MISE À JOUR : après que Salma Hayek Pinault a parlé à Oprah Winfrey, un porte-parole de Harvey Weinstein a émis une déclaration. 

"Au fil des 20 ans écoulés depuis le succès du film, les filles de Mlle Hayek et de M. Weinstein ont joué ensemble, les familles ont passé du temps ensemble en se rencontrant lors de vacances, et les deux ont participé à des dîners pour présenter et parler de projets, tout comme quand Mlle Hayek a demandé à Harvey de distribuer son film Evelyn et quand M. Weinstein lui a présenté un remake de La Vie des autres avec Penélope Cruz sur une dictature sud-américaine", dit la déclaration en partie. "Néanmoins, M. Weinstein s'excuse du fond du cœur auprès de Mlle Hayek pour toute souffrance qu'il lui aurait fait subir suite à son comportement ou ses commentaires. M. Weinstein a un grand respect pour elle en tant qu'actrice et productrice, et pense qu'il y a beaucoup plus de Frida à produire pour elle à l'avenir et qu'elle n'a besoin de personne pour l'aider, elle est formidable par elle-même." 

_____________

Salma Hayek Pinault a longuement réfléchi avant de publier son article sur Harvey Weinstein

En décembre, l'actrice a parlé de son expérience en travaillant avec le producteur hollywoodien sur un film de 2002 appelé Frida.

Pendant le tournage du film oscarisé, Salma affirme avoir reçu des avances sexuelles non désirées de Harvey. Il nie formellement toutes les allégations. 

Mais en parlant à Oprah Winfrey mercredi pendant un évènement live d'Oprah intitulé Super Soul Conversation, Salma a révélé qu'elle avait eu l'occasion de s'exprimer avant, mais qu'elle ne l'avait pas fait. 

"[Le New York Times] m'a contactée pour faire partie de leur premier article, et déjà par ce contact, il y a eu cette agitation, j'ai commencé à pleurer quand ils m'ont demandé, et j'ai décidé de ne pas le faire", a partagé Salma. "Puis j'ai eu honte, je me suis sentie lâche. Je soutenais des femmes depuis deux décennies, mais je ne pouvais pas faire ça... J'ai pensé à ma fille... J'ai pensé à la honte."

Salma Hayek, Harvey Weinstein

Dave M. Benett/VF1/WireImage

Elle a continué : "Quand c'est sorti, j'ai eu honte de ne pas avoir parlé, puis quand tant de femmes se sont exprimées, c'était une sensation étrange." 

Salma a dit avoir pensé qu'ajouter son nom à une longue liste de victimes possibles ne ferait aucune différence. 

"J'avais le sentiment que ma douleur était minime" comparée à celle des autres, a-t-elle dit à Oprah. "Je me suis dit : « Ça ne sert à rien d'en parler parce que ça arrive à tout le monde. »" 

Deux mois après avoir refusé de participer à l'article du Times, Salma a décidé d'écrire un article à la première personne. Dans le long récit, Salma fait le détail des allégations de harcèlement sexuel et d'abus par Harvey. L'équipe de Weinstein, cependant, a un point de vue différent sur ses allégations.

Salma Hayek, Oprah Winfrey, Super Soul Conversations

JoJo Whilden/Courtesy of OWN

"M. Weinstein considère Salma Hayek comme une actrice de première classe et l'a engagée dans plusieurs de ses films. Il était très fier de sa nomination aux Oscars comme Meilleure actrice pour Frida, et continue de soutenir son travail", a dit un porte-parole de Harvey dans une déclaration à E! News. "Jennifer Lopez voulait jouer Frida et était une plus grande star à l'époque, mais M. Weinstein a tenu tête à d'autres investisseurs pour avoir Salma dans le rôle principal. Miramax a investi la moitié du budget et payé toute la campagne publicitaire ; le budget était de plus de 12 millions. Comme dans la plupart des projets collaboratifs, il y a eu des frictions créatives dans Frida, mais cela a servi à mener le projet vers la perfection." 

La déclaration continuait : "Le film est sorti dans plusieurs salles et a été soutenu par une énorme campagne publicitaire et un énorme budget pour les Oscars. Toutes les allégations sexuelles présentées par Salma ne sont pas vraies et d'autres personnes qui ont été témoins des évènements ont une description différente de ce qui s'est passé." 

Quand on lui a demandé comment les femmes peuvent guérir du harcèlement sexuel, Salma avait un conseil personnel.

"Il est important d'assumer les choses qu'on fait aux autres, mais nous devons arrêter de nous excuser d'être attaquées, et nous devons arriver à avoir une véritable conversation", a-t-elle partagé avec le public via BuzzFeed. "Il est important de relâcher la colère. Je ne veux pas qu'on passe de victimes à la colère. Je ne veux pas que la colère soit notre devise. Mais ça ne veut pas dire qu'on n'est pas en colère."

Elle a continué : "Je suis une femme petite, arabo-mexicaine, en colère... mais je ne laisse pas cette colère embuer ma vision. Je peux me servir de cette énergie pour être productive." 

Pour entendre Salma et d'autres invités spéciaux y compris Lin-Manuel MirandaTrevor NoahStephen Colbert et Yara Shahidi, regardez Oprah at the  Apollo qui sera diffusé sur OWN le samedi 27 février. Ce sera aussi disponible via podcast à "Oprah's Super Soul Conversations."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.