• Share
  • Tweet
  • Share
Clint Eastwood

REUTERS/Gonzalo Fuentes

L'inspecteur Harry n'aurait certainement jamais reçu une telle distinction, en revanche, Clint Eastwood, lui, a été fait commandeur.

Vendredi matin, Nicolas Sarkozy a non seulement remis une Légion d'honneur au lauréat de nombreux Oscars, mais l'a élevé au rang de commandeur, une distinction généralement impossible à recevoir pour un étranger.

C'est une des plus hautes distinctions françaises et elle récompense une contribution culturelle majeure, ce qui n'a pas échappé à Eastwood, qui a déclaré lors de la cérémonie que la France était sa "seconde patrie" et a même décrit Sarkozy comme son "président".

"C'est un véritable honneur", a-t-il déclaré. "C'est un réel plaisir pour moi. J'adore la France. J'adore le cinéma, et j'aime le fait que les Français apprécient le cinéma."

A 79 ans, il est impatient de voir le résultat de cette nouvelle distinction.

"En tant que commandeur des arts et des lettres, je vais parader dans les rues aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Voilà un homme heureux !