• Share
  • Tweet
  • Share
Amber Heard, Johnny Depp, 2016 Grammy Awards, Candids

Kevin Mazur/WireImage

Plus d'informations concernant la demande de pension alimentaire et les accusations d'Amber Heard contre Johnny Depp viennent de faire surface.

La semaine dernière, l'actrice a obtenu une ordonnance restrictive contre son futur ex-mari après l'avoir accusé de violence conjugale et être arrivée à un tribunal de Los Angeles avec le visage tuméfié.

Depuis, E! a découvert plus de détails sur cette affaire et les antécédents de violence supposée entre les acteurs grâce aux documents présentés à la cour.

Quant à la demande de pension alimentaire de 50 000 $ par mois déposée par Heard suite à ce qui s'est passé la nuit du 21 mai 2016, voici ce que nous apprennent les documents officiels :

  

1. Elle ne recevra pas 50 000 $ par mois : dans les documents présentés à la cour, l'actrice demande qu'une somme non-négligeable lui soit versée chaque mois. Heard écrit : "En complément de cette demande, je vous fournis une déclaration de revenus et de dépenses. Je demande une pension alimentaire pendente lite de 50 000 $ par mois, basée sur le mode de vie de notre statut marital."

Cependant, le juge a refusé cette requête pour l'instant, parce qu'aucun arrangement financier n'a été fait avec Depp. L'avocate de l'acteur, Laura Wasser, a répondu : "La cour n'a aucune information financière pour répondre pour l'instant à cette demande."

Wasser a ajouté : "De plus, étant une actrice à succès avec un revenu important, il ne fait aucun doute qu'Amber peut subvenir à ses propres besoins jusqu'à ce que les deux parties aient eu une durée de temps raisonnable pour évaluer leurs finances avec l'aide d'un conseiller, puis négocier une résolution sur laquelle les deux parties peuvent mutuellement s'entendre ou demander une décision de justice."

  

2. Elle a fourni des reçus : au sens littéral. Heard a également apporté un relevé de ses revenus et dépenses, obtenu par E! News, montrant que ses dépenses mensuelles s'élèvent à 43 700 $. Ce chiffre comprend ses frais de santé, ses courses, son shopping et 10 000 $ de loyer, entre autres.

3. Pas de protection pour Pistol : Heard n'a pas pu obtenir une protection juridique pour son Yorkshire Terrier parce qu'il n'y avait pas "de preuve suffisante prouvant que le chien ait besoin d'être protégé", selon le juge. Mais vu que Pistol vit avec Heard, Depp devra quand même rester à une certaine distance du chien.

4. Également refusé : le juge a également refusé la demande de Heard de forcer Depp à suivre 52 semaines de thérapie pour lui apprendre à gérer sa colère et ses excès de violence.

5. Le soir en question : dans sa déclaration, Heard revient sur le soir du 21 mai 2016, où une altercation violente avec Depp aurait eu lieu. Heard avance qu'elle se trouvait à leur domicile de Los Angeles avec trois amis (dont un couple vivant dans le même bâtiment) quand Depp est arrivé "soûl et stone".

Heard déclare qu'elle a essayé de le réconforter, suite à la mort de sa mère, quand "tout à coup, il a commencé à devenir obsédé sur quelque chose de faux et son attitude a changé du tout au tout. Il est devenu extrêmement furieux".

  

Amber Heard, Johnny Depp, PDA, Venice Film Festival

Venturelli/WireImage

À un moment, Heard a envoyé un texto à l'une de ses voisines qui était présente plus tôt car elle avait peur.

Depp "a exigé qu'on appelle notre amie iO Tillet Wright pour prouver ses accusations paranoïaques et irrationnelles à propos d'une idée absurde qu'il avait", selon les documents de la cour.

Heard explique qu'elle a parlé à iO par le haut-parleur du téléphone, mais Depp "a arraché le téléphone portable de ma main et a commencé à crier des obscénités et des insultes à iO. J'ai entendu iO me dire en criant de sortir de la maison. Johnny a alors attrapé le téléphone, a mis son bras comme le font les lanceurs au base-ball et a jeté le téléphone sur moi, qui est venu frapper ma joue et mon œil avec force".

Heard a crié à iO d'appeler les urgences. "Johnny a continué à crier, à me tirer les cheveux, à me frapper et à me saisir violemment le visage", a-t-elle expliqué.

Amber Heard, Johnny Depp, Art of Elysium

George Pimentel/WireImage

La voisine qu'elle a contactée a entendu la bagarre et s'est servie d'un double des clés que Heard lui avait donné pour entrer. Cette amie a essayé de calmer Depp et a protégé Heard avec son propre corps.

"Le service de sécurité de Johnny, dont Judge Jerry, est alors arrivé dans l'appartement, mais ils sont restés là sans rien dire ou rien faire. J'ai supplié Jerry de m'aider et je lui ai dit que si Johnny me frappait encore une fois, j'appellerais la police. J'ai entendu Jerry : « Patron, allez. »"

Heard est allée chez ses voisins pour se protéger.

