Pyeongchang Olympics, 2018

LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

C'est un début difficile pour les Jeux Olympiques d'hiver 2018...

Selon USA Today, plus de 1 200 agents de sécurité ont été relevés de leurs fonctions après que la propagation d'un norovirus, à l'origine de la plupart des gastro-entérites, a frappé Pyeongchang, en Corée du Sud. Et 900 militaires ont été appelés à les remplacer.

Christophe Dubi, le directeur exécutif du Comité International Olympique (IOC), a annoncé mardi que le comité d'organisation des jeux avait fait venir 900 militaires après que 32 cas de norovirus ont été confirmés. Dubi a également déclaré que les personnes infectées, 21 agents de sécurité d'une entreprise privée du centre de jeunesse d'Horeb et 11 personnes provenant d'autres établissements, étaient soignés et désormais en quarantaine.

Les organisateurs ont annulé la venue de 1 200 employés afin de "prévenir la propagation" du virus, qui est très contagieux. Dimanche, des employés ont signalé qu'ils souffraient de maux de tête, de douleurs à l'estomac et de diarrhée. L'institut de recherche en santé et environnement de la province de Gangwon a appris que 41 employés, responsables de vérifier les accréditations et d'examiner les sacs, avaient des symptômes pouvant être liés au virus.

CNN rapporte que le comité d'organisation des jeux a déclaré que "tous les gardes civils étaient dans un état stable" après avoir été conduits à l'hôpital et réunis en un seul et même endroit tandis qu'ils luttaient contre le virus. De plus, des mesures de nettoyage ont été prises et "tous les établissements et bus olympiques étaient désinfectés".

Selon The Express, le président des Jeux Olympiques de Corée du Sud, Lee Hee-beom, a déclaré que malgré le virus (et le froid mordant, il fait - 16 à Pyeongchang), la cérémonie d'ouverture des jeux est toujours prévue pour vendredi.

Il a déclaré : "Nous sommes pleinement opérationnels avec nombre de nos athlètes et officiels présents et s'installant dans les villages olympiques, et les entraînements ont lieu dans toutes les salles."

"En tant que président du COJOP (comité organisateur), j'aimerais vous présenter mes excuses. Notre centre de contrôle des maladies et d'autres agences gouvernementales étudient des contre-mesures et mettent en place un plan d'action approprié qui sera bientôt annoncé."

Pyeongchang Olympics, 2018

LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

Selon les centres de prévention et contrôle des maladies, "le norovirus est un virus très contagieux qui peut infecter quiconque. Vous pouvez le contracter par une personne infectée, par de la nourriture ou de l'eau contaminées ou en touchant des surfaces contaminées. Le virus provoque l'inflammation de votre estomac ou vos intestins, ou les deux. Ceci entraîne des douleurs d'estomac, des nausées, des diarrhées et des vomissements. Ces symptômes peuvent être graves chez certains, notamment chez les jeunes enfants et les adultes âgés…"

Espérons que le virus ne continue pas de se propager !

   

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.