Jennifer Lopez, Versace, Grammys

Jeff Vespa/WireImage

Parfois, l'imitation n'est pas la forme la plus sincère de flatterie.

C'est en tout cas l'avis de Versace, qui vient de déposer une plainte contre Fashion Nova, pour "infraction flagrante" concernant la robe verte légendaire que portait Jennifer Lopez aux Grammys en 2000. Vous savez, celle avec le décolleté vertigineux qui a lancé Google images.

"C'est une action en justice pour injonction et octroi de dommages et intérêts concernant l'infraction flagrante de la tenue emblématique du légendaire créateur Versace — protégée depuis longtemps par le copyright, la marque déposée et l'habillage commercial — par Fashion Nova, un marchand et un contrefacteur multirécidiviste spécialisé dans les copies de "mode éphémère", peut-on lire dans les documents légaux obtenus par E! News.

En plus d'accuser Fashion Nova d'avoir reproduit sa célèbre robe au "motif jungle", Versace avance également que le roi de la "fast fashion" a fait de même avec de nombreuses autres tenues, dont sa robe de soirée avec des cœurs "Barocco 57", qu'on a pu découvrir l'année dernière lors de la présentation de sa collection automne/hiver 2019.

"Sans la licence ou le consentement de Versace, et en sachant pertinemment qu'elle bafouait les droits de Versace, Fashion Nova a fabriqué, commercialisé et vendu des vêtements utilisant des dessins identiques ou similaires aux créations déposées, créant ainsi une confusion concernant l'habillage commercial", peut-on encore lire dans les documents légaux.

De plus, la grande maison italienne, fondée par le regretté Gianni Versace en 1978, accuse Fashion Nova de copier des créations qui sont protégées par "des copyrights" exclusifs à Versace.

Amber Valletta, Versace Show

Andrew H. Walker/WWD/REX/Shutterstock

"Les vêtements contrefaits copient et imitent délibérément les créations les plus célèbres et les plus reconnaissables de Versace, ses marques, ses symboles et autres éléments protégés en violation des copyrights exclusifs de Versace, et de façon à tromper au maximum le consommateur", peut-on encore lire dans les documents.

La marque de luxe italienne, désormais dirigée par Donatella Versace, précise qu'il ne s'agit pas de la première infraction de Fashion Nova en la matière :

"Depuis son lancement en 2013, elle a été poursuivie au moins huit fois par d'autres créateurs (comme Adidas) pour le même type d'atteinte au copyright et au droit des marques, comme l'avance Versace. Avec cette poursuite, Versace tente de mettre un terme à la dernière tentative éhontée en date de Fashion Nova de copier le travail d'un autre célèbre créateur connu dans le monde entier."

À l'heure où nous publions cet article, un porte-parole de Fashion Nova a refusé de nous répondre.

E! News a aussi essayé de joindre un représentant de Versace pour obtenir un commentaire.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.