6. Ce n'était pas la première fois : le rapport de la voisine reprend la déclaration de Heard et ajoute : "À plusieurs reprises au cours des années, Amber s'est confiée à moi et s'est plainte du comportement violent de Johnny envers elle, à la fois physiquement et verbalement."

Amber Heard, Johnny Depp

Fred Duval/Getty Images for BFI

7. Amber revient sur d'autres altercations : dans sa déclaration, Heard affirme que : "Depuis le début de notre relation, Johnny s'est montré violent, verbalement et physiquement. J'ai subi des abus émotionnels, verbaux et physiques excessifs de la part de Johnny, dont des assauts colériques, hostiles, humiliants et menaçants envers moi lorsque je remettais en doute son autorité ou que je n'étais pas d'accord avec lui."

Et d'ajouter : "Johnny a une longue histoire bien connue au niveau public et privé de ses problèmes de drogues et d'alcool. Il s'emporte facilement. Il est souvent paranoïaque et son tempérament me fait très peur. Il s'est montré dangereux et/ou menaçant envers moi à plusieurs reprises."

8. Son anniversaire : Heard a décrit le soir de sa fête d'anniversaire, le 21 avril 2016. L'actrice faisait la fête avec ses amis à son domicile de Los Angeles, qu'elle partage avec Depp.

"Quand mes invités sont partis, Johnny et moi avons eu une discussion sur son absence au cours de ma fête, mais la situation a vite dégénéré en bagarre. Johny a lancé un magnum de champagne contre le mur et un verre de vin sur moi et par terre, qui se sont tous les deux cassés… Il m'a ensuite attrapé par les cheveux et m'a jetée violemment par terre. Johnny m'a crié dessus et m'a menacée, m'ordonnant de me relever", décrivent les documents de la cour.

"Je n'ai pas vu Johnny pendant un mois."

9. Et ça empire : Heard est aussi revenue sur un autre épisode qui aurait été extrêmement troublant. "Il y a eu un certain nombre d'incidents de violence conjugale, dont un épisode d'une certaine sévérité en décembre 2015 où j'ai vraiment cru que ma vie était en danger", affirme-t-elle dans sa déclaration, sans fournir de détails sur cette altercation.

Johnny Depp, Amber Heard, Palm Springs International Film Festival

Jason Merritt/Getty Images for PSIFF

10. L'avocate de Depp veut rejeter toute l'affaire : dans sa réponse, Wasser déclare que l'affaire devrait être rejetée "dans son intégralité" et affirme que Heard ne cherche qu'à se faire du profit et adoucir son image dans les médias, vu le timing de sa demande de divorce.

"Amber essaie d'obtenir une résolution financière prématurée en citant des abus", déclare Wasser dans les documents de la cour. "Sa demande d'ordonnance restrictive, ainsi que sa demande financière, semblent venir en réponse à l'attention négative qu'elle a reçue des médias après avoir demandé le divorce cette semaine."

11. Heard veut que ça reste de l'ordre privé : l'avocate de l'actrice, Samantha F. Spector, a révélé, quant à elle, que Heard voulait garder tout cela hors des tribunaux et des médias.

"J'ai déclaré que, bien qu'Amber ait été attaquée et craignait pour sa sécurité, compte tenu de la notoriété des deux parties et de la médiatisation de l'affaire, Amber préférerait régler l'affaire à l'amiable, hors des tribunaux."

Cependant, Spector a affirmé qu'elle avait tenté de joindre les avocats de Depp à plusieurs reprises, sans succès.

Dans l'un des e-mails apportés en pièce à conviction, Spector a écrit à l'avocat d'affaires de Depp, Jacob Bloom : "D'ailleurs, il y a eu deux autres incidents ces six derniers mois. Bien qu'Amber ait peur de Johnny, elle insiste fortement pour qu'on fasse tout ce qui est possible pour garder cette affaire personnelle hors des médias, et c'est pour cela qu'elle n'a pas encore demandé d'ordonnance restrictive et qu'on n'a pas fait en sorte que Johnny reçoive ces papiers en personnes à l'avant-première de son film, hier soir."

12. Et maintenant ? Wasser affirme dans sa déclaration que Depp travaille à l'étranger jusqu'au 7 juin, au moins. La prochaine audience est fixée au 17 juin. Vu que la cour a accordé à Heard une ordonnance restrictive contre Depp, l'acteur ne peut contacter Heard d'aucune façon (physiquement, directement ou indirectement par téléphone, courrier ou email) et il doit se tenir à une distance de 100 mètres d'elle ou de sa résidence.

Si Depp ne se plie pas à l'ordonnance restrictive, il peut être arrêté et condamné pour crime. "Vous pourriez être passible d'une peine d'un an de prison, d'une amende de 1 000 $, ou les deux", selon les documents de la cour.

(Si vous ou quelqu'un de votre connaissance êtes victime de violence conjugale, appelez le 39.19, numéro d'écoute national destiné aux femmes victimes de violence.)