Aly Raisman, Jordyn Wieber, Tiffany Thomas Lopez, Sarah Klein

Alberto E. Rodriguez/Getty Images

Les survivantes des agressions sexuelles de Larry Nassar ont été récompensées avec le prix Arthur Ashe du courage aux ESPY Awards 2018.

Mercredi soir, plusieurs femmes sont montées sur scène pour accepter le prix des mains de Jennifer Garner, après avoir subi pendant des années les abus de l'ancien docteur de l'équipe nationale de gymnastique américaine et de l'université du Michigan. Parmi les rescapées qui étaient là pour représenter les centaines d'athlètes ayant subi les agressions sexuelles de Larry Nassar, il y avait les athlètes olympiques Aly Raisman, ou encore Jordyn Wieber.

Dans une vidéo très émouvante, les athlètes Tiffany Thomas Lopez, Jamie Dantzcher, Sarah Klein, Jeanette Antolin et Larissa Boyce ont partagé leurs expériences traumatisantes de la part du docteur et leur capacité à se voir non pas comme des victimes mais comme des rescapées.

Des dizaines d'entre elles sont montées sur scène, tandis que le public rendait hommage à leur force et à leur courage.

"À toutes les rescapées, ne laissez personne réécrire votre histoire. Votre vérité compte. Vous comptez. Et vous n'êtes pas seules."

Ce soir, Aly Raisman et ses sœurs rescapées ont fait se lever le public des #ESPYS.

Pendant son discours, Sarah Klein a déclaré : "C'est un privilège d'être ici aujourd'hui avec mes sœurs rescapées parce que nous représentons des centaines de personnes qui ne sont pas ici ce soir. Ne vous y trompez pas, nous sommes ici sur scène pour montrer au monde l'image de survivantes. Parler et se faire entendre n'est pas chose facile. Raconter encore et encore nos agressions avec des détails sordides n'est pas facile. Nous sacrifions notre vie privée, nous sommes jugées, pointées du doigt, c'est épuisant, c'est douloureux, mais c'est le moment. En tant que mère, je suis ici pour dire que nous devons commencer à nous inquiéter plus de la sécurité des enfants que de leur réputation."

Sarah Klein a ajouté : "En tant que rescapée, je suis ici pour dire que si nous donnons le courage à une personne de s'exprimer, cela en vaut la peine. Si une victime d'agressions sexuelles supplémentaire se sent moins seule ce soir, alors notre souffrance a un sens."

Larry Nassar, Court

Cory Morse/The Grand Rapids Press via AP

Au cours de son discours tout aussi fort, Aly Raisman s'est souvenue des années au cours desquelles les gymnastes parlaient des agressions sexuelles qu'elles subissaient. "Ce furent les années où nous avons parlé des abus de Larry Nassar. Toutes ces années, on nous a dit qu'on avait tort, qu'on avait mal compris, que c'était un docteur, que ce n'était pas grave… Pourquoi ? Pour nous faire taire, au profit de l'argent, des médailles et de la réputation", a décrit la médaillée olympique.

"Mais nous avons persisté et quelqu'un a fini par nous écouter et nous croire… À toutes les survivantes, que personne ne vienne réécrire votre histoire. Votre vérité compte. Vous comptez et vous n'êtes pas seules", a-t-elle conclu.

Jordyn Wieber, 2018 ESPYs

Willy Sanjuan/Invision/AP)

Dès le mois de mai, on apprenait que les rescapées de Larry Nassar seraient honorées avec cette récompense durant la cérémonie de cette année.

"Nous sommes fiers de mettre en avant le courage de ces femmes aux ESPY Awards 2018, pour reconnaître la force de leurs voix, et pour mettre en lumière comme il se doit ce que le fait de s'exprimer, de se battre, et le fait de demander des comptes peut accomplir", a déclaré Alison Overholt, vice-présidente et rédactrice en chef du magazine ESPN, espnW et les ESPYs dans un communiqué de presse. "Elles nous ont montré ce que c'est de dire la vérité face au pouvoir, et à travers leur courage, elles participent au changement pour les générations futures. En honorant ce groupe qui s'est exprimé, nous espérons rendre hommage à tous les rescapés d'abus."

En février, Larry Nassar a été condamné à une peine de prison comprise entre 40 et 125 ans pour sept cas d'agressions sexuelles avec préméditation. Quelques semaines avant d'être jugé, il a été condamné à une peine de prison comprise entre 40 et 175 ans pour avoir agressé sexuellement des filles sous couvert de traitement médical. Fin 2017, Larry Nassar a été condamné à 60 ans de prison pour détention de pédopornographie.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.