Mila Kunis, Marie Claire

Kai Z Feng/Marie Claire

Mila Kunis n'a pas un mode de vie aussi glamour qu'on peut imaginer. 

Prenez, par exemple, l'idée d'une journée parfaite avec son mari, Ashton Kutcher, et ses deux enfants. L'actrice nous décrit justement cette journée idéale dans le numéro de novembre du magazine Marie Claire dont elle fait la couverture.

Mila la décrit : "Ma journée idéale consiste à me réveiller à 7 h du matin parce que, pour moi, faire la grasse matinée, c'est ça, et à entasser les enfants dans mon lit avec mon mari."

Ensuite, la star de Bad Moms aime bien "mettre des dessins animés à la télé, dormir une demi-heure de plus, sortir du lit, préparer le petit-déjeuner en pyjama et peut-être aller au zoo, à l'aquarium ou encore au parc".

Tout cela "sans paparazzi", ajoute Mila. "Ce serait ma journée idéale !"

Mila Kunis, Marie Claire

Kai Z Feng/Marie Claire

Kunis a accouché du premier enfant du couple, une petite fille appelée Wyatt Isabelle, en 2014. Près de deux ans plus tard, ils ont eu un fils, Dimitri Portwood. Alors, sa vision du monde a-t-elle changé depuis que Mila a ses propres enfants ?

"Devenir maman vous apprend à devenir plus altruiste", déclare-t-elle à Marie Claire. "Je suis épuisée, et alors ? Mes enfants sont en bonne santé, je suis heureuse.

Elle ajoute : "On pourrait être frappé par la foudre à tout instant. Alors pourquoi s'inquiéter ? Cela a un côté vraiment libérateur de se dire : « Ce qui doit arriver arrivera. » Ces quatre ou cinq dernières années, je me suis rendu compte à quel point j'aime ce sentiment."

Mila Kunis, Marie Claire

Kai Z Feng/Marie Claire

Mais cela ne veut pas dire que Mila ne stresse jamais. D'ailleurs, elle se décrit elle-même comme une "spirale".

En d'autres mots : "Je pense trop. Je dramatise tout. Quelque chose d'anodin, dans mon esprit, devient une vraie catastrophe. Je passe de zéro à cent. C'est problématique."

Mais Mila apprend à transformer ces épisodes désastreux en quelque chose de positif. En parlant des obstacles rencontrés par les femmes à Hollywood, Kunis explique au magazine : "Parfois, je rentre du travail en me disant : « C'est quoi, ce b--del ? » Mais la colère a du bon. Ça nous motive à devenir meilleures."

Elle espère transmettre cette leçon à la petite Wyatt un jour : "Ce que je veux que ma fille retienne de moi, c'est la valeur du dur labeur."

Lisez l'interview de Mila dans son intégralité dans le numéro de novembre de Marie Claire, le 17 octobre dans les kiosques.

  • Share
  • Tweet
  • Share