Raffaello Follieri, Anne Hathaway

Dimitrios Kambouris/WireImage.com

MISE A JOUR : Au cours d'une audience mardi après-midi, un juge a fixé la caution de Raffaelo Follieri pour une liberté provisoire à 21 millions de dollars. Ce dernier est accusé d'avoir escroqué entre 2,5 et 6 millions de dollars à des investisseurs en se faisant passer pour un conseiller financier du Vatican en matière d'immobilier.

"Bref, M. le juge, c'est un escroc", a déclaré l'avocat Reed Michael Brodsky au tribunal. "Il a escroqué des sommes importantes à beaucoup de gens, et ce pendant longtemps."

Tant qu'il ne paiera pas la caution, dont au moins 16 millions doivent provenir de ses fonds personnels, Raffaello ne pourra pas quitter son domicile new-yorkais.

"C'est une des cautions les plus élevées que j'aie jamais vues", a déclaré son avocate, Flora Edwards, aux journalistes. "Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour la payer."

Entre-temps, un porte-parole de Follieri a déclaré au New York Daily News qu'il prévoyait de se défendre énergiquement contre les accusations.

Une audience est prévue pour le 9 juillet.

__________________________________

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'ex d'Anne Hathaway traverse une semaine difficile.

Tout juste une semaine après qu'E! News ait confirmé que lui et la star de Max la menace s'étaient séparés après 4 années passés ensemble — et juste à temps en ce qui la concerne — l'homme d'affaires Raffaelo Follieri a été arrêté à Manhattan pour transfert de fonds frauduleux et blanchiment.

Follieri aurait falsifié son curriculum vitae et aurait dit à un investisseur que le Vatican l'avait choisi comme conseiller financier.

Ce n'était pas le cas.

Selon les procureurs, l'homme d'affaires, récemment devenu célibataire, prétendait être lié au Vatican afin d'acquérir, à prix réduit, des propriétés américaines appartenant à l'église catholique.

Malheureusement pour lui, ce n'est pas la première fois qu'il a des problèmes avec la justice.

La semaine dernière, E! News a appris qu'un jugement avait été passé contre l'homme d'affaires suite à un refus de paiement de 499 100,21 dollars à American Express, plus des intérêts remontant à septembre de l'année dernière.

Au début du mois, on a également appris qu'il faisait l'objet d'une enquête menée par le procureur général de l'Etat de New York pour ne pas avoir rempli les formulaires nécessaires pour déclarer au fisc les revenus de son oeuvre de bienfaisance, la Follieri Foundation.

  • Share
  • Tweet
  • Share