Bong Joon Ho, 2020 Oscars, Academy Awards, Winners

Kevin Winter/Getty Images

Ce fut une soirée digne des livres d'histoire.

La 92e cérémonie des Oscars, qui s'est tenue au Dolby Theatre d'Hollywood le dimanche 9 février, est terminée. Et grâce à elle, on a vécu toute une série de moments historiques. Et non, on ne parle pas seulement de toutes les récompenses remportées par le film sud-coréen Parasite lors de la cérémonie de cette année.

Pour commencer, une poignée de nominés ont battu les records du Guinness Book rien qu'avec leur nomination. Le monteur son Alan Robert Murray, nominé cette année pour Joker, a battu le record du nombre de nominations pour son travail avec 10 nominations dans cette catégorie. La nomination dans la catégorie Meilleur réalisateur attribuée à Martin Scorsese pour The Irishman a fait monter le score de sa carrière à neuf nominations, le record pour les réalisateurs. Et le compositeur John Williams a battu le record du nombre de nominations aux Oscars avec un total étourdissant de 52 nominations. En plus de ça, il détient le record du nombre de décennies durant lequel il a reçu ces nominations, ayant été nominé chaque décennie depuis les années 60.

En recevant son prix de Meilleure actrice dans un second rôle pour son travail dans Marriage Story, Laura Dern est devenue la première actrice d'une production Netflix à remporter un Oscar. Et ce, quelques jours à peine avant son 54e anniversaire, pour couronner le tout ! "C'est le meilleur cadeau d'anniversaire du monde", a déclaré dans son discours l'actrice oscarisée pour la première fois.

Quand Hair Love a remporté la catégorie Meilleur court métrage d'animation, le co-réalisteur Matthew A. Cherry est devenu le deuxième athlète après le défunt Kobe Bryant à jamais avoir remporté un Oscar. Tous deux ont gagné dans la même catégorie. Et la co-réalisatrice de Cherry, Karen Toliver, est devenue la première femme afro-américaine à remporter un Oscar dans la catégorie animation.

Laura Dern, 2020 Oscars, Academy Awards, Winners

Kevin Winter/Getty Images

Quand Taika Waititi est monté sur scène pour recevoir le prix du Meilleur scénario adapté pour son travail sur Jojo Rabbit, qu'il a aussi réalisé et dans lequel il a joué, le natif de Nouvelle-Zélande est devenu la première personne d'origine maori à remporter un Oscar. Il est aussi la première personne indigène à être nominée dans cette catégorie. "Je veux dédier ceci à tous les enfants indigènes dans le monde qui veulent faire de l'art, de la danse et écrire des histoires", a-t-il déclaré dans son discours de remerciements. "Nous sommes les conteurs originels, et nous réussissons ici aussi. Merci."

Les lauréats du prix de la Meilleure chanson originale, Elton John et Bernie Taupin, qui ont gagné grâce à "(I'm Gonna) Love Me Again", leur contribution à Rocketman, ont connu un moment historique en décrochant un Oscar partagé pour la première fois dans l'histoire de leurs 53 ans de collaboration.

Et ce ne sont pas que les vainqueurs et les nominés qui sont entrés dans l'histoire. Quand le héros de The Peanut Butter Falcon Zack Gottsagen est monté sur scène avec sa co-vedette Shia LaBeouf pour remettre un prix, il est devenu le premier remettant atteint de trisomie 21 de l'histoire de la cérémonie. Et quand la cheffe d'orchestre Eímear Noone a conduit la présentation des nominés pour l'Oscar de la Meilleure musique, elle est devenue la première femme chef d'orchestre à le faire dans l'histoire des Oscars.

Et enfin, il y a Parasite dans tout ça. Le film a remporté un total de quatre prix : Meilleur scénario original, Meilleur film international, Meilleur réalisateur pour Bong Joon Ho et, lors d'un moment palpitant et époustouflant, Meilleur film. Non seulement c'est le premier film en langue autre que l'anglais à remporter le prix du Meilleur film, mais les quatre victoires de Bong Joon Ho en une soirée le placent à égalité avec le record détenu par Walt Disney depuis 1953. Chaque victoire de la soirée était encore plus historique que la précédente en ce qui concerne ce film, qui est maintenant à égalité en nombre de victoires pour un film international avec le film suédois Fanny et Alexandre et avec le film taïwanais Tigre et dragon.

"Merci et… ouais", a dit Joon Ho en recevant le prix du Meilleur film international. "Je suis prêt à boire ce soir. Jusqu'à demain matin."

Félicitations à tous ceux entrés dans l'histoire lors de la cérémonie de cette année !

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.