• Share
  • Tweet
  • Share
Billy Crystal

AP Photo/Matt Sayles

Billy Crystal est new-yorkais dans l'âme.

L'acteur primé aux Emmys fait maintenant partie du conseil d'administration du National September 11 Memorial and Museum, une fondation ayant pour but de réunir des fonds pour le projet, toujours en cours, de la construction d'un monument à la mémoire des attaques terroristes sur le World Trade Center en 2001.

Billy Crystal, qui est né à Long Island, près de New York, et qui a participé à un concert au profit de la ville un mois après l'attaque du 11 septembre, devient, comme le new-yorkais Robert De Niro avant lui, membre du conseil d'administration.

L'organisation a réuni plus de 350 millions de dollars pour la construction d'un monument commémoratif à l'emplacement où se trouvaient les tours, un projet qui a fait l'objet de beaucoup de controverse au niveau créatif, logistique et financier.

Ce mois-ci, un groupe de parents de victimes ont déclaré qu'il était impératif que le momument à la mémoire des 2 751 victimes soit terminé d'ici 2011, à temps pour le 10e anniversaire de l'attaque.

En réponse, Joseph C. Daniels, président de la fondation pour la construction du monument, a fait la déclaration suivante :

"Nous pensons qu'il est à la fois possible et crucial que le monument soit ouvert au public pour le 10e anniversaires des attaques du 11 septembre. Etant donné la complexité du processus de reconstruction du site, nous sommes conscients du fait qu'il sera problématique de rendre le monument accessible au public. Cependant, nous ferons tous les efforts nécessaires pour réduire l'impact de la construction en cours."

Selon la ville, le coût du projet complet, qui comprend la Freedom Tower, une tour de 500 mètres de haut, deux tours plus petites contenant des bureaux et une station centrale de métro, pourrait se monter à 15 milliards de dollars.