Peu avant sa mort par noyade en 1981, Natalie Wood a étrangement parlé de sa peur de l'eau et de sa relation avec son mari, Robert Wagner.

E! News a obtenu en exclusivité un enregistrement audio et vidéo de la célèbre journaliste hollywoodienne Shirley Eder, amie proche de Wood et de Wagner, qui a interviewé le couple en 1977 chez eux, puis Wood à nouveau en 1979. Eder est décédée en 2005.

Pendant que la fille de Wood, Natasha Gregson, jouait du piano en arrière-plan, l'actrice nominée trois fois aux Oscars et Wagner parlaient de leur deuxième mariage.

"Je suis content que tout se soit arrangé", déclarait Wagner, en souriant. Natalie Wood et lui ont été mariés un première fois de 1957 à 1962, puis à nouveau de 1972 jusqu'au jour de sa mort, le 28 novembre 1981. Ils ont eu une fille ensemble, Courtney, au cours de leur deuxième union.

Quand Eder leur a demandé s'ils se disputaient pour les mêmes choses que 20 ans plus tôt, Wood a déclaré : "Non, on ne se dispute pas vraiment."

"Je pense qu'on est faits [l'un pour l'autre]", acquiesce Wood à l'affirmation d'Eder. "Oui, je pense que c'est vrai."

Les enquêteurs criminels du bureau du shérif du comté de Los Angeles ont réouvert l'enquête sur Wood après qu'ils ont reçu de nouvelles informations. Les autorités ont déclaré que ni Wagner ni Christopher Walken, qui était sur le voilier avec le couple le soir du décès de Wood, ne sont des suspects.

Dennis Davern, qui commandait le bateau des Wagner, a déclaré à Today la semaine dernière qu'il tenait Wagner responsable de ce qui s'était passé et qu'il avait entendu le couple se disputer à haute voix avant que Wood disparaisse, comme il l'a dit dans son livre de 2010, Goodbye Natalie, Goodbye Splendour, co-écrit par Marti Rulli.

C'était Wagner, déclarait Wood, qui prenait la barre de leur yacht de 18 mètres, Splendour.

"Dix personnes peuvent dormir dedans", notait-elle. "C'est un grand voilier !"

Mais apparemment, la voile n'était pas le passe-temps préféré de Wood : elle a d'ailleurs admis avoir vécu une expérience horrible sur un tournage de film en 1952, qui l'a marquée pendant des années.

"J'ai eu un méchant réalisateur, une fois, qui m'a jetée dans l'océan", a révélé Wood. "Je ne veux pas dire [qui c'est]."

Mais on peut le deviner.

"J'étais terrifiée", a continué Wood. "J'étais pétrifiée de peur, car nous étions au large. C'était un film avec Bette Davis, d'ailleurs, et quand elle l'a su, elle a refusé de reprendre le travail jusqu'à ce qu'ils me trouvent une doublure parce qu'elle savait que j'étais pétrifiée de peur."

Wood a joué la fille de Davis dans le film de 1952, The Star, réalisé par Stuart Heisler.

Lors d'un hommage de l'AFI en son honneur en 1977, Wood s'est à nouveau rappelée quand Davis l'a défendue 25 ans auparavant, menaçant de quitter le film si Heisler ne faisait pas venir une doublure pour la scène dans laquelle le personnage de Wood était censé sauter dans l'océan et nager jusqu'à un radeau.

"C'est la seule fois que j'avais vu le célèbre caractère de Bette Davis se manifester", s'est rappelée Wood, "et ce n'était même pas dans son propre intérêt."

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.