Une enquête de police aurait blanchi David Otunga des accusations de violences conjugales dont l'accusait Jennifer Hudson.

En novembre, le couple a mis un terme à 10 ans de relation et Jennifer Hudson a reçu une injonction restrictive à l'encontre de David Otunga. À l'époque des faits, E! News avait reçu le document rempli par la chanteuse au poste de police, dans lequel elle avançait que son ex avait agrippé leur fils par la main et qu'il l'avait également poussée.

D'après le site TMZ, la police enquête sur David pour de possibles violences conjugales depuis novembre et il semble que David Otunga ne sera finalement pas inquiété dans cette affaire.

Le 17 novembre, le porte-parole de Jennifer Hudson a expliqué à E! News que la chanteuse et l'ancien champion de lutte "sont en train de mettre un terme à leur relation depuis des mois. Aujourd'hui, Jennifer a demandé et obtenu une injonction restrictive à l'encontre de son ex-fiancé. Les actions de Jennifer ne sont faites que dans l'intérêt de leur fils. Merci de respecter sa vie privée en ce moment."

Jennifer Hudson, David Otunga

Kevin Mazur/Getty Images

Le même jour, Tracy Rizzo, l'avocate de David Otunga a déclaré à E! News : "David Otunga essaie de négocier les termes d'un accord parental à l'amiable avec Mme Hudson depuis déjà quelques semaines. Cependant, quand il est apparu clair à Mme Hudson que M. Otunga allait obtenir la garde de l'enfant, M. Otunga étant le principal pourvoyeur de l'enfant pendant que Mme Hudson poursuit sa carrière à travers le monde, Mme Hudson a décidé de déposer une demande de protection non fondée, afin d'obtenir un avantage dans ce litige autour de la garde de leur enfant. Compte tenu de la carrière de M. Otunga dans la WWE, Mme Hudson s'est sentie capable de donner une performance digne d'une récompense pour se dépeindre comme une victime. M. Otunga n'a jamais abusé ou harcelé Mme Hudson ou leur fils, et il est malheureux, surtout dans le contexte actuel, qu'elle se sente obligée de faire de telles fausses allégations à son encontre. M. Otunga a hâte de se rendre au tribunal et de recevoir la garde de leur enfant."

Le lendemain, l'avocate de David Otunga a adressé un deuxième communiqué à E! News : "M. Otunga a eu la possibilité d'étudier la demande de protection déposée par Jennifer Hudson le 16 novembre 2017 et il tient à préciser qu'il nie chaque accusation contenue dans cette pétition." 

Jeudi après-midi, David Otunga a posté la citation suivante de Gandhi sur Instagram : "Par sa nature même, la vérité porte l'évidence en soi. Dès qu'on la débarrasse des toiles d'araignée de l'ignorance, elle brille avec éclat."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.