Drake, Scorpion

Instagram

Drakeest papa. 

Pour son cinquième album studio, intitulé Scorpion, le rappeur a utilisé ses rimes pour confirmer des rumeurs de longue date sur le fait qu'il est bien le père d'un enfant. 

Celles-ci ont commencé il y a un an à propos d'un petit garçon, quand Sophie Brussaux s'est fait connaître en expliquant avoir des SMS prouvant que Drake était le père de son enfant et qu'elle avait pris un avocat pour qu'il fasse un test de paternité. 

"Si c'est l'enfant de Drake, ce qu'il ne croit pas, alors il fera ce qu'il faut pour l'enfant", avait précisé le porte-parole du rappeur canadien à E! News en réponse aux rumeurs, affirmant que la jeune femme voyait un autre rappeur à l'époque.

Les spéculations avaient été renforcées quand Pusha T avait sorti le morceau "The Story of Adidon" pour descendre Drake, fin mai, dans lequel il dénonçait le rappeur et l'accusait de "cacher" l'enfant.

"Puisque tu as balancé le nom de ma fiancée, qu'ils sachent qui tu as choisi pour être ta Beyoncé/Sophie le sait mieux que personne, demande à la mère de ton bébé /Tu l'as nettoyée pour Insta, mais c'est elle qui est salie/Un bébé est impliqué, c'est plus important que le rap/C'est une question de caractère, voici les faits/Tu caches un enfant, laisse ce garçon rentrer à la maison/Enc*** de cas social qui joue les gardes-frontières, ooh/Adonis est ton fils et il mérite plus qu'une campagne de pub Adidas, c'est du sérieux/Aime ce bébé, respecte cette fille/Oublie que c'est une star du porno, fais en sorte qu'elle fasse partie de ton monde", a rappé Pusha T. 

Un mois plus tard, Drake répond par l'intermédiaire de plusieurs titres sur son nouvel album, qui confirment tous qu'il a bien un fils et qui mettent en lumière sa nouvelle paternité.

SCORPION EST DÉSORMAIS DISPONIBLE SUR TOUTES LES PLATEFORMES


Sur le morceau "Emotionless", Drake se penche sur les effets des réseaux sociaux sur la société et se demande quelles sont les priorités des gens, mais il fait également référence à son fils et répond aux commentaires selon lesquels il le cacherait.

"Je ne cachais pas mon fils au monde/Je cachais le monde à mon fils/De ses âmes vides qui à peine réveillées cherchent la polémique/Jusqu'à ce que vous regardiez votre progéniture, vous ne pourrez jamais comprendre."

Dans "8 Out of 10", la star fait référence à son fils, tout en s'appelant le "type sympa".

"Ça n'a jamais été une question de « Est-ce que je peux ? » ou « Est-ce que je veux ? »/J'ai embrassé mon fils sur le front avant de te faire mes adieux/J'ai la chance d'avoir accepté mon nouveau rôle de type sympa/J'imagine que la chance est avec toi."

Sur le morceau "Final Fantasy", dans lequel il parle de sa relation passionnée avec une femme, on remarque un interlude notable :

"Est-ce que quelqu'un—À qui ressemble ce bébé ? Drake !" Cette phrase donne l'impression que la relation que Drake a eue avec cette femme inconnue a engendré un fils. 

Pour le grand final de la Face B de l'album, le morceau "March 14" est entièrement dédié au fils de The Boy et à la réflexion de la star sur la manière dont tout ça a transpiré. 

Drake rappe : "Hier matin, c'était complètement guedin/J'ai dû me faire à l'idée que c'était plus qu'un peut-être bien/Ce truc, c'est écrit et signé, c'est la loi/C'est pas ma meuf comme Billie Jean mais le petit est à moi."

Drizzy fait également référence à ses parents, y compris sa mère, Sandi Graham, qui l'avaient prévenu d'une telle situation. "Sandi me disait qu'il suffit d'une fois, et effectivement il a suffi d'une fois/Putain, on s'est vu que deux fois, deux fois/Et les deux fois, c'était pas comme la première fois/Maintenant, c'est la rassra."

Et 6 God de poursuivre avec émotion : "Je suis là sur le front pour essayer de m'assurer de le voir de temps en temps/C'est en train de me briser/Père célibataire, quand j'entends ça, je suis dégoûté/Avant j'interpellais mes parents à chaque album/Maintenant, j'ai honte de leur dire que je suis devenu un co-parent."

Dans cette chanson, Drake évoque les rêves qu'il a pour son fils et ne souhaite pas que le bébé s'inquiète à terme de vivre entre ses deux parents ou de leurs drames personnels. Il révèle également qu'il est né le 11 octobre et qu'il ne l'a vu qu'une fois, à Noël. 

À la fin du morceau, le rappeur fait allusion aux difficultés avec la mère de son fils : "J'espère que quand tu entendras ça, ta mère et moi, on aura trouvé une solution/Au lieu de se déchirer avec passion."

Malgré les circonstances imprévues, Champagne Papi accepte clairement son nouveau rôle de père : 

"Je réalise que je dois penser pour deux maintenant, j'ai intérêt à assurer, j'ai intérêt à me surpasser/Si je ne suis pas mort, alors je suis dévoué/C'est le premier ADN positif qu'on ait jamais célébré."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.