• Share
  • Tweet
  • Share
Planet Earth 2, Baby Iguana and Snake Chase

BBC

On voit des choses bien étranges ces derniers temps sur la Toile et cette vidéo ne déroge pas à la lettre. Pour une raison inconnue (hormis le fait qu'elle soit terrifiante et captivante), une scène de Planet Earth 2 fascine le monde entier. L'extrait du documentaire de la BBC montre un bébé iguane échapper de manière quasi-miraculeuse à une horde de serpents. Ne regardez pas la suite si vous avez peur des serpents. @MrLukeJohnston a tweeté l'incroyable vidéo, qui a plus de 64 000 RT et plus de 79 000 Likes. Si quelqu'un mérite autant d'attention, c'est bien ce petit iguane très courageux. La légende qui accompagne le clip dit : "Peut-être la plus grande scène de l'histoire du documentaire. Incroyable. #PlanetEarth2" Oui. Carrément.

Allons-y. Un jeune iguane se balade quand il se retrouve tout à coup nez-à-nez avec une horrible horde de serpents.

On voit immédiatement le pauvre bébé être poursuivi par un des serpents, et sauter en l'air pour lui échapper. Mais ce n'est pas fini. Le documentaire précise que les serpents voient mal, mais qu'ils sont experts en détection de mouvements. Le jeune iguane le sait et décide de rester aussi immobile que possible. Malheureusement, cela ne suffit pas à éloigner l'ennemi. Un serpent s'approche de lui au moment où l'iguane se met à courir. Et tout d'un coup, une nuée de serpents sortie de nulle part se met à la poursuite du saurien.

Les choses se compliquent quand un véritable nid de serpents se jette sur le pauvre iguane en essayant de l'étrangler. C'est par miracle qu'il réussit à s'échapper et rejoint son ami comme si de rien n'était en haut d'un rocher. Un spectacle absolument surréaliste. 

Évidemment, la Toile a réagi de la même manière, en tweetant des remarques comme "Ma copine et moi, on était pratiquement en train de HURLER devant notre télé. Quelle tension, quelle échelle et quelle vision manichéenne", et "Voici la scène de poursuite la plus géniale de l'histoire du cinéma". Ce dernier commentaire résume parfaitement ce qu'on a tous ressenti : "Où est cet endroit, pour que je n'en approche jamais à moins de 1 000 km ?" Bien dit.