Conrad Hilton

David Buchan/Getty Images

E! News rapporte qu'en plus de repousser la lecture de l'acte d'accusation de Conrad Hilton au 29 juin, un juge de Los Angeles a accepté de laisser en liberté l'héritier à problème de la célèbre famille, qui a été récemment arrêté par la police pour être suspecté d'avoir volé une voiture et pour ne pas avoir respecté une injonction d'éloignement, contre une caution de 90 000 $. Mais sa libération s'accompagne d'obligations très strictes, à savoir qu'il a été mis sous la tutelle de son père Rick Hilton et qu'il doit se rendre directement à la Menninger Clinic, un hôpital psychiatrique de Houston, au Texas.

Le juge a également ajouté que si Conrad Hilton quittait l'établissement avant la lecture de l'acte d'accusation le 29 juin, il serait immédiatement arrêté et mis en prison.

D'après le site de la clinique, Menninger est "un des plus grands hôpitaux psychiatriques du pays" qui a "à cœur de traiter des patients atteints de maladies mentales complexes, y compris de troubles de l'humeur, de troubles de la personnalité, de troubles anxieux ou encore de troubles de l'addiction".

Kathy Hilton, Barron Hilton, Richard Hilton

Splash News

Un moment au tribunal a particulièrement été tendu. Le jeune homme de 23 ans, qui est défendu par l'avocat des stars Robert Shapiro, était vêtu d'une camisole de force et a explosé plusieurs fois de façon étrange pendant l'audition.

À un moment donné, le juge a demandé au jet-setteur s'il comprenait ce qui était en train de se passer, et Conrad a répondu : "Oui, votre honneur... Désolé d'avoir manqué de respect au tribunal et à l'État et je n'ai pas eu de relations sexuelles avec des prostituées."

E! News rapporte également que Rick Hilton, Kathy Hilton et Barron Hilton sont entrés dans le tribunal un quart d'heure avant Conrad. Le trio s'est assis au milieu de la cour et une fois que Conrad est apparu, et qu'il les a vus, il semble avoir prononcé à voix basse "allez vous faire f*****" et "Je vous déteste." Sa famille n'a évidemment rien répondu, étant donné qu'il est interdit de communiquer avec les accusés devant un juge.

Ce n'est pas la première fois que Conrad a des démêlés avec la justice...

En mars 2015, il a plaidé coupable d'agression pendant un pétage de plomb à bord d'un avion reliant Londres à Los Angeles l'été précédent, au cours duquel il aurait hurlé : "Si tu veux te fighter avec moi mec, alors viens et je vais me battre avec toi, pu****" ou encore : "Je vais vous tuer, pu****" au personnel naviguant. Il avait été condamné à trois ans de mise à l'épreuve et à 750 heures de TIG et à une amende de 5 000 $.

En 2016, un juge a condamné le jeune héritier à deux mois de prison après avoir estimé qu'il avait violé sa liberté conditionnelle après avoir été contrôlé positif à la cocaïne et à la marijuana trois fois en un an et ne pas avoir achevé une cure de désintoxication ordonnée par le tribunal.

  • Share
  • Tweet
  • Share