Tim Dog

Est-ce que des dettes méritent qu'on se fasse passer pour mort ?

Le rappeur Tim Dog, qui avait été déclaré mort en février après une attaque, est en fait très vivant, selon une femme qui a porté plainte auprès du procureur du Mississippi affirmant que l'interprète de "F--k Compton" a simulé sa mort car il lui devait de l'argent.

Et les autorités semblent la croire.

Un juge a lancé un mandat d'arrêt contre le rappeur, dont le vrai nom est Timothy Blair, le 21 mai et l'assistant du procureur du comté de Desoto, Steven Jubera, a déclaré à E! News qu'il voulait la preuve que Blair était bien mort.

"Je n'ai pas d'acte de décès confirmant qu'il est bien décédé", a déclaré Jubera, notant que l'un de ses enquêteurs avait fait une demande de documentation auprès du service sanitaire de la Géorgie (la dernière adresse de Blair était à Atlanta), mais qu'il n'avait pas encore reçu de réponse. "J'aimerais voir l'acte de décès s'il est mort."

Blair avait été condamné à une mise à l'épreuve de cinq ans après avoir plaidé coupable en août 2011 de vol qualifié après avoir escroqué Esther Pilgrim, qui a rencontré le rappeur sur Internet en 2007 et lui a prêté de l'argent qu'elle n'a jamais récupéré. Il versait des mensualités pour rembourser ces 19 000 $ jusqu'en février, quand le magazine The Source a rapporté sa mort.

Rolling Stone, qui a également écrit une courte rubrique nécrologique sur Tim Dog, a attribué les quelques détails sur son décès à The Source.

"Depuis le 1er mars 2013, il a arrêté de payer ses amendes, ses frais et ses mensualités. Et comme c'est coutume, j'ai lancé un mandat d'arrêt pour révoquer sa liberté conditionnelle du fait qu'il ne payait pas ses dettes", a déclaré Jubera.

"Je n'attaque pas M. Blair pour fraude, pour avoir simulé son décès", a-t-il déclaré. "La seule preuve que l'on ait, c'est qu'il n'a pas payé ses factures. Je ne cherche qu'à le faire venir devant un tribunal pour qu'il paye ce qu'il doit. Pour l'instant, je ne cherche qu'à lui faire payer ses dettes, comme on le lui a ordonné. S'il est décédé, l'affaire sera close. Mais s'il est bien en vie, le mandat d'arrêt est en place pour l'amener devant la justice."

Ironiquement, Nas avait tout juste quand il a remis en question le sort de Tim Dog dans son titre "Where Are They Now" sur son album de 2006, Hip Hop Is Dead.

  • Share
  • Tweet
  • Share