MISE À JOUR : un quatrième homme dans l'enquête sur le cambriolage de Kim Kardashian a été inculpé, comme un porte-parole du bureau du procureur de Paris l'a confirmé à NBC News. Gary M. — le frère de 27 ans du chauffeur de limousine de Kim quand elle a séjourné à Paris en octobre — est inculpé de complot dans le cambriolage. Cependant, il a été libéré par le juge de l'enquête et reste sous contrôle judiciaire. Il doit rester en contact avec les autorités.

Les trois autres hommes qui ont été inculpés jeudi ont tous été placés en détention provisoire.

Le juge de l'enquête décidera du sort des six suspects restants vendredi.

_________

Kim voit des progrès dans l'enquête au sujet de son cambriolage effrayant à Paris en octobre.

Après 17 arrestations cette semaine en rapport avec le cambriolage, le porte-parole du bureau du procureur à Paris a confirmé à NBC News que trois suspects avaient été inculpés.

Un homme de 63 ans du nom de Yunice A. a été inculpé de trois chefs d'accusation : cambriolage à main armée, enlèvement ou séquestration et association de malfaiteurs. Marceau B., 64 ans, est inculpé de recel dans un gang organisé et d'association de malfaiteurs. Enfin, Florus H., 45 ans, est inculpé de complicité dans un cambriolage à main armée, complicité dans un enlèvement ou séquestration et association de malfaiteurs.

 Kim Kardashian, Pascal Duvier

Marc Piasecki/GC Images

À l'origine, E! News avait annoncé que 17 personnes avaient été arrêtées en rapport avec le cambriolage, au cours duquel elle a été attachée, bâillonnée et menacée d'une arme alors que les cambrioleurs volaient près de 11 millions de dollars de bijoux.

La police a confirmé que 14 des suspects étaient des hommes, et trois étaient des femmes. Le suspect le plus âgé, Pierre B., a 72 ans.

Une source a dit à E! News que Pierre, le meneur soupçonné du hold-up, avait été arrêté après que des agents ont forcé le portail de sa villa dans le sud de la France.

Le journal Le Monde a aussi révélé que de l'ADN avait été trouvé sur un collier de serrage qui correspondait aux registres de la police d'un homme arrêté pour vol à main armée, ce qui a été l'indice principal pour les autorités. Ils ont pu faire des arrestations après avoir regardé les images de sécurité autour de l'hôtel les jours et heures avant le cambriolage.

Quant à Kim, même si elle se remet encore de l'incident, elle a dit qu'elle se sentait soulagée après les arrestations de cette semaine.

  • Share
  • Tweet
  • Share