• Share
  • Tweet
  • Share
Evan Rachel Wood, True Blood

HBO

Les gens ont-ils toujours raffolé des vampires, ou a-t-il fallu attendre la saga de Stephenie Meyer pour ados et la série d'Alan Ball interdite aux moins de 18 ans pour susciter cet engouement ?
—Eternal High, via the Answer B!tch inbox

Voici une question qui va nous obliger à nous étendre encore sur Robert Pattinson. Soit. On a vu des opéras de Wagner avec plus de charme que ce gosse. On a vu des larves avec plus de mélanine que ce gosse. On a vu des parpaings plus fascinants que ce gosse.

Bon, avant d'aller plus loin, l'engouement pour True Blood ne doit en aucun cas être confondu avec celui pour Twilight. Les gens adorent True Blood parce qu'ils peuvent être presque certains de voir quelqu'un de nu à chaque épisode. Mais c'est l'absence de sexualité dans Twilight qui a fait de la saga l'une des franchises sur les vampires les plus appréciées.

Entre son héroïne chiffe-molle, son personnage masculin principal autoritaire et qui épit presque sa bien-aimée, et leur vie sexuelle inexistante, la franchise est parfaite pour les amoureux de l'amour platonique pur.

Mais ces séries sont loin d'être les premières à avoir mélanger les histoires de vampires et de sexe…

1. Si le roman Dracula de 1897 de Bram Stoker a été publié à l'époque victorienne, il y a une raison. À l'époque, il y avait bien 8 000 règles sur quand faire l'amour, comment faire l'amour et où faire l'amour.

Les gens enfreignaient les règles, évidemment, mais les gens respectables n'étaient pas censés le faire, et tout spécialiste de Stoker avec un cerveau a établi des parallèles entre Dracula qui suce le sang — mais qui est techniquement chaste — et les tensions et frustrations sexuelles de l'époque.

Comme un critique l'a exprimé : "Dracula contient une allégorie psychosexuelle très perturbante… celle qu'il y a une force démoniaque en action dans le monde dont le but est d'érotiser les femmes… Cette force transforme Lucy Westenra, une belle jeune fille vierge de dix-neuf ans en une fille facile effrontée."

En d'autres termes, pour l'époque et le lieu, Dracula était tout aussi interdit aux moins de 18 ans que le milieu du divertissement d'aujourd'hui.

2. Des acteurs comme Catherine Deneuve jouaient les vampires sexy avant que la plupart d'entre vous ne soyiez des blastocystes. En 1983, c'est une Deneuve en vampire qui jouait aux côtés de la vampire Susan Sarandon dans le film sur les morts-vivants interdit aux moins de 18 ans, Les prédateurs. Et oh : il y a aussi un David Bowie vampire dans le film.

3. Certains d'entre vous se souviennent sûrement de Brad Pitt dans le film de 1994 intitulé Entretien avec un vampire. Le film était aussi interdit aux moins de 18 ans. Ce qui prouve que cela fait longtemps que les films sur les vampires sont interdits aux moins de 18 ans et que cela rend les jeunes fous depuis tout aussi longtemps.

Quant à savoir si ces films pour adultes ont passionné les gens autant que Twilight ou True Blood, peut-être. Mais probablement pas.

Vous avez besoin d'une preuve ? Regardez ! Là-bas ! Edward Cullen ! Dans une Volvo !

_________

Avez-vous planté vos canines aiguisées dans notre galerie TV : True Blood Saison 2 ?