• Share
  • Tweet
  • Share

Malgré tout ce qui s'est passé, Rihanna ne déteste pas Chris Brown.

D'ailleurs, elle l'aime encore.

"Je ne le déteste pas", a-t-elle dit à Diane Sawyer dans Good Morning America. "Je l'aime et je tiens beaucoup à lui, je veux qu'il aille bien. Je veux qu'il s'en sorte, qu'il fasse une super carrière, qu'il ait une vie géniale, qu'il mûrisse, et qu'il considère tout ça comme une épreuve à traverser pour mûrir et apprendre."

Elle lui souhaite peut-être du bien, mais à aucun moment de l'interview elle ne prononce les mots pardon, réconciliation ou retrouvailles, même si ce sont là les sujets qui sont censés être abordés dans l'émission spéciale de vendredi, 20/20.

Cependant, la chanteuse a expliqué une partie de ce qui s'est passé dans la voiture ce fameux soir de février.

Comme on le sait, le couple revenait d'une soirée pré-Grammy quand Rihanna a découvert un Texto d'une autre femme sur le téléphone de Brown.

"Je l'ai surpris en train de mentir, il refusait de dire la vérité", a-t-elle expliqué. "Je ne voulais pas lâcher l'affaire. Je ne supportais pas qu'il continue de me mentir et que ça l'ennuie que j'insiste, parce qu'il était au pied du mur. La vérité était là, dans le Texto. La dispute s'est intensifiée jusqu'à ce qu'il devienne violent envers moi, et ça s'est très mal passé."

La star a admis que même si elle s'était demandé quand il cesserait de la frapper, il était évident pour elle que son "grand amour" n'était pas lui-même.

"Il n'avait plus d'âme dans le regard. C'était vide. Il n'était pas là. Je le regardais, mais il était absent", a-t-elle dit.

Elle ne savait pas comment le faire arrêter ni quoi faire après.

"J'étais blessée, je saignais. J'avais le visage gonflé. Je ne pouvais pas rentrer chez moi. Ma seule option était de descendre de la voiture, et de commencer à marcher avec ma robe, et mon visage plein de sang. Je ne savais pas ce que j'allais faire. Je n'avais pas de plan", a-t-elle dit.

"Toute cette soirée ne faisait pas partie de mes plans", a-t-elle ajouté.

Davantage de détails sur ce qui s'est passé dans la voiture, ainsi qu'un évènement de l'enfance de Rihanna dont elle n'a encore jamais parlé, sont l'objet de l'interview plus longue de vendredi soir de 20/20.

Au même moment, Brown parlera à MTV. Il a déjà admis qu'il était anxieux pendant son interview avec Larry King sur CNN au sujet de la situation, interview qui lui a valu nombre d'attaques du public.

"J'étais très nerveux", a-t-il dit. "J'ai dû m'entraîner à parler aux médias et tout ça, et ça ne me semblait pas très authentique. Tout ce que je disais venait du cœur, mais c'était un peu controllé. «Ne dis pas ça comme ça, parce que ça aura l'air de...»"

"Le public va m'observer et me critiquer de toute façon, quoi que je dise. Je ne savais pas ce qui allait être dit. Je voulais juste que les gens sachent ce que je ressentais, finalement."