Pamela Anderson, Tommy Lee

Todd Williamson/Getty Images for PETA

Pamela Anderson brise son silence sur la bagarre présumée entre son ex-mari, Tommy Lee, et leur fils Brandon Lee.

Dans une lettre ouverte sur son site Web intitulée "L'alcoolisme est le diable", l'actrice a exprimé tout son soutien à son fils aîné qui, selon elle, essayait d'aider son père. 

"Je soutiens mon fils qui a agi en autodéfense et a eu peur pour sa vie. Personne ne comprend la vie de déceptions que cet homme a apportée à notre famille. Constamment le centre de tristesse, de drame et de confusion", a écrit Pamela sur son site. "Jaloux des talents et de la beauté de ses fils depuis le jour de leur naissance. Il est malade. La définition d'un narcissique et sociopathe." 

Elle a continué : "J'ai foi en Brandon et son équipe, ils résoudront cette triste situation au sujet de son père. Je prie pour que Tommy se fasse aider. Ses actes sont désespérés et humiliants, c'est un désastre hors de contrôle. Il n'agit pas comme un père. Mais ça n'a rien de nouveau." 

Pamela a affirmé que ses fils avaient "tout essayé" pour aider Tommy ces derniers mois, en allant jusqu'à vivre avec lui pour s'assurer qu'il allait bien. Mais selon l'ancienne star d'Alerte à Malibu, ça n'a pas aidé.

Brandon Lee, Pamela Anderson

Randy Shropshire/Getty Images for Sea Shepherd Conservation Society

"Cette affaire est entre un père et un fils, et une désintox avec un peu de chance", a écrit Pamela. "Je ne reparlerai jamais à Tommy avant qu'il ne soit sobre et sain d'esprit." 

En réponse à la lettre de Pamela, Tommy a écrit un long essai à TMZ où il a qualifié la situation de "déprimante et hors de contrôle". Il a aussi nié les allégations disant qu'il est alcoolique et agressif. 

"Si je bois ? Oui. Si je bois plus qu'un gars moyen ? Oui. Ai-je déjà fait du mal à mes fils ou mal agi à cause de l'alcool ? Non. Ma fiancée boit à peine. On ne prend pas de drogues dures. Je ne le fais plus depuis des années. Même si les gens veulent faire de moi un agresseur alcoolique, ce n'est pas moi", a-t-il partagé. "Je suis un type heureux et affectueux. Je plaisante tout le temps, et les gens le prennent mal, malheureusement. Tout ce que je voulais de mon fils, c'était des excuses. Et j'ai le cœur brisé qu'il mente sur la situation." 

Tommy Lee, Brandon Lee

IXOLA / BACKGRID

Dans une déclaration à People, Brandon a dit qu'il était "bouleversé par les évènements de ces derniers jours, suite à l'alcoolisme de mon père. J'ai travaillé dur pour organiser une intervention, et il est tellement décevant que rien n'en résulte". 

La police a précédemment confirmé à E! News qu'une altercation physique avait eu lieu entre Tommy et Brandon lundi soir. Tommy a fini par se faire traiter dans un hôpital.

Selon les autorités, la rock star affirme qu'un délit criminel a eu lieu. L'enquête continue, mais personne n'a été inculpé d'un crime, et la police a dit à E! News que Brandon était coopératif avec les enquêteurs.

Quant à ce qui a amené la dispute, il y a différentes interprétations des faits. Selon un appel à police-secours obtenu par E! News, la fiancée de Tommy, Brittany Furlan, a dit : "[Tommy] s'est mis en colère et a posté des photos horribles de [Pamela]." 

Tommy a aussi partagé son point de vue dans sa dernière déclaration en date.

"[Brandon] est arrivé en colère au sujet de ma réaction aux dires à la presse de Pamela sur notre ancienne relation, et il m'a provoqué pour que je me bagarre avec lui. Quand je me suis levé, il m'a poussé contre le mur. Je ne voulais pas frapper mon fils. Je ne l'ai jamais fait, je ne le ferai jamais. Si j'avais voulu l'assommer, j'aurais pu le faire", a partagé Tommy. "Il n'a pas eu de complexe pour me frapper. Je lui ai demandé de partir, il s'est retourné et m'a refrappé par surprise. Je me suis évanoui. Écoutez l'appel à police-secours qui a fait surface en ligne." 

Pamela croit aussi que Brandon prévoyait une intervention. Quant au coup de poing au visage, Pamela a dit que Brandon l'avait fait "pour nous tous qu'il a blessés". 

"Maintenant Tommy se sent humilié, et il tente de détruire son propre fils", a écrit Pamela. "C'est le diable, c'est la maladie de l'alcoolisme." 

Elle a ajouté : "Je ne peux que prier pour lui. Et protéger mes fils qui me protègent farouchement." 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.