• Share
  • Tweet
  • Share
Prince Harry

Hannah McKay - WPA Pool/Getty Images

Il y a quatre ans aujourd'hui jour pour jour, le monde découvrait un côté du Prince Harry qu'il ne pensait jamais voir un jour : ses fesses nues.

Quand les photos du prince en train de s'ébattre à Las Vegas sont publiées, elles déchaînent ses admiratrices féminines et paniquent la famille royale.

Il va dans la ville des péchés avec des copains pour se défouler un peu. Après avoir passé l'après-midi à patauger dans la piscine avec des margaritas à la main et des jeunes femmes en bikini à portée de main, Harry et ses potes retournent dans la chambre 2401 de l'hôtel Wynn pour continuer les festivités (une petite suite à 7 000 $ la nuit avec son propre valet de chambre, un ascenseur privé, une table de massage et, comme on le sait, un billard). Harry est un vrai boute-en-train, ce jour-là. Il s'approche des gens au hasard nu comme un ver et les prend dans ses bras, selon une personne présente, et il fait semblant de jouer de la guitare. Et c'est là que commence la célèbre partie de strip-billard, qui conduit à l'un des moments les plus gênants que la famille royale ait dû gérer en ces temps modernes.

Harry s'est déjà attiré des ennuis dans le passé. À 17 ans, il admet avoir fumé de l'herbe et avoir bu de l'alcool alors qu'il était mineur. En 2005, il est pris en photo portant un uniforme nazi à une fête déguisée (à quelques jours de la journée en souvenir aux victimes de l'Holocauste). Mais ces gaffes ne sont rien comparées aux photos d'Harry cachant ses bijoux de la couronne.

Prince Harry

EBLV / Splash News

Si les Américains auraient bien voulu faire partie de la fête, la famille royale britannique se retrouve bien gênée et Harry doit retourner dans son pays natal et assumer les conséquences de ses actes.

2012 est censée être une année de fête internationale, pas une année de titres scandaleux. Londres vient d'accueillir les Jeux olympiques et la reine fête son jubilé de diamant. La surmédiatisation des débauches d'Harry est la dernière chose dont le pays a besoin.

"La personne qui se montre la plus sévère, c'est la reine", déclare une personne proche de la famille royale. "Elle lui a bien fait comprendre que ça ne devrait plus jamais se reproduire. Quand vous vous faites tirer les oreilles par votre grand-mère, vous savez que c'est du sérieux. Ça a été un grand moment décisif de sa vie, je crois."

Ce scandale sert de sonnette d'alarme pour Harry, qui commence à s'interroger sur son avenir. Il ne peut plus renier ses devoirs publics en tant que frère du futur roi du Commonwealth, le prince William. Et il est évident que l'accord poli qui existait autrefois entre les frères et la presse pour leur garantir leur vie privée après la mort de la princesse Diana est devenu nul et non-avenu.

À 27 ans, l'heure est venue pour Harry de tenir son rôle officiel et de se réinventer. Il a besoin de se refaire une réputation avant que les dégâts ne soient irréparables pour la famille royale.

Deux semaines après que ses fesses font scandale dans la presse internationale, Harry s'envole pour l'Afghanistan et reprend son travail de pilote d'hélicoptère Apache. Il efface son compte sur les réseaux sociaux (sous le pseudonyme Spike Wells) et vit pendant quatre mois dans un container converti. La vie à l'armée permet à Harry de retomber sur terre et lui donne l'occasion de réévaluer la meilleure façon de rester un des membres les plus importants de la famille royale d'Angleterre tout en gardant une vie privée. Cet automne-là, William et Kate Middleton annoncent qu'ils attendent leur premier enfant. Et vu qu'Harry va devenir un oncle, il est important pour lui de montrer au monde qu'il est plus qu'un "prince fêtard".

En janvier, il parle ouvertement de ses folies de Las Vegas et admet : "Je me suis probablement déçu moi-même. J'ai déçu ma famille, j'ai déçu d'autres gens... c'était seulement l'exemple classique où ma personnalité de soldat a chassé mon rôle de prince. C'est aussi simple que ça."

En mai 2014, il revient sur le continent américain en visite officielle. Bien que certains voient cette visite d'un mauvais œil, elle se termine en succès. Sa personnalité et son charme réussissent à faire oublier les malaises du passé.

Beaucoup se disent que le prince Harry version 2.0 va suivre le même chemin que son frère, qu'il va se marier et avoir des enfants, mais Harry n'a pas les mêmes ambitions. Il préfère suivre les traces de sa mère et faire de la philanthropie sa priorité, mettant sa passion pour l'armée à bon escient. En 2014, deux ans après Las Vegas, Harry lance les Jeux Invictus, une compétition internationale style Jeux paralympiques, destinée aux hommes et femmes blessés au combat.

Prince Harry, Sentebale Royal Salute Polo Cup

Chris Jackson/Getty Images for Royal Salute

"Ce n'est plus le jeune homme qu'on a vu sur ces photos dépravées de Las Vegas", déclare une personne proche de la famille royale. "Il a beaucoup mûri. Les Jeux Invictus ont tout changé pour lui, mais aussi sa propre organisation caritative, Sentebale, et dernièrement l'organisation pour la santé mentale, Heads Together. Il tient à changer les choses."

Même s'il travaille dur et trouve un sens à sa vie, Harry continue de vouloir s'amuser. L'incident de Las Vegas a fait réagir Harry, mais ça ne l'a pas assagi complètement. Comment l'explique un ami : "Il ne peut plus sortir en boîte et être vu en public en train de faire des folies, mais il fait encore la fête. Maintenant, Harry reste avec un groupe d'amis proches, et ils ont tendance à se retrouver dans des appartements de standing ou d'autres endroits privés. En réalité, la plupart des amis avec qui il faisait la fête se sont casés. Quand son grand ami, Guy Pelly, s'est marié, ça a été le grand coup de grâce pour lui. Son meilleur ami, Thomas van Straubenzee, le fils du duc de Northumberland, est redevenu célibataire depuis peu, alors Harry a retrouvé un ami avec qui faire la fête."

Mais ses amis s'accordent à dire que ce célibataire endurci aimerait bien se marier, lui aussi, un jour. Il n'a pas encore trouvé la bonne personne, c'est tout. La recherche s'avère très difficile. Les deux femmes qu'Harry a le plus aimées dans sa vie, Chelsy Davy et Cressida Bonas, sont parties à cause de son rôle de prince. "Les gens disent que Chelsy est sa « Camilla », et ils espèrent qu'un jour, ils se remettront ensemble, vu que c'était le grand amour de sa vie", a déclaré une source. "Ils sont encore très amis, mais la vie de compagne d'un héritier de la couronne était très difficile pour elle. Elle n'a aucun désir de faire ça. Même chose pour Cressida. William a laissé dix ans à Kate pour qu'elle ait un avant-goût de ce qui l'attendait et pour fonder la confiance qu'ils ont maintenant. Pour Harry, c'est dur d'amener quelqu'un de nouveau dans sa vie, il ne peut pas aller sur Tinder pour se trouver quelqu'un."

C'est vraiment un dilemme princier des temps modernes.

Comme nous tous, le prince Harry a eu des hauts et des bas dans sa vie. On l'a vu se battre et triompher. Quatre ans après le scandale, il nous a prouvé qu'il s'est servi de ses erreurs pour devenir quelqu'un de bien. Alors qu'il approche des 32 ans (le mois prochain), il a réussi à trouver un équilibre et un sens à sa vie. Las Vegas lui a peut-être fait honte, mais ça lui a permis de trouver la motivation pour devenir le prince qu'il est aujourd'hui.