• Share
  • Tweet
  • Share
Justin Bieber

Ron Asadorian-Eddie Mejia/Splash

Si l'album de Noël de Justin Bieber marche bien, n'aura-t-il plus besoin de travailler (par pitié) ?
—The Third Woman, via the inbox

Bieber doit déjà avoir gagné assez d'argent pour lui permettre de prendre sa retraite — ou, du moins, des vacances prolongées — même sans cette chanson où il parle de se tenir sous le gui. (Un mot à Bieber : ne me menace pas, petit elfe en chaleur.) Pour les chanteurs, les albums de Noël sont des cadeaux inépuisables. Pour eux en tout cas. À hauteur de…

Plusieurs centaines de milliers de dollars, voire des millions.

Parce que certains albums marchent tellement bien qu'ils ne se vendent pas qu'à Noël, ils reviennent en haut des classements à chaque Noël.

Du genre ? On va vous expliquer. Vous savez que Mariah Careysaute sur toutes les occasions de chouchouter ses enfants ? (Mais on refuse de les appeler "dem babies" comme elle).  Eh bien, grâce à son album Merry Christmas, elle a sûrement gagné assez d'argent pour les envoyer à la fac. Ou sur Mars. Pour le restant de leurs jours.

"Cet album est revenu dans le classement des albums Billboard 200" la semaine dernière, explique Keith Caulfield de Billboard. D'ailleurs, l'album a vendu plus de 5,1 millions d'exemplaires depuis que Nielsen SoundScan a commencé à enregistrer ces données, en 1991. Et Carey a un taux de royalties d'environ 10 à 20 pour cent.

Ne me forcez pas, moi qui fait partie des 99%, à faire les comptes. Disons seulement que souvent, les stars de ce calibre gagnent 90 cents ou plus pour chaque album vendu.

Si ces chiffres vous rendent jaloux, ne lisez pas la phrase suivante : l'album de Noël de Josh Groban, Noel, s'est vendu à 5,3 millions d'exemplaires. Même Andrea Bocelli a un album de Noël qui s'est vendu à 2,6 millions d'exemplaires.

Et, bien entendu, on ne vous parle même pas des bénéfices qu'encaissent les artistes du genre de Carey en tant que paroliers. "All I Want for Christmas Is You", que Carey a co-écrit, a été repris par tout le monde, de Lady Antebellum à Michael Buble en passant par les étudiants de Glee. C'est une vraie machine à fric.

Où se place Bieber là-dedans ? Son album pour les fêtes, Under the Mistletoe, s'est classé directement numéro au Billboard 200, avec 210 000 exemplaires vendus dès le premier week-end. Bieber aura assez d'argent acheter des tonnes de gui.