• Share
  • Tweet
  • Share
Wesley Snipes

Johnny Nunez/Getty Images

Wesley Snipes se remet encore d'une fête à laquelle il est allé en novembre.

Les procureurs fédéraux sont peu enclins à permettre à l'acteur de voyager à nouveau à l'étranger pour le travail, après avoir appris que la dernière fois qu'on lui a permis de le faire, Snipes a fait un séjour aux Emirats Arabes Unis pour l'inauguration de l'hôtel Atlantis the Palm de 1,5 milliards de dollars à Dubai.

Snipes — qui a été condamné à trois ans de prison pour fraude fiscale, mais qui est libre grâce à une caution de 1 million de dollars en attendant l'appel — a été photographié discutant avec d'autres invités VIP, y compris Denzel Washington, Michael Jordan, Charlize Theron et Janet Jackson.

L'été dernier, un juge a approuvé des voyages à Vancouver, Londres et Bangkok pour qu'il travaille sur des films, mais l'arrêt "non autorisé" de Snipes à Dubai devrait l'empêcher de faire d'autres voyages, selon les documents déposés mardi dernier au tribunal de Ocala en Floride, par l'assistant du procureur, Robert E. O'Neill.

Snipes veut avoir la permission d'aller en Namibie pour retourner des scènes du film d'horreur Gallowwalker, puis à Turin, en Italie, pour tourner un film d'action intitulé Game of Death.

"L'affirmation du prévenu Snipes selon laquelle il a "respecté la confiance que le tribunal lui a accordée" est inexacte", a écrit O'Neill dans sa déclaration officielle. "Le prévenu Snipes a abusé de la confiance du tribunal et l'a fait de manière très publique. Pour cette raison, le tribunal devrait lui refuser ses demandes actuelles de voyages internationaux."

Le procureur a aussi déclaré que la Namibie, nation d'Afrique du sud-ouest, est connue comme refuge pour les fugitifs internationaux, une assertion qui pourrait offenser la défense.

Snipes "n'a jamais tenté de fuir et ce risque n'est toujours pas réel", a écrit son avocat Daniel Meachum dans la dernière requête de voyage déposée pour son client.

"Il est essentiel que M. Snipes finisse ce projet pour pouvoir payer ses dettes fiscales et entretenir sa famille."

Snipes a été inculpé il y a presque un an de n'avoir pas déclaré aux impôts au moins 11 millions de dollars de revenus gagnés entre 1999 et 2001. En août dernier, on lui a ordonné de rembourser au tribunal 217 363,75 $ d'honoraires légaux.