• Share
  • Tweet
  • Share
Dark Knight Colorado Shootings

Thomas Cooper/Getty Images

Je suis choquée d'apprendre la nouvelle de la tragédie qui a eu lieu dans une salle de cinéma au Colorado. Est-ce que la violence dans The Dark Knight Rises ou les jeux vidéo Batman en sont responsables ?
— M.C., South Carolina

Vous ouvrez un débat qui fait rage depuis des dizaines d'années à une échelle encore plus grande, une discussion qui enveloppe des thèmes allant de l'usage des armes dans les médias de divertissement à la violence dans les dessins animés.

On commence à en apprendre un peu plus sur l'auteur de la fusillade, James Holmes, mais il est encore trop tôt pour savoir si, oui ou non, il a été exposé à la violence en grandissant, et si un déséquilibre mental ou tout autre facteur a joué un plus grand rôle dans cette affaire. Ne sautons pas trop vite aux conclusions.

Mais voici ce que l'on peut vous dire...

Des organisations percutantes suggèrent que la violence dans les médias peut avoir un impact sur la société, surtout sur les jeunes, mais la façon dont cette influence se caractérise fait encore l'objet d'études et de débats.

Un rapport de 2007 émis par l'Association médicale américaine cite des recherches indiquant que les enfants de moins de 10 ans peuvent exprimer un comportement agressif s'ils jouent aux jeux vidéo. (Plusieurs jeux vidéo violents sont sortis sous la franchise Batman comme Arkham City en 2011, accompagnés d'un avertissement "réservé aux adolescents").

Mais "malgré les recherches sur le rapport entre l'exposition aux jeux vidéo et le comportement agressif, il existe peu de preuves qu'un lien solide existe entre les jeux vidéo interactifs violents et la violence ou les crimes sérieux", indique l'étude. Au contraire, la violence médiatique, du moins dans les jeux vidéo, a sûrement un effet inverse sur le comportement social normal.

Cela dit, la psychiatre Carole Lieberman nous a déclaré : "Il y a des milliers d'études indiquant un lien entre la violence dans les médias et la vraie violence."

Les études "montrent toutes la même chose", a déclaré Lieberman, ex-responsable de Coalition nationale sur la violence télévisée, "et c'est que les médias violents poussent les gens à devenir plus agressifs, proportionnellement à la quantité de violence médiatique que ces personnes consomment".

Bien entendu, cela ne veut pas dire qu'on devrait accuser le réalisateur de The Dark Knight Rises, Christopher Nolan, de la mort de ces 12 personnes innocentes au Colorado ni de toute mort par arme à feu d'ailleurs. Le sujet est bien trop vaste, il y a trop de facteurs potentiels en jeu, a déclaré Lieberman.

"Certaines personnes seront plus vulnérables à l'impact des médias violents que d'autres", a déclaré Lieberman, qui note que certaines formes de maladies mentales se manifestent chez les individus ayant tout juste franchi le cap de la vingtaine.

L'auteur présumé de la fusillade, Holmes, avait 24 ans.

Autre détail à noter : E! News a confirmé que le commissaire de la police de New York, Ray Kelly, avait déclaré : "C'était de toute évidence une personne dérangée. Il s'était teint les cheveux en rouge. Il disait qu'il était le Joker, l'ennemi de Batman, évidemment."

Lieberman ne serait pas surpris, a-t-il déclaré, qu'il existe un lien entre Batman et cette tragédie.

"Je pense que c'est vrai", a indiqué Lieberman. "Cet homme se prenait peut-être pour un des méchants du film."

Photos de films : The Dark Knight Rises