Gwyneth Paltrow a failli refuser Shakespeare in Love à l'époque de sa rupture avec Brad Pitt

Découvrez ce que l'actrice a révélé à propos de son rôle oscarisé dans une nouvelle interview
par Jess Cohen | Traduit par Helene Skantzikas | févr. 21, 2019 08:06Tags
Gwyneth Paltrow, Shakespeare in LoveLaurie Sparham/Miramax/Universal/Kobal/Shutterstock

Gwyneth Paltrow avait d'abord refusé son rôle oscarisé dans Shakespeare in Love.

Quand on a proposé à l'actrice le rôle principal du film, elle était dans une situation personnelle difficile. Paltrow était en pleine rupture avec Brad Pitt quand on lui a envoyé le scénario. 

"Le film a eu bien des versions", a dit Paltrow à Variety dans son article de couverture à propos du film à succès de 1998. "Julia Roberts devait le faire, puis cette version est tombée à l'eau. Ça a fini chez Miramax, et j'étais la première personne à qui ils ont proposé le rôle." 

Elle explique ensuite : "J'étais en plein milieu d'une horrible rupture... et l'idée d'aller en Angleterre et d'être loin de chez moi me semblait... Je ne l'ai même pas lu. Je me suis dit : « Je ne peux pas lire quoi que ce soit en ce moment. Je traverse une période vraiment difficile. »"

lire
Gwyneth Paltrow fait des révélations sur sa relation avec Brad Pitt, Ben Affleck et d'autres détails privés

Quelques mois plus tard, Paltrow a lu le scénario... et l'a adoré. 

"Je n'ai pas pu le poser", a-t-elle dit. "Il était parfait." 

Mais un de ses agents a essayé de convaincre Gwyneth de ne pas jouer le rôle de Viola. Paltrow s'est souvenu : "Cette personne a dit : « Je crois que c'est un rôle d'homme. » Et j'ai dit : « Je veux le faire. »"

Le rôle l'a amenée aux Oscars 1999, où Jack Nicholson lui a remis l'Oscar de la Meilleure actrice.

"Jack Nicholson me l'a remis", a dit Paltrow à Variety. "Il y a une anecdote marrante, il avait essayé de me draguer auparavant, et j'avais dit : « J'ai un petit ami ! »"

Paltrow a oublié d'emporter l'enveloppe, alors Nicholson lui a envoyée avec un mot, et elle a dit à Variety : "Je l'ai fait encadrer." 

Le film a même joué un rôle dans le mariage récent de Paltrow à Brad Falchuk

"J'espère que ce n'est pas trop personnel", a dit Paltrow. "Mais dans les vœux de mariage de mon mari, il a dit que ce n'était pas une coïncidence si j'avais joué cette muse, car c'est ce que je suis à ses yeux, et sa perception, c'est que c'est qui je suis dans la vraie vie. C'était adorable." 

lire
Gwyneth Paltrow se confie sur son second mariage

Dans l'article, Paltrow parle de son expérience de travail avec Harvey Weinstein, dont la société Miramax a produit Shakespeare in Love, ainsi que d'autres films avec Paltrow. Weinstein, qui a été accusé de près de 30 ans d'harcèlement sexuel, a été exclu de l'Académie en octobre 2017 suite à l'article du New York Times partageant les allégations contre le producteur. Weinstein a nié toutes les allégations de relations sexuelles sans consentement. 

"C'était un tyran", a dit Paltrow à Variety. "Je n'ai jamais eu de complexe à lui tenir tête. Je n'avais pas peur de lui. Pendant un temps, j'ai aussi eu le sentiment d'être l'égérie de Miramax, et il était de mon devoir de lui résister. On a eu de nombreuses disputes." 

Au sujet de l'implication de Weinstein dans Shakespeare in Love, et de son impact négatif sur le film, Paltrow a dit : "C'est un film magnifique. Un film n'a pas autant de succès s'il n'est pas bon. Pas à ce point." 

Barry King/WireImage.com

Suite à l'article du New York Times, Paltrow a affirmé dans une interview avec le journal qu'elle avait été harcelée sexuellement par Weinstein à 22 ans. 

Paltrow a repoussé les avances de Weinstein, comme elle l'a dit au journal, et s'est plus tard confiée à Brad Pitt, avec qui elle sortait à l'époque. Pitt a ensuite abordé Weinstein à une première de film et lui a dit de ne plus jamais la toucher. Pitt a confirmé les faits auprès du NYT par le biais de son représentant. 

Pour lire le reste de l'interview de Paltrow, allez sur Variety.