• Share
  • Tweet
  • Share
Brad Pitt, Shiloh Pitt

©PacificCoastNews.com

Brad Pitt pourrait bien se remettre au Fight Club. Son nouvel adversaire : le paparazzi.

L'avocat de l'acteur a menacé d'attaquer en justice tout média qui publierait des photos prises "sournoisement" de Pitt, Angelina Jolie et leur famille, y compris les nouveaux jumeaux Knox et Vivienne, dans leur résidence en France. Jolie et les nouveaux-nés sont sortis de l'hôpital samedi, une semaine après la naissance.

Dans la lettre, envoyée à diverses publications et qui peut être vue sur le site Internet de Smoking Gun, Yael Holtkamp, membre de l'énorme cabinet d'avocats Lavely & Singer basé à Los Angeles, a averti des conséquences désastreuses, si les images, prises par des paparazzis "avec des téléobjectifs très puissants", se retrouvaient publiées ou diffusées sur Internet.

"La prise de ces photos constitue une violation malveillante de l'intimité de M. Pitt, selon les lois de Californie et les lois françaises", a dit l'avocat.

La lettre cite une agence de photo non identifiée qui aurait diffusé des images du clan dans leur résidence du Château Miraval, une immense propriété de 60 millions de dollars dans le sud de la France. L'agence en question a depuis ôté les photos de son site Internet, suite aux arguments convaincants du camp Pitt.

Holtkamp n'a pas fait de commentaires supplémentaires.

En plus de protéger leur intimité, Brad Pitt , 44 ans, et Angelina Jolie, 33 ans, ont une autre motivation pour interdire les photos non autorisées.

Le couple est en négociations avec plusieurs publications pour la vente des premières photos exclusives (et autorisées) des nouveaux-nés. Le contrat est censé valoir plusieurs millions de dollars — et si l'on s'en tient à leurs actions passées — l'argent sera probablement donné à une œuvre de charité.