Rose Byrne, Reese Witherspoon

Getty Images

Rose Byrne est une des nombreuses actrices à tenter de résorber l'écart qui sépare les hommes et les femmes qui comptent à Hollywood. 

En 2015, la star de Nos pires voisins 2 a lancé Dollhouse Pictures, sa société de production spécialisée dans les créations pour femmes. Quand on lui demande qui lui a donné envie de mettre en avant des femmes en matière de programmes pour la télé et le cinéma, elle évoque tout naturellement Reese Witherspoon

Rose admet au Daily Telegraph : "Reese est sûrement celle qui m'a le plus inspirée." Witherspoon a lancé Pacific Standard en 2014, avant de connaître le succès avec des films comme Gone Girl et Wild. 

"Ça a été difficile", explique Rose au magazine. "Être de l'autre côté et découvrir comment un projet se monte et combien c'est dur de trouver des fonds est une toute nouvelle façon de travailler pour moi, mais j'apprends beaucoup."

Pour rendre hommage à toutes ces femmes qui prennent leur destin en main, dans le but de s'affranchir des clichés à Hollywood et de devenir aussi influentes que leurs homologues masculins, voici quelques exemples célèbres.

ESC: Cannes, Jessica Chastain

David Fisher/REX/Shutterstock

Jessica Chastain : en février 2016, Jessica, en partenariat avec Queen Latifah, Juliette Binoche, Freida Pinto et Catherine Hardwicke, a créé une société de production à but non lucratif nommée We Do It Together.

La star d'Interstellar a toujours été une fervente supportrice de l'égalité des sexes à Hollywood, et expliquait à Glamour en 2014 : "Je ne suis pas en train de dire : « On ne veut pas de films sur des hommes. » Je dis juste : « Allons, tous les hommes que je connais aiment les femmes. Alors faisons des films sur ces femmes. Écrivons-leur des scénarios, et faisons aussi de la place aux femmes scénaristes. »"

Elizabeth Banks, W Magazine, Golden Globes Party Pics

Jason Merritt/Getty Images for W Magazine

Elizabeth Banks : la star, à la fois actrice, productrice et réalisatrice, a prouvé qu'elle pouvait allier travail et plaisir en fondant Brownstone Productions avec son mari, Max Handelman.

On peut remercier Elizabeth d'être passée derrière la caméra pour la franchise Pitch Perfect, dont le deuxième opus a engrangé plus de 250 millions d'euros à travers le monde. En plus de sa société de production, la star jongle entre ses deux jeunes garçons et sa carrière professionnelle, tout en donnant une impression de facilité.

Eva Longoria

Vince Flores/startraksphoto.com

Eva Longoria : l'actrice est fidèle à ses origines latines, ayant produit la cérémonie des American Latino Media Arts et un documentaire intitulé Latinos Living The American Dream. 

Pour Eva, le combat pour une plus grande représentation de toutes les minorités dans le show-biz est très important à ses yeux. "Je trouve que la communauté hispanique progresse à la télévision", explique l'actrice au Los Angeles Times. "Mais nous sommes toujours très peu représentés."

"En matière de diversité à la télévision, nous devons avoir plus de gens derrière la caméra", ajoute-t-elle. "Nous devons avoir plus de producteurs et de scénaristes, surtout ces derniers, pour créer des histoires et puiser dans la culture de notre communauté, qui n'a pas encore été explorée. Voilà ce que nous allons faire."

Drew Barrymore

Sthanlee Mirador/Sipa USA

Drew Barrymore : l'actrice était en avance sur son temps quand elle a lancé Flower Films en 1995, qui a donné des films comme Collège attitude, Donnie Darko et Charlie et ses drôles de dames.

Elle a expliqué au Guardian l'année dernière : "J'ai eu la chance d'avoir toutes ces opportunités. J'avais 23 ans quand j'ai fait Collège attitude. C'était notre premier film à Flower Films, c'était pour Fox qui a pris un risque avec moi."

"J'étais littéralement en pantalon de velours avec un sac à dos dans un monde où tout le monde portait le costard. Nous n'avions pas le profil, et nous voulions faire les choses à notre manière, et ils nous ont laissé le champ libre", a ajouté Drew.

  

Sandra Bullock, Peoples Choice Awards

Chris Pizzello/Invision/AP

Sandra Bullock : c'est une actrice accomplie avec notamment un Oscar et un Golden Globe. Mais c'est sa passion à la tête de Fortis Films qui a inspiré de nombreux apprentis réalisateurs.

La star de The Blindside s'est remémorée un épisode qui a forgé sa perception en tant que femme à Hollywood en 2014 dans Variety.

"J'étais détruite, car on ne peut pas oublier certaines choses", a-t-elle expliqué à propos de son expérience de jeune actrice. "Est-ce que j'étais si naïve à l'époque au point de croire que j'étais au même niveau que tout le monde ? J'étais traitée d'une certaine manière parce que j'étais une femme, contrairement aux autres."

Jennifer Aniston

Vittorio Zunino Celotto/Getty Images for Giffoni Film Festival

Jennifer Aniston : comme si posséder une société de production ne suffisait pas, Jennifer en dirige deux, Echo Films et celle qu'elle a créée avec Brad Pitt, Plan B Entertainment. 

Plus récemment, l'ancienne actrice de Friends s'est élevée contre l'objectification des femmes dans les médias en écrivant : "Le mois dernier en particulier m'a fait réaliser combien la valeur d'une femme est définie par son statut marital et maternel. Le nombre de médias en train d'essayer de savoir si je suis enceinte ou pas (pour la millionième fois... mais ce n'est pas le problème) tend à perpétuer l'idée qu'une femme n'est pas complète, ne connaît pas le succès ou n'est pas heureuse, si elle n'est pas mariée avec des enfants."

Elton John Oscars Party, Hilary Swank

Charles Galley/Getty Images

Hilary Swank : en 2007, Hilary a lancé 2S Films, un projet qui lui tenait à cœur qu'elle se devait de réaliser comme elle l'expliquait au Telegraph

"Je me sens responsable. Les femmes sont dépeintes d'une façon qui peut être intimidante pour une femme, jeune ou non. L'idée que nous devions ressembler à des mannequins, qui sont belles mais qui en plus sont photoshopées ; l'idée qu'il faille atteindre une sorte de perfection pour réussir. C'est beaucoup de pression et je trouve qu'il est important de montrer des gens avec des défauts, de vraies personnes", avait déclaré la star de Million Dollar Baby.

Lena Dunham

Dimitrios Kambouris/Getty Images for Endometriosis Foundation of America

Lena Dunham : la créatrice de Girls n'a jamais caché son désaccord sur le sort des femmes au travail. Pour ce faire, elle a décidé de prendre son destin en main en créant une série comique avec un point de vue féminin via sa propre société de production, A Casual Romance.

Elle explique son choix à Variety : "On voulait un endroit pour découvrir d'autres artistes." Jenni Konner, la cofondatrice ajoute : "Les seuls hommes présents sont des stagiaires. Ce n'est pas un fait exprès. C'est simplement la réalité."

  

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.