• Share
  • Tweet
  • Share
Nicholas Sarkozy, MGMT

Pascal Le Segretain/Getty Images, John Shearer/Getty Images

John McCain n'est pas le seul politicien qui ferait mieux d'y réfléchir à deux fois avant d'utiliser n'importe quelle chanson comme slogan de ralliement.

Les rockeurs indépendants MGMT ont exigé d'être rémunérés par le président français, Nicolas Sarkozy, pour avoir utilisé leur chanson "Kids" dans deux vidéos sur Internet et au congrès national de son parti.

"Il s'agit de contrefaçon, de non-respect de droits d'auteur sur une propriété intellectuelle", a dit l'avocate du groupe américain, Isabelle Wekstein, basée en France, à l'agence France-Presse.

Elle a qualifié l'euro symbolique offert par l'Union pour un Mouvement Populaire de Sarkozy d'"insultant".

"On dirait que ceux qui mènent le combat contre les utilisateurs d'Internet ne sont pas les plus respectueux des droits d'auteur", a ajouté Wekstein, en parlant de l'intention de l'UPM de présenter un projet de loi contre le partage de fichiers au parlement la semaine prochaine.

Jusqu'ici, MGMT, composé des deux copains, Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden, n'a pas encore intenté de procès, mais ils menacent de le faire.