Oscar Pistorius a pris la barre lors de son procès, lundi, et s'est excusé auprès de la famille de sa petite amie, Reeva Steenkamp, tuée de ses mains.

"J'aimerais m'excuser et dire qu'il n'y a pas un seul instant depuis que cette tragédie s'est déroulée où je n'ai pas pensé à votre famille", a déclaré Pistorius, visiblement ému au tribunal. "Je me réveille chaque matin et vous êtes les premières personnes à qui je pense, les premières personnes pour qui je prie. Je n'imagine pas la peine que je vous ai causée, à vous et votre famille."

Pistorius maintient toujours qu'il a pris Steenkamp pour un intrus quand il l'a tuée par balles à travers la porte de la salle de bains de son domicile le jour de la Saint-Valentin en 2013.

Oscar Pistorius

THEMBA HADEBE/AFP/Getty Images

"J'essayais simplement de la protéger", a déclaré l'athlète sud-africain à la barre. "Je peux vous promettre que quand elle s'est couchée ce soir-là, elle se sentait aimée. J'ai essayé de mettre mes sentiments par écrit à de nombreuses reprises, mais aucun mot n'était suffisant."

 Pistorius a révélé qu'il était sous antidépresseurs et qu'il prenait des somnifères depuis cette tragédie.

"J'ai peur de dormir", avoue-t-il. "J'ai d'horribles cauchemars sur les événements qui se sont déroulés ce soir-là. L'odeur du sang me revient, et je suis terrifié quand je me réveille."

Et d'ajouter : "Si j'entends un bruit, je me réveille en panique, et la terreur m'empêche de dormir. Pendant des semaines, je n'ai pas réussi à dormir. En mars, l'an dernier, j'ai perdu beaucoup de poids. J'ai demandé à un médecin de me donner des médicaments pour m'aider à dormir."

S'il est reconnu coupable de meurtre avec préméditation, Pistorius pourrait écoper d'une peine de 25 ans de prison. Il risque également cinq ans de prison pour chacun des trois chefs d'accusation pour port d'arme.

Oscar Pistorius

THEMBA HADEBE/AFP/Getty Images

PHOTOS : d'autres visages célèbres appelés à comparaître

  • Share
  • Tweet
  • Share