racisme n'est pas qu'un problème pour les Noirs, c'est notre problème à tous, vous comprenez ???", avait-elle écrit en réponse aux critiques.

Un utilisateur de Twitter lui avait alors répondu : "Je ne suis pas sûr de comprendre, mais le racisme à l'envers n'existe pas. Les Blancs ne font pas face au racisme."

"Euh, on m'a traitée de garce blanche et de plein d'autres choses 50 000 fois aujourd'hui, alors comment vous appelez ça ?", a répondu la star.

Ellen avait alors ajouté : "Je suis très triste d'avoir été attaquée pour avoir défendu l'égalité. Je suis triste que les gens aient choisi la colère et je suis désolée si j'ai offensé qui que ce soit."

Un peu plus tôt en 2016, Jada Pinkett-Smith avait décidé de boycotter les Oscars à cause de leur manque de diversité, suite aux nominations exclusives d'acteurs blancs. Le mois dernier, au cours d'un panel de discussion intitulé The Big Television Debate organisé par NET-A-PORTER, Ellen Pompeo a évoqué le manque de diversité dans les médias.

Elle a ainsi déclaré : "Cette journée a été incroyable, et il y a énormément de femmes dans la salle, mais je ne vois pas assez de couleur, et je n'en ai pas vu assez en rentrant dans la salle aujourd'hui pour rencontrer un réalisateur pour un autre projet que je parraine. Je lui ai dit que lorsque je débarque sur un tournage, j'aimerais que l'équipe ressemble davantage au monde que je côtoie tous les jours et je pense que c'est la responsabilité de toutes les productions de s'assurer que leurs équipes ressemblent au monde dans lequel on vit."

Et Ellen d'ajouter : "En tant que Blancs, c'est notre travail, notre devoir, notre responsabilité de s'assurer qu'on exprime partout où l'on va que ce n'est pas satisfaisant et qu'on peut faire mieux. C'est notre travail parce qu'on est à l'origine de ce problème."

"Ellen Pompeo montre à quoi ressemble une alliée", peut-on lire sur le site web de Shondaland de Shonda Rimes, la créatrice de Grey's Anatomy.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.