• Share
  • Tweet
  • Share

Kristen Stewart a été choisie pour être l'une des cover-girls de l'édition spéciale Femmes de l'année à Hollywood du Elle américain, et ce n'est pas surprenant.

C'est non seulement l'une des actrices les plus accomplies du milieu cinématographique avec un grand nombre de fans dévoués, mais c'est également une femme de poigne qui n'a pas peur d'être comme elle est et de défendre ce en quoi elle croit.

Interrogée sur sa relation avec sa copine Alicia Cargile — qu'elle a confirmée en juillet — Stewart n'a pas hésité à mettre les choses au clair.

Kristen Stewart, Elle

Dan Martensen/Elle

"Je n'ai pas honte et je ne suis pas perdue", a-t-elle déclaré au magazine en parlant de sa vie amoureuse. "Les temps ont changé. Et pas seulement en ce qui me concerne : on a enfin le droit d'encourager cette nouvelle reconnaissance à se développer et à être géniale."

D'ailleurs, Stewart n'a pas hésité à s'extasier sur sa relation par le passé.

Elle a déclaré au Elle britannique en juillet : "Pour l'instant, je suis très amoureuse de ma petite amie. On a rompu plusieurs fois, on s'est remises ensemble, et cette fois, je me suis dit : « Enfin, j'ai à nouveau des sentiments. »"

L'actrice est sortie autrefois avec sa co-vedette de Twilight, Robert Pattinson, mais elle trouvait que cette relation — et toutes ses relations avec un homme, d'ailleurs — était "banalisée".

"Quand je sortais avec un mec, je cachais tout ce que je faisais, car j'avais le sentiment que ma vie privée était banalisée, et je n'aimais pas ça", a déclaré Stewart à l'époque.

Lupita Nyong'o, Elle

Dan Martensen/Elle

"On a fait de nous des personnages et on nous a mis dans une BD ridicule", expliquait-elle, "et je me disais : « C'est ma vie à moi. Vous faites de mon couple quelque chose qui n'est pas la réalité. » Ça ne me plaisait pas."

Et elle pense que sa relation avec Cargile a changé l'opinion des gens sur elle et, de ce fait, sa façon de voir les relations amoureuses.

"Ça a changé quand j'ai commencé à sortir avec une fille. Je me suis dit qu'en fait, cacher ça insinue que je n'assume pas, ou que j'en ai honte, donc j'ai dû modifier mon approche de ma présence en public. Ça m'a ouvert la vie, et je suis bien plus heureuse."

Stewart est l'une des huit cover-girls choisies pour l'édition Women in Hollywood du magazine Elle. Elle rejoint les actrices Lupita Nyong'o, Amy Adams, Anna Kendrick, Aja Naomi King, Felicity Jones, Kathy Bates et Helen Mirren, qui se confient toutes sur des facettes importantes de leur vie.

Par exemple, Nyong'o aborde le problème de la couleur de peau et de la fois où un agent lui a dit que sa peau était "trop foncée pour la télévision africaine".

"J'ai grandi avec une vision très limitée de moi-même", s'est-elle rappelée. "Je regardais souvent la télé, mais les gens à la télé avaient toujours une peau très claire. Maintenant, j'ai l'occasion de m'inviter chez les gens et dans les pages de leurs magazines."

Vous trouverez le numéro complet spécial femmes de l'année à Hollywood sur le site du magazine Elle ici-même.