• Share
  • Tweet
  • Share
Charlie Sheen, Dr. Oz

Greg Allen/REX Shutterstock/Getty Images

Charlie Sheen s'est vraiment confié au Dr Mehmet Oz, en abordant tous les sujets, de la découverte de sa séropositivité à sa relation avec son père. Mais l'acteur de Mon oncle Charlie en a également profité pour parler de sa santé mentale au docteur le plus célèbre d'Amérique.

Au cours du Dr. Oz Show de lundi, le médecin/présentateur a demandé à Charlie s'il pensait souffrir de troubles maniaques. "D'après mon expérience, la plupart des comportements maniaques se déroulent lorsque je fais trop la fête, quand je prends beaucoup de drogues et que je bois trop", a déclaré l'acteur de 50 ans. "Ça n'arrive pas trop quand je ne fais pas ça, ça ne se voit pas."

La star de la série Anger Management a expliqué que certaines personnes dans sa vie "pensent que je suis peut-être atteint de troubles bipolaires". Charlie a aussi avoué au présentateur qu'il souhaitait essayer de tout "arranger" concernant ses démons.

Charlie Sheen

Greg Allen/REX Shutterstock

"C'est intéressant de voir comment j'ai répondu à ce problème. On m'a décrit ou « diagnostiqué » suffisamment, si bien qu'à un certain moment, il faut regarder les choses en face si ça ne va toujours pas, vous savez ? Et je n'ai pas peur de chercher à en savoir plus sur cet aspect de moi. Au point où j'en suis, autant aller jusqu'au bout, non ?", a-t-il expliqué au cours de l'émission. "C'est compliqué pour moi parce que je ne vois pas ça comme une manie, je vois que ça existe et que ça me permet d'explorer tout un monde très intéressant."

Bien que ce soit un sujet important pour Charlie, il a gardé son humour par rapport à cette maladie psychiatrique potentielle, en demandant si on voyait sa tête quand on tapait le mot "manie" sur Internet. L'acteur a ajouté qu'il souffrait également d'irritabilité, d'impatience et d'une libido très forte.

"Je ne peux pas être plus honnête", a-t-il ajouté. "J'ai juste accepté que ça fasse partie de moi."

Quand le Dr Oz a fait venir le Dr Shala Modir, une experte en psychiatrie, les deux médecins ont demandé à la star si elle accepterait de recevoir de l'aide de la spécialiste. "Bien sûr", a répondu l'intéressé. "Elle a présenté ça avec beaucoup de sens. Ce n'est pas une attaque. Personne ne juge personne."