Céline Dion ne pense pas trouver un nouvel amour de sitôt.

Plus d'un an après avoir perdu son mari, René Angélil, suite à un cancer de la gorge, l'interprète de "My Heart Will Go On" partage son point de vue sur les rencontres.

Dans sa première interview au Royaume-Uni depuis presque sept ans, on a demandé à Céline si elle voulait trouver un nouvel amour. Pour l'instant, il est "bien trop tôt" pour y penser.

"Il est bien trop tôt pour moi. Je suis amoureuse de lui, mariée avec lui", a partagé Céline avec Dan Wooton de Bizarre. "C'est l'amour de ma vie. C'est très difficile de m'imaginer avec quelqu'un d'autre."

"L'amour que j'ai pour lui, je le vis chaque jour", a-t-elle continué. "En tant que femme, on a des émotions et sentiments qui vont et viennent. Et c'est toujours avec lui. Quand je chante, c'est avec lui. Quand je serre mes enfants dans mes bras, c'est pour lui et avec lui. J'ai pris du temps pour faire mon deuil, et je le fais encore."

Celine Dion

Graham Hughes/The Canadian Press via AP

D'ailleurs, Céline pense qu'elle sera en deuil le restant de ses jours. Comme les fans de la chanteuse le savent, René est le seul homme qu'elle ait jamais embrassé. De plus, Céline n'avait que 12 ans quand sa mère lui a présenté René.

Ce qui a commencé comme une relation professionnelle — il était le manager de Céline — est devenu une relation amoureuse, qui a mené à un mariage grandiose en 1994.

"J'ai prouvé à René qu'il était là pour moi et que je serai là pour lui, et je suis toujours là pour lui", a dit Céline dans son interview. "Je me suis occupée de lui du mieux que j'ai pu."

Alors que Céline continue de s'habituer à sa nouvelle normalité, la chanteuse primée révèle certains des derniers mots échangés avec son mari.

"Quand il est mort, j'étais à ses côtés et j'ai dit : « Tu sais quoi, c'est pas grave, tu sais que tu ne méritais pas de souffrir autant. » Il était froid. J'ai dit : « Ça suffit, cette souffrance. Tu as tant donné, tu ne mérites pas ça »", a-t-elle expliqué. "J'ai dit : « Ça va, les enfants vont bien, tout ira bien. Tu m'as bien enseigné. Je vais m'en servir. » Et c'est ce que je fais tous les jours, pour que René ne meure jamais."

  • Share
  • Tweet
  • Share