Présenter une cérémonie de récompenses n'est pas facile. Mais le faire le jour d'une tragédie est quasiment impossible.

Quelques heures avant les Grammys 2020, le monde a appris la disparition inattendue de Kobe Bryant, l'ex-champion de NBA, Gianna Bryant, sa fille de 13 ans, ainsi que sept autres passagers après le crash de leur hélicoptère dans la banlieue de Los Angeles. 

Abasourdie par cette énorme perte et cette disparition surprise, la 62e cérémonie était plus sombre qu'à l'accoutumée, où l'on a généralement droit à un tapis rouge très vivant et très fashion. Mais Alicia Keys, 15 fois victorieuse aux Grammys et qui jouait les MC pour la seconde fois d'affilée, a saisi cette opportunité pour aider à consoler le public, en rendant hommage à Kobe Bryant, en remontant le moral de l'assistance et des téléspectateurs, et en encourageant tout le monde à célébrer la musique pour sa capacité à rassembler. 

Après la performance très animée de Lizzo en ouverture, Alicia est montée sur scène dans une robe argentée à une épaule et a tout de suite commencé la cérémonie en évoquant la disparition du grand basketteur.

"Pour être honnête avec vous, on est tous super tristes à l'instant. On est super tristes ce soir, mais un peu plus tôt, Los Angeles, le monde entier, a perdu un héros, et on a le cœur brisé dans la maison que Kobe Bryant a construite", a-t-elle déclaré en référence au Staples Center, où la star de la NBA a évolué pendant 20 ans au cours de sa carrière chez les Lakers. 

"En ce moment, on pense à Kobe et sa fille Gianna et à tous ceux qui sont morts tragiquement aujourd'hui, ils sont dans nos cœurs et nos prières. Ils sont dans ce bâtiment", a-t-elle ajouté. "Et j'aimerais vous demander à tous de prendre un moment pour que vous les teniez en vous. Tenez-les en vous et partageons notre force et notre soutien avec leurs familles."

Alicia a ensuite accueilli les Boyz II Men sur scène pour un hommage musical émouvant, en précisant : "On n'aurait jamais imaginé qu'on commencerait la cérémonie ainsi. Jamais, jamais. Mais on voulait faire quelque chose qui puisse décrire un tout petit peu ce qu'on ressent à l'instant."

Alicia Keys, Boyz II Men, 2020 Grammys, Grammy Awards, Performance

Kevin Winter/Getty Images for The Recording Academy

Après leur interprétation pleine d'émotion de "It's So Hard to Say Goodbye to Yesterday", Alicia est revenue sur le fait que la musique rassemble les gens, surtout dans les moments difficiles. 

"On va chanter ensemble, on va rire ensemble. On va danser ensemble. On va pleurer ensemble", a-t-elle dit au public. "On va rassembler tout ça. On va aimer ensemble et on va s'assurer qu'on célèbre la plus forte des énergies, la plus belle chose au monde, la chose qui a le pouvoir de tous nous rassembler. Et c'est la musique... qui a le plus grand don de guérison au monde."

Un peu plus tard, Alicia est revenue, accompagnée de son fidèle piano pour s'adresser au public, décrivant sa place derrière l'instrument comme son "endroit préféré" en expliquant qu'elle s'y réfugiait à chaque fois qu'elle avait besoin d'un "peu d'énergie... parce que soyons clairs, ça a été une sacrée semaine. Sérieux ! Ça a vraiment été du lourd. Il se passe beaucoup de choses." 

Mais l'interprète de "If I Ain't Got You" a poursuivi : "C'est une nouvelle décennie. C'est l'heure de la nouveauté. Et on refuse la négativité. On refuse l'ancien système. Vous me comprenez. On veut être respectés et en sécurité dans notre diversité. On veut passer à la réalité et à l'inclusion. Alors ce soir, on veut célébrer les gens, les artistes qui prennent des risques et partagent avec nous leur vérité."

Alicia a de nouveau évoqué Kobe Bryant en parlant de "célébrer" la musique, surtout pendant une telle soirée : "Parce que je sais combien Kobe aimait la musique. Je sais combien il l'adorait. Il faut donc la célébrer en son honneur. Il aurait voulu que les vibes soient hot ce soir."

La coach de The Voice aux États-Unis a ensuite interprété une chanson originale, inspirée de "Someone You Loved", le hit de Lewis Capaldi

Alicia Keys, 2020 Grammys, Grammy Awards, Show

Kevin Winter/Getty Images for The Recording Academy

Voici certaines des paroles de la chanson : "Camila aimait que Shawn l'appelle" señorita. Ariana a dit "Au suivant ! Tyler nous a fait découvrir « Igor ». Lil' Nas a arpenté cette route, jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. C'est les Grammys, on va s'éclater, et Alicia Keys est là pour vous accompagner."

La star a aussi chanté : "Ce soir, il faut s'unir, en dépit de toutes les nouvelles qu'on voit. Le commandant en chef accusé, sortez tous ! Faisons venir Cardi B... Cardi, tu peux montrer à ces gens quoi faire ? La musique change le monde, comme l'a dit Beethoven. Le vieux bonhomme avec une perruque, mais il est crédible. Il y a trop de mensonges, trop de haine, trop de propagande ; c'est quand les bons ne font rien que les méchants gagnent."

Alicia a fini son morceau spécial Grammys avec un message à l'intention des vainqueurs, en chantant que la cérémonie dure "10 000 heures... alors que les discours soient courts." 

La star a aussi prouvé qu'elle pouvait faire de l'humour quand elle a remis le "Salute to Industry" Icon Award à Sean Combs, alias "Diddy", la nuit précédente. 

"Si je devais faire la liste de tout ce qu'a accompli Diddy ou juste ses noms, on en aurait pour toute la nuit." Et bim !

Alicia Keys, Brittany Howard, 2020 Grammys, Grammy Awards, Performance

Kevin Winter/Getty Images for The Recording Academy

La chanteuse en a aussi profité pour se moquer d'elle-même, en évoquant sa toute première fois aux Grammys. 

"J'étais super nerveuse et super malade, pour de vrai, j'avais 40 de fièvre, c'était n'importe quoi. Mais j'ai réussi à produire une performance qui comptait beaucoup pour moi", a-t-elle précisé. "C'était un remix de « Fallin' » et « A Woman's Worth » avec un peu de flamenco."

Et quand les Grammys ont montré la performance en question, elle a critiqué ses talents de danseuse en déclarant : "Bon, appelons plutôt ça façon flamenco."

Alicia nous a enfin fait découvrir son nouveau morceau, "Underdog", accompagnée à la guitare de Brittany Howard, la chanteuse d'Alabama Shakes, avant que la maîtresse de cérémonie ne finisse en beauté derrière son piano, évidemment. 

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.