• Share
  • Tweet
  • Share
Richard Griffiths

Ian Gavan/Getty Images

Richard Griffiths, l'acteur britannique de renom, que l'on connaît surtout pour son rôle de Vernon Dursley, l'oncle impitoyable d'Harry Potter dans la série de films, est décédé. Il avait 65 ans.

Selon Sky News, Griffiths est mort jeudi de complications suite à une opération cardiaque.

Ses co-vedettes d'Harry Potter se souviennent de lui comme d'un homme amical et gentil, mais aussi comme d'un conteur hors pair.

Daniel Radcliffe, qui jouait le jeune magicien éponyme, a rendu hommage à Griffiths, qui était là le premier jour où il a mis le pied sur le plateau, pour tourner la franchise fantastique.

"En août 2000, avant même que le tournage de Potter n'ait officiellement commencé, on a tourné un plan devant la maison des Dursley, qui était mon tout premier plan dans le rôle d'Harry", a déclaré Radcliffe dans un communiqué de presse. "J'étais nerveux, et il m'a mis à l'aise."

Et d'ajouter : "Sept ans plus tard, on s'est embarqué ensemble dans l'aventure d'Equus. C'était la première fois que je montais sur les planches, mais aussi terrifiant que cela paraissait, ses encouragements, sa tutelle et son humour en ont fait une vraie joie. D'ailleurs, à chaque fois qu'il entrait dans une pièce, l'humour et l'intelligence s'en trouvaient dédoublés par sa présence. Je suis fier d'avoir pu le connaître."

Harry Melling, l'acteur qui jouait le fils moldu de Vernon, Dudley Dursley, l'a aussi encensé.

"Triste nouvelle aujourd'hui. Quel homme admirable. Un acteur formidable. Je pense bien fort à tous ceux qui ont eu la chance d'entendre une de ses histoires", a tweeté Melling.

En dehors du succès d'Harry Potter, Griffiths était connu outre-Manche pour des films comme Les Chariots de feu, La Maîtresse du lieutenant français, Gandhi, Greystoke : la légende de Tarzan, Lord of the ApesWithnail and I, Goldeneye, Y a-t-il un flic pour sauver le président ? et bien d'autres encore.

Il s'était aussi aventuré à la télévision, notamment en tenant le premier rôle dans la série des années 90 Pie In the Sky, dans laquelle il incarnait un détective reconverti en chef cuisinier.

Le travail de Griffiths au théâtre reste tout aussi mémorable. Sa prestation la plus célèbre reste celle du professeur Hector dans The History Boys d'Alan Bennett, pour laquelle il avait accompli l'exploit assez rarissime de décrocher un Tony Award à New York et un Olivier Award à Londres. Il a repris ce même rôle par la suite dans l'adaptation cinématographique de la pièce en 2006 et il a reçu un prix OBE en 2008 pour ses services rendus au théâtre.

L'an dernier, l'acteur bien en chair est apparu aux côtés de Danny Devito dans The Sunshine Boys de Neil Simon au London's Savoy Theatre. Il devait reprendre ce rôle dans une nouvelle version de la pièce à Los Angeles, qui devait démarrer en septembre.

Griffiths laisse derrière lui son épouse Heather Gibson.