• Share
  • Tweet
  • Share
Rolling Stones

George Chin/WireImage.com

"Pierre qui roule amasse du flouze." Ce pourrait être le nouveau dicton du "plus grand groupe de rock du monde".

Les Rolling Stones ont quitté leur ancienne maison de disques, EMI, pour signer chez Vivendi Universal Music, ce qui inclut leurs prochains albums, mais aussi le catalogue du groupe depuis Sticky Fingers en 1971.

L'accord est un véritable coup pour Universal Music, qui va donc contrôler des titres légendaires tels que "Brown Sugar" (issu de Sticky Fingers), "Tumbling Dice" (de l'album Exile on Main St. de 1972), "It's Only Rock 'n' Roll (But I Like It)" (de l'album de 1974, It's Only Rock 'n' Roll), "Beast of Burden" (de Some Girls en 1978) et "Start Me Up" (de Tattoo You en 1981).

Universal aurait courtisé le groupe depuis des mois, après avoir sorti la bande-originale du documentaire de Martin Scorsese, Shine A Light, en avril dernier.

Tous les nouveaux enregistrements des légendes du rock venues d'Angleterre sortiront désormais avec la maison de disques d'Universal Music, Polydor, que ce soit pour les supports numériques ou pour les disques en magasin.

"Universal Music Group va commencer une campagne sans précédent de repositionnement de l'ensemble du catalogue des Rolling Stones dans l'ère numérique", a annoncé le label.

En d'autres termes : les fans pourront mettre à nouveau la main au porte-monnaie pour acquérir des albums qu'ils ont déjà, ainsi que pour des morceaux bonus et des remasterisations.

Les Stones semblaient ravis du marché conclu, dont les termes n'ont pas été révélés.

Les gens d'Universal sont des visionnaires, des créatifs et ils connaissent la musique", a déclaré le quatuor. "On a hâte de travailler avec eux."

La perte des Rolling Stones au profit d'Universal arrive au plus mauvais moment pour EMI, après l'an dernier qui a vu le fond d'investissements privés Terra Firma s'emparer de quelques-uns de ses plus gros clients, avec Radiohead ou encore Paul McCartney

Les Rolling Stones ont vendu plus de 200 millions d'albums, et le groupe a engrangé la bagatelle de 88 millions de dollars de recettes pour sa dernière tournée, Bigger Bang.