Lily Allen, Cosmopolitan

Cosmopolitan / Matthew Eades

Lily Allen parle de sa relation avec son ex-mari, Sam Cooper

La chanteuse de 33 ans interprète de "Smile" et auteure de My Thoughts Exactly a parlé ouvertement de tout, du mariage à la santé mentale, dans le numéro de novembre 2018 de Cosmopolitan édition UK. Allen et Cooper, qui se sont mariés en 2011 et ont deux enfants, ont rompu en 2016. Dans le magazine, Allen parle de sa tournée Sheezus et du fait qu'elle n'ait pas pu emmener ses enfants sur les routes.

"J'avais toujours pensé que je mettrais mon gamin sur mon épaule et que je l'emmènerais autour du monde", a dit Allen. "Mais Sam ne voulait pas ça. Il ne pensait pas que c'était un environnement stable pour eux. Je trouve que c'était égoïste. Il a pu rester à la maison et avoir une famille que j'avais passé trois ans à fabriquer avec mon corps. J'ai dû partir et gagner de l'argent et laisser ma famille."

Lily Allen, Sam Cooper

Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images

"Si les enfants avaient été présents, ça aurait créé un environnement plus stable", a-t-elle continué. "Quand on se réveille dans un lieu où on ne connaît personne et qu'on a 16 heures à tuer, on n'a que quelques options." 

Allen, qui s'est depuis installée avec son petit ami, Meridian Dan, se souvient d'une dispute avec Cooper en 2016 au sujet de sa nouvelle relation à lui. 

"C'était une accumulation de tout, et c'était la goutte qui a fait déborder le vase", a-t-elle dit à Cosmo. "Quand je sens que les gens en qui j'ai confiance m'ont trahie, mon monde entier s'effondre. [Le personnel] m'avait mise à terre. J'ai pris une fontaine à eau et je l'ai jetée par la fenêtre. Dan a dit que six infirmières ont dû me restreindre et me plaquer au sol, ils avaient la piqûre de sortie, ils étaient prêts à m'injecter un sédatif. Dès que l'aiguille pénètre, on vous interne. [Dan] a dû se battre avec eux pour qu'ils ne le fassent pas." 

Lily Allen, Cosmopolitan

Cosmopolitan / Matthew Eades

Allen parle aussi au magazine de la célébrité et de ses effets. 

"Je me préparais à faire la promo du deuxième album. C'est là que j'ai arrêté de manger, quand j'ai commencé à penser aux séances photo et aux tapis rouges", a-t-elle partagé. "Quand je me sentais vraiment mal, tout ce que je mangeais remontait. Sinon, je mangeais juste le déjeuner et le dîner. Quand je me préparais pour un concert, je vomissais pendant 20 minutes. Puis je me nettoyais le visage, et je faisais ma coiffure et mon maquillage. Je me sentais énorme et ridicule." 

Quand on lui a demandé si elle était "heureuse" dans sa vie, Allen a dit à Cosmo : "Le bonheur pour moi, c'est le premier comprimé d'ecstasy à Glastonbury, c'est un moment de bonheur. Je n'ai jamais ressenti ce niveau basique de bonheur. Ce que je considère comme le bonheur, c'est ce faux niveau de bonheur, car c'est ce que j'ai vécu avec les endorphines et le reste. Mais je suis dans un couple heureux, mes enfants vont bien et je crée de la bonne musique. Je ne peux rien demander de plus. Donc oui, je me sens plutôt bien." 

Pour lire plus de l'interview d'Allen, allez sur Cosmo

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.