• Share
  • Tweet
  • Share

Sean Penn est prêt à donner des détails sur son interview avec Joaquin "El Chapo" Guzmán Loera.

Dans un nouvel article publié ce week-end en ligne sur le site de Rolling Stone, l'acteur donne des précisions sur la façon dont il a rencontré l'un des hommes les plus recherchés au monde.

Après une organisation très poussée et très détaillée, une discussion de sept heures a eu lieu entre les deux hommes dans la clairière d'une jungle. Un grand nombre de sujets a été abordé, de l'enfance d'El Chapo à ses évasions des États-Unis et du Mexique.

Nous nous sommes efforcés de sélectionner les parties les plus intéressantes de ce long article et vous risquez d'être surpris.

Sean Penn

Roshan Perera/Splash News

1. Une enfance difficile : dire que sa vie a été difficile est un euphémisme. Dès l'âge de 15 ans, El Chapo a commencé à faire du trafic de drogue pour soutenir sa famille. "J'ai été élevé dans un ranch nommé La Tuna. Dans cette région, et c'est encore le cas aujourd'hui, il n'y a pas de travail", a expliqué le narco trafiquant. "La seule façon d'acheter de la nourriture et de survivre est de faire pousser du pavot, de la marijuana, et c'est à cet âge-là que j'ai commencé à en faire pousser.

2. Attention danger : El Chapo ne se considère pas comme quelqu'un de violent. Il reconnaît néanmoins avoir recours à la violence. "Vous savez, tout ce que je fais, c'est me défendre, rien de plus", a-t-il expliqué. "Est-ce que je commence les violences ? Jamais."

3. Les liens familiaux : s'il n'a pas de rêves particuliers, il espère "vivre avec ma famille le temps que Dieu m'accorde". Il admet être "heureux" de l'état du monde et trouve sa relation avec sa mère "parfaite".

4. Il ne se drogue pas : malgré son trafic de drogues et les accusations portées contre lui, El Chapo insiste pour dire qu'il ne se drogue pas. Il précise qu'il n'y a pas touché depuis plus de 20 ans.

5. Une hésitation : Sean a parlé ouvertement de son état d'esprit pendant cette interview. "Je n'ai aucune fierté à avoir gardé des secrets qui peuvent donner l'impression que j'ai protégé un criminel, et je n'ai aucune arrogance à faire un selfie avec des paramilitaires", a écrit l'acteur. "Mais je suis dans mon rythme. Chaque chose que je dis doit être vraie. Aussi vraie que compartimentée."

Et Sean de poursuivre : "Il ne fallait pas plaisanter avec la confiance qu'El Chapo nous avait témoignée. C'est la première interview qu'El Chapo a donnée en dehors d'une salle d'interrogatoire, ce qui ne me permet pas de faire de comparaison en terme de danger."

Le narcotrafiquant a finalement été capturé la semaine dernière par les autorités. Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette interview sur le site de Rolling Stone ici.