• Share
  • Tweet
  • Share
O.J. Simpson

Ethan Miller/Getty Images

O.J. Simpson a commis le crime, et il semblerait que cette fois il aille en prison, au moins pour dix ans, semble-t-il.

La juge du district de Las Vegas, Jackie Glass, a condamné l'acteur de la série des Y a-t-il un flic, âgé de 61 ans, à une peine pouvant atteindre jusqu'à 33 ans d'emprisonnement, après avoir été reconnu coupable de 10 chefs d'accusation, lors d'une attaque à main armée le 13 septembre 2007, impliquant des souvenirs sportifs.

Simpson a déjà effectué 64 jours de prison. Il ne pourra pas prétendre à une liberté conditionnelle avant au moins neuf ans.

La peine dépasse largement les six ans de prison requis par la défense de Simpson et les 18 ans réclamés par l'accusation.

Avant de prononcer la peine, Glass a jugé les preuves contre Simpson "accablantes" et avait réitéré le commentaire qu'elle avait fait lors de la procédure inquisitoire, demandant si l'ancien champion de football américain "était arrogant, ou idiot, voire les deux".

"Ce procès m'a apporté la réponse, et c'est les deux", a-t-elle dit.

"Il est évident aux yeux de la Cour que vous croyiez pouvoir faire à Las Vegas ce que vous ne pensiez pas pouvoir faire ailleurs. C'est-à-dire récupérer vos affaires."

Le 3 octobre, Simpson a été condamné pour 12 chefs d'accusation, dont vol à main armée, kidnapping, cambriolage, complot et agression à l'encontre de deux collectionneurs d'objets sportifs à l'hôtel Palace Station de Las Vegas. Deux chefs d'accusation pour coercition ont été abandonnés avant la condamnation du 5 décembre.

Les deux chefs d'accusation les plus accablants concernent le kidnapping avec une arme à feu, tous deux passibles d'un emprisonnement à vie. (Avec toutes ces peines consécutives et récurrentes, il était difficile de savoir le temps que Simpson passerait en prison, mais le greffier du juge a déclaré qu'il pourrait effectuer jusqu'à 33 ans de prison.)

Peu de temps avant sa condamnation, c'est un Simpson presqu'en larmes qui s'est adressé pour la première fois à la Cour.

"Je me présente aujourd'hui devant vous, désolé et désorienté", a-t-il déclaré. "Je présente mes excuses aux habitants de l'Etat du Nevada."

Simspon a admis que ce qu'il avait fait était "stupide", mais qu'à aucun moment il n'avait pensé agir par malveillance ou commettre un délit, prétextant qu'il voulait juste récupérer des souvenirs de famille.

"C'était la première fois que j'avais l'occasion de prendre ces types qui ont volé des objets appartenant à ma famille et à moi, sur le vif. Je n'ai jamais voulu faire de mal à qui que ce soit ou voler quoi que ce soit à quiconque. Je ne voulais pas les affaires de quelqu'un, juste les miennes."

"Je n'étais pas là pour blesser qui que ce soit, je voulais juste récupérer mes affaires personnelles", a-t-il poursuivi. "J'ai été stupide, je suis désolé. J'ignorais être dans l'illégalité. Je pensais juste confronter des amis et récupérer mon bien."

La juge Glass a ensuite commenté les propos de Simpson, en se déclarant surprise qu'il se soit finalement décidé à parler, ayant jusque-là fait preuve de peu de remords.

Quand au fait qu'il ait qualifié ses actions de "stupides", elle a répondu en disant : "Laissez-moi vous dire que c'était bien plus que de la stupidité."

Elle a aussi tenu à préciser qu'elle ne le comdamnait pas pour ses actions passées, faisant allusion à son acquittement pour meurtre sans jamais prononcer le mot, et a ajouté qu'elle voulait être "parfaitement claire", et qu'elle ne cherchait pas à se venger d'anciens événements.

Les avocats de Simpson avaient déjà indiqué qu'ils feraient appel, mais Glass avait décidé, avant même la condamnation, que Simpson ne serait pas libéré sous caution pendant l'appel qu'ils veulent interjeter.

Le co-accusé, Clarence "C.J." Stewart, a été condamné à une peine maximale de 27 ans derrière les barreaux, avec une possibilité de liberté conditionnelle après sept ans et demi.