Taylor Swift ne se retient pas en offrant à ses fans le cadeau le plus personnel qu'elle leur ait jamais fait : une lettre décrivant les leçons qu'elle a retenues de ces dernières années.

Faisant la couverture du numéro d'avril du Elle américain, la superstar parle sans détour de sa famille, de ses peurs et des disputes qui ont fait d'elle la personne qu'elle est aujourd'hui dans "30 choses que j'ai apprises avant d'avoir 30 ans".

"Si l'on en croit mon acte de naissance, je vais avoir 30 ans cette année", commence Swift dans sa lettre. "Ça fait bizarre, car une partie de moi pense avoir 18 ans et une autre partie de moi pense en avoir 283, mais mon âge actuel est 29 ans. J'ai entendu des gens dire que la trentaine, c'est "la plus fun !" Je vous dirai si c'est vrai quand j'y arriverai. Mais en attendant, je pensais vous livrer certaines leçons que j'ai retenues avant ces 30 ans, car on est en 2019 et il faut savoir partager."

Alors découvrons quelques-unes des plus grandes révélations sur Taylor Swift dans cette lettre ultra-perso.

Elle n'a pas désactivé les commentaires sur Instagram pour rien : sa première leçon, c'est d'expliquer pourquoi elle ne veut plus lire les commentaires sur ses messages Instagram, expliquant que cela l'aidait à bloquer "certains bruits" de cette façon.

"Oui, j'ai désactivé les commentaires sur mes messages", explique Swift. "Ainsi, je tiens mes amis et mes fans informés de ce qui se passe dans ma vie, mais je forme mon esprit à ne pas avoir besoin de l'approbation de quelqu'un qui me dit que je suis [emojis de feu]. Je bloque aussi les personnes qui pourraient ressentir l'envie de me dire d'aller "mourir dans un trou, pétasse" quand je prends mon café à 9 h du matin."

"Soyez un serpent : ne mordez que les gens qui vous marchent dessus" : Swift explique qu'être toujours gentille avec tout le monde "peut vous attirer des ennuis". Elle le sait d'expérience, ça peut pousser les gens à se servir de vous.

"Prenez votre courage à deux mains, faites confiance à votre instinct et sachez quand contre-attaquer", conseille-t-elle.

Elle était "terrifiée" de partir en tournée pour des problèmes de sécurité : Swift explique qu'après l'horrible attentat à la bombe dans l'arène de Manchester et la fusillade au concert en plein air de Las Vegas, "j'étais vraiment terrifiée de partir en tournée cette fois-ici car je ne savais pas comment on allait faire pour garder trois millions de fans en sécurité en l'espace de sept mois. Il y a eu énormément de planifications, de dépenses et d'efforts entrepris pour que mes fans soient en sécurité."

"Cette peur de la violence s'est transmise dans ma vie privée", explique-t-elle. "Je porte toujours sur moi de la gaze utilisée par l'armée pour panser les blessures par balles ou à l'arme blanche. Les sites web et la presse people se sont amusés à poster toutes les adresses auxquelles j'ai habité. Quand un tas de gens essaient d'entrer chez vous, vous vous préparez au pire."

Taylor Swift, Elle Magazine

Ben Hassett/Elle Magazine

Elle a laissé l'avis des autres influencer ses choix : la chanteuse explique qu'elle laissait l'avis d'inconnus influencer comment elle voyait ses propres histoires d'amour. "Parfois c'était en lisant l'avis général des gens sur la personne avec qui je devrais sortir ou la personne avec qui je formais « le couple idéal » en se basant sur une photo que j'avais mise sur Instagram. Tout ça, c'est du pipeau", a déclaré Swift. "Pour une personne qui recherche toujours l'approbation des autres comme moi, il a fallu que j'apprenne à avoir mon PROPRE système de valeurs pour savoir ce que je voulais vraiment."

Attention aux premières impressions : pour ce qui est de sa vie amoureuse, Swift ajoute que les premières impressions ne sont pas les plus importantes. "Avant de foncer tête la première, essayez, je ne sais pas... de connaître la personne !"

"C'est impressionnant de voir que certaines personnes peuvent charmer les gens immédiatement et s'approprier toute l'attention, mais je sais maintenant que ce qui compte le plus, ce n'est pas le petit numéro de charme qu'on vous fait lors de cette première rencontre (j'appelle ça « de solides 15 premières minutes »), mais la personne que l'on découvre avec le temps", écrit-elle.

Taylor Swift, Cover, Elle Magazine

Ben Hassett/Elle Magazine

On ne reste pas toujours amis pour la vie : "Quand on est jeune, qu'on a 20 ans, on a tendance à se regrouper et ces gens ont tendance à former votre famille sur l'instant", écrit Swift. "Ils resteront peut-être vos amis jusqu'à la fin de vos jours. Ou ils seront peut-être vos compagnons dans un moment important de vie, mais pas pour toujours. C'est triste, mais parfois, quand vous mûrissez, vous vous lassez de certains amis. Même si vous vous coupez de certaines personnes, les souvenirs vous resteront à jamais."

Le cancer de sa maman est revenu : "Mes deux parents ont eu un cancer et ma mère se bat à nouveau avec le cancer en ce moment", explique Swift à ses fans. "Cela m'a appris qu'il y avait de vrais problèmes d'un côté et tout le reste, de l'autre. Le cancer de ma mère est un vrai problème. Je m'inquiétais toujours de mes petits hauts et bas quotidiens. Maintenant, je consacre mon inquiétude, mon stress et mes prières à de vrais problèmes."

Elle a trouvé le bonheur et l'inspiration musicale : on peut supposer qu'elle parle de son histoire d'amour actuelle avec Joe Alwyn, mais Swift a nié l'idée préconçue qu'il fallait être "malheureux" pour faire "du grand art".

"Je suis contente d'avoir appris que cela n'était pas vrai", écrit-elle. "Pouvoir trouver le bonheur et l'inspiration en même temps, c'est très cool."

Taylor Swift, Elle Magazine

Ben Hassett/Elle Magazine

Elle a appris à rire de ses détracteurs : "J'ai appris que désarmer la méchanceté gratuite des gens peut être aussi simple que d'apprendre à rire", écrit Swift en leçon numéro 27. "Il y a quelques années, quelqu'un a lancé une campagne pour me démonter en me qualifiant de serpent sur le net. Le fait qu'un tas de gens se soient ralliés à cela m'a vraiment déprimée au plus haut point, mais je vais vous dire, je dois me retenir de rigoler à chaque fois que mon cobra gonflable de 20 mètres appelé Karyn apparaît sur scène devant 60 000 fans en délire. Cette tournée des stades, c'est comme si j'écrivais « LOL » sous le commentaire méchant d'un troll. Ce serait bien de recevoir des excuses des gens qui se sont montrés ignobles avec nous, mais finalement, tout ce que je recevrai, c'est peut-être la satisfaction de savoir que j'ai survécu et que j'ai réussi malgré cela."

Avant cela, Swift nous explique qu'elle a aussi appris qu'elle a "des amis et des fans dans ma vie qui s'en fichent si je suis #annulée". Mais elle n'oubliera jamais ceux qui sont restés à ses côtés dans les moments difficiles.

Pour découvrir toutes les leçons que Taylor a retenues de la vie, courez acheter Elle.

Le numéro d'avril du Elle américain sera disponible le 26 mars en kiosque.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.