• Share
  • Tweet
  • Share
Verne Troyer

AP Photo/Matt Sayles

Tout ce que Verne Troyer voulait, c'était avoir son mot à dire.

Le mini acteur a passé un accord à l'amiable pour le procès de 20 millions de dollars qu'il avait intenté le mois dernier contre TMZ.com, un distributeur de films X, et le courtier de porno de stars Kevin Blatt, après qu'un extrait d'une vidéo X qu'il avait tournée avec une ancienne petite amie a été diffusé sur le site Internet de ragots de stars.

L'avocat de Troyer, Edwin McPherson, a dit vendredi que son client n'avait aucune intention de vendre cette vidéo, mais que Blatt et le loueur en ligne SugarDVD avaient signé des contrats les obligeant à obtenir la permission de l'acolyte du Love Gourou avant de pouvoir promouvoir ou profiter de la vidéo.

McPherson a aussi dit qu'il essaierait de modifier la plainte lundi, pour y inclure l'ex de Troyer, Ranae Shrider, parmi ceux qui devront obtenir l'accord de l'acteur avant de revendre la vidéo. D'autres individus et sociétés pourraient avoir des problèmes juridiques également, pour s'assurer que cette vidéo X ne soit pas dévoilée, a ajouté McPherson.

Après avoir accordé à Troyer une ordonnance restrictive provisoire le 27 juin, pour stopper la diffusion de ses aventures sexuelles, un juge fédéral a permis à TMZ de rediffuser les images après que Shrider, une jeune actrice, a admis avoir fourni la vidéo.

L'ordonnance contre SugarDVD et Blatt a été rallongée une semaine plus tard, à la demande de Troyer, alors que les deux camps ont commencé à parler d'un accord à l'amiable.

"Nous avons atteint notre objectif", a dit McPherson à des journalistes aujourd'hui.

Alors que ces révélations quelque peu indécentes n'ont pas eu l'air de déranger Shrider, Troyer a dit à E! News en exclusivité la semaine dernière qu'il s'agissait d'une invasion de sa vie privée et qu'il voulait se battre pour que cette vidéo ne soit pas dévoilée.

"Parce que les gens voient quelque chose qui était censé être entre elle et moi. C'est surtout pour ça que j'essaie d'empêcher la sortie de cette vidéo."

"J'ai rompu avec elle mi-juin. Ça avait sûrement à voir avec ça. En gros, elle a décidé de donner cette vidéo. Je doute qu'elle ait pensé que ça me ramènerait à elle. Une rançon, peut-être", a-t-il dit.