Demi Lovato est sortie de l'hôpital de Los Angeles où elle était près de deux semaines après son overdose présumée.

E! News a appris que Lovato a été autorisée à quitter l'hôpital samedi et a pris un avion pour se rendre dans un établissement de désintoxication où elle restera un certain temps.

Une source avait précédemment indiqué à E! News que la star de la pop de 25 ans se rendrait "directement en désintoxication" après sa sortie du centre médical Cedars-Sinai, où les membres de sa famille et son ex Wilmer Valderrama ont été à ses côtés tout au long de son rétablissement. Lovato n'a fait aucun commentaire.

Elle avait été trouvée inconsciente à son domicile de Los Angeles le mardi 24 juillet. Les secouristes lui avaient administré de la naxolone, dont on se sert pour contrebalancer les overdoses d'opiacés, et l'avaient transportée à l'hôpital. Son attaché de presse avait ensuite déclaré le même jour que Demi était réveillée et avec sa famille. La ou les substances ayant causé son overdose n'ont pas été dévoilées.

Tandis que le séjour de la chanteuse à l'hôpital se prolongeait, E! News a appris qu'elle souffrait de fortes nausées et de fièvre. Selon une source, sa famille et son manager faisaient tout pour qu'elle aille mieux et prenaient les jours les uns après les autres.

Dimanche, Lovato a brisé son silence avec un message adressé à ses fans sur Instagram.

"J'ai toujours été transparente quant à mon parcours avec l'addiction", a-t-elle écrit. "Ce que j'ai appris est que la maladie n'est pas quelque chose qui disparaît ou s'estompe avec le temps. C'est une chose que je dois continuer à combattre pour la vaincre, ce que je n'ai pas encore réussi à faire." 

Elle a conclu son message en écrivant : "J'ai désormais besoin de temps pour guérir et me concentrer sur ma sobriété et mon chemin jusqu'à la guérison. Je n'oublierai jamais l'amour que vous m'avez témoigné et j'ai hâte d'être au jour où je pourrai dire que je suis sortie du tunnel. Je continuerai de me battre."

Demi Lovato, 2018 Billboard Music Awards

Brian Friedman/NBC

Demi a déjà séjourné en désintoxication pour ses addictions aux drogues et à l'alcool par le passé. Son dernier incident remontait à un mois après la sortie de sa chanson "Sober", dans laquelle elle évoque le fait de rechuter. 

Dans les jours qui ont suivi son overdose, des sources ont révélé à E! News que Demi et ses amis faisaient beaucoup la fête depuis plusieurs mois et que la chanteuse et son groupe avaient fait la fête pendant 12 heures d'affilée, notamment dans un bar de Los Angeles, avant qu'elle ne fasse son overdose.

"C'est évidemment un énorme coup de semonce. Demi ne veut pas mourir et elle est reconnaissante d'être encore en vie", a expliqué l'une des sources. "Sa famille est à ses côtés pour la soutenir et lui apporte l'aide dont elle a besoin."

Un autre proche a précisé qu'"elle avait un coach de sobriété dont elle s'est débarrassée il y a quelques mois. Elle est dans une spirale descendante depuis et ne va pas bien. Elle consomme énormément et ses amis avaient peur que cela se produise."

Valderrama a rendu visite à Demi à l'hôpital au moins deux fois après son overdose. Ils sont sortis ensemble pendant six ans avant de rompre en 2016. Un an auparavant, tandis qu'elle fêtait trois ans de sobriété, la chanteuse lui avait rendu hommage sur Instagram en écrivant : "Je ne serais pas en vie sans lui. Je t'aime, Wilmer."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